Conservateurs - Restaurateurs

Forum des fêlés du scalpel et du clavier
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Première visite
 
Important :
depuis le 1 Août, l'inscription est obligatoire pour pouvoir poster un message.
A LIRE
Réponses et commentaires au questionnaire "peut-on effectuer un traitement "éthique" dans le cadre des marchés publics ?" par Danièle Amoroso
Derniers sujets
» Recherche infos sur armure sergé losangé
par CM Hier à 9:58

» Votre retour d'expérience sur les biocides
par miniscalpel Jeu 8 Déc 2016 - 14:55

» vernis effet laqué ?
par cc Mar 15 Nov 2016 - 14:05

» Ecoles "actives" pour la restauration des tableaux ?
par cc Mar 15 Nov 2016 - 13:48

» Cires CM17 ou Cosmoloid H80
par Mag31 Dim 13 Nov 2016 - 10:33

» Besoin d'aide !
par wilfried Ven 28 Oct 2016 - 12:26

» Présentation
par wilfried Dim 16 Oct 2016 - 16:31

La photo du mois


Pour en savoir plus
cliquez ici


Partagez | 
 

 comment renforcer une toile XIX très fine sans un rentoilage?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
PAOLA



Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 21/08/2010
Localisation : provence

MessageSujet: comment renforcer une toile XIX très fine sans un rentoilage?   Ven 5 Nov 2010 - 11:26

Bonjour,

Je dois restaurer une peinture XIX qui est en bonne état mais présente une toile très fine: quand on regarde le tableau avec une lumière qui vient de derrière, on voit du jour qui passe a travers le craquelet et la trame de la toile.

Personnelment je n'aime pas les restaurations trop invasives donc je ne voudrait pas rentoiler ce joli tableau qui n'a pas encore été touché par d'autre restauration.

Je ne suis jamais sûre de mes choix, je voudrais un conseil. Un consolidement peut il suffir? Je n'ai pas l'impression. Quoi faire dans ces cas?

Je vous remercie de vos réponses

Paola
(excusez toujours mes fautes en français!!!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LN



Nombre de messages : 2495
Date d'inscription : 12/03/2008
Age : 49
Localisation : Gaillac

MessageSujet: Re: comment renforcer une toile XIX très fine sans un rentoilage?   Ven 5 Nov 2010 - 14:17

Bonjour Paola,

Tout d’abord, pas de problème avec le français.

Ensuite pour ta toile, tu dis qu’elle est en bon état. Donc mon premier réflexe serait de dire, on ne fait rien. Mais c’est peut-être un peu court. En lumière transmise, tu vois très nettement la trame de la toile, mais as-tu des pertes de matière dans les interstices ? Ta couche colorée, qui d’après ce que je comprends est craquelée, présente-t-elle un réseau pavimenteux ? Enfin, dans ton traitement as-tu prévu de déposer la toile du châssis ?
Alors peut-être qu’une petite photo nous permettrait d’y voir plus clair.

Dans l’attente de te lire et de voir,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PAOLA



Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 21/08/2010
Localisation : provence

MessageSujet: Re: comment renforcer une toile XIX très fine sans un rentoilage?   Ven 5 Nov 2010 - 15:21

Ah! c'est génial parce que tu as compris exactement ce qui se passe dans ma tête!
Moi aussi je m'était dit je ne fait rien... mais je n'était pas sûre.

Biensûr la photo je l'enverrai dès que possible, en hespérant d'y arriver!

Je peut quand même anticiper que la peinture est solide, il n' y a pas de perte de matière et que j'aimerais eviter d'enlever le chassis pour une eventuelle intervention, parce que je ne veut pas provoquer de 'traumatismes' à la toile.

Paola



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PAOLA



Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 21/08/2010
Localisation : provence

MessageSujet: Re: comment renforcer une toile XIX très fine sans un rentoilage?   Sam 6 Nov 2010 - 12:17

Bonjour, j'envoie un liens pour pouvoir acceder aux photos du tableau XIX,
j'ai pris les images avec une lumière transmise et aussi une lumière diffuse pour pouvoir comprendre mieux (c'est un détail de la peinture); j'ai aussi photographié le craquelet avec la lumière rasante.

Qu'en pensez vous?



http://picasaweb.google.com/118385262124506969994

Paola
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TMartel
Invité



MessageSujet: J'adore   Sam 6 Nov 2010 - 18:20

J'adore (avec beaucoup d'humour!) le sentiment que l'on a quand on lit les remarques à propos des traitements des supports toile. Quels bandes de sauvages ces rentoileurs qui sont toujours trop interventionnistes...

Bref, votre tableau, présente un réseau de craquelures qui modifie de manière très importante l'esthétique de l'oeuvre, les soulèvements provoquent des tensions qui se répercutent sur les fibres de la toile qui sont cassante par l'acidité de l'huile contenue dans la peinture et la préparation. L'écriture de l'artiste n'est plus ce qui attire l'oeil. Tout à fait classique pour ce type d'oeuvre.
Vous avez deux options :
1 - intégrité de l'objet donc ne rien faire, même pas trop vouloir reprendre la tension car elle risque d'accentuer cette fragilité. Attention aux conditions de conservation et l'oeuvre est à surveiller.
2 - Choisir l'esthétique de l'oeuvre, et là, je n'ose pas le dire, allez je me jette à l'eau : un traitement plus "invasif", en un mot un "traumatisme"... Mais inutile d'en faire la description, car je pense que votre choix est fait.

Néanmoins, ne vous méprenez pas, mais le traitement des supports toiles demande tout autant de qualités que les traitements de la couche picturale. C'est une vrai spécialité qui exige un savoir-faire et beaucoup de réflexions. Trop, nombreux sont ceux qui s'y essaient, malheureusement, sans véritablement de résultats satisfaisants, vous avez du les rencontrer...


Amicalement
Thierry Martel
CR-Rentoileur du sud
Revenir en haut Aller en bas
PAOLA



Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 21/08/2010
Localisation : provence

MessageSujet: Re: comment renforcer une toile XIX très fine sans un rentoilage?   Dim 7 Nov 2010 - 10:42

Cher Monsieur Martel,

tous ce que vous dites est vrais et votre oeil expert et compétent a vu
avec précision les causes de la fragilité de cette toile.

Néanmoins, même si je peut comprendre votre réaction après nos considérations sur les rentoilages,
pour ce qui me concerne, ma formation à Florence en Italie
et mes 15 ans de profession me dictent l'intervention 'minime',
un des pricipes fondamentaux de la restauration.

Ce forum est quand même extraordinaire parce qu'il nous permet
de se concerter ou d'avor des avis différents et de se remettre
en question.
Je considère que dans ce métier le doute sur une intérvention,
la modestie de son propre travail et l'humilité sont souvent
des qualités et permettent, a qui a des bonne connaissances,
de l'expérience et un bon parcours professionels,
de progresser et de s'ameliorer.

Moi je fonctionne comme ça, mais on n'est pas tous pareils....

Cordialement Paola
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LN



Nombre de messages : 2495
Date d'inscription : 12/03/2008
Age : 49
Localisation : Gaillac

MessageSujet: Re: comment renforcer une toile XIX très fine sans un rentoilage?   Lun 8 Nov 2010 - 12:55

Bonjour Paola (honneur aux dames) et bonjour Thierry,

Il me semble que les deux positions sont tout à fait défendable bien que visiblement très opposées. Selon moi, elles représentent le début et la fin d’une longue réflexion que seul le cas d’espèce peut guider.
Je m’explique. Je fais partie de ses « minimalistes » qui repoussent autant que faire ce peut les traitements que certains qualifieront « d’invasifs » ou encore « traumatisants ». Donc dans un cas comme celui présenté par Paola, ma tendance naturelle serait de ne rien faire car l’œuvre semble sur sa tension d’origine, qu’elle ne semble pas présenter de défaut de tension et que la couche peinte n’a pas de soulèvement.
Toutefois, afin de conforter mon choix de « non traitement », je m’assurerais de ce qui « motive » mon client et si il s’agit de l’état de surface, alors je reverrais ma proposition. Si par contre, les déformations, visiblement dues à une couche picturale un peu épaisse sur un support textile fin (avec modification du plan de référence), ne sont pas l’enjeu du traitement, je mettrais l’accès sur les conditions de conservation de l’œuvre (pour sa pérennité) et d’éclairage (pour sa lecture). J’avertirais aussi, que le phénomène constaté, n’a aucune chance de se résorber seul et qu’à terme, pour la conservation de l’œuvre et aussi sa bonne lecture, un doublage risquera d’être la solution pour redonner à cette œuvre une planéité correcte.

Donc, tout est question de dialogue et d’objectif à atteindre. Pour cela pas de méthode miracle ni de voie unique, mais une écoute attentive de la demande et une réponse circonstanciée sur les limites des options proposées.

P.S. : Pour rassurer Thierry, mon « minimalisme » a des limites et il m’est arrivé de proposer des doublages sur des œuvres présentant des altérations similaires à celles décrites par Paola. Avec une petite nuance, ces œuvres présentaient toutes des soulèvements locaux et avaient déjà reçu de précédentes interventions de fixage. Ces dernières, bien que « peu invasives » s’étaient avérées trop légères pour assurer une bonne stabilité de l’objet. Par ailleurs, le fort réseau de craquelures très marqué, constituait une gêne telle que la lecture de l’œuvre était rendue fort difficile.

En résumé, je crois qu’il en est de la conservation-restauration comme de la médecine, on peut démarrer par de l’homéopathie, puis passer à l’allopathie et enfin par moment recourir à la chirurgie sans jamais perdre de vue le patient et son environnement.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CM



Nombre de messages : 345
Date d'inscription : 18/03/2008

MessageSujet: Re: comment renforcer une toile XIX très fine sans un rentoilage?   Ven 12 Nov 2010 - 20:00

Bonjour,
sans vouloir polémiquer avec notre ami et confrère CR-Rentoileur du sud, je constate tout de même que les photographies de la face du tableau de Paola sont prises en lumière rasante. Il est donc assez normal que le réseau de craquelures et les déformations soient tant visibles. Mais gênent elles vraiment la lecture de la peinture en lumière directe ?
Il est possible et j'insiste sur ce terme, que le processus de formation des craquelures et à sa suite l'apparition de déformations et l'affaiblissement localisé de la toile se poursuive. Mais en attendant !.....Pourquoi ne pas travailler sur les conditions de conservation de l'œuvre? il sera temps, si le phénomène s'accentue et que des pertes de matière picturale surviennent, de refixer et même de doubler ou rentoiler cette peinture.

Une intervention esthétiquement "invasive" pour protéger et non consolider ou renforcer l'œuvre, pourrait consister en la mise en place d'un support rigide de maintient au revers de la toile. Ce support peut être confectionné dans un carton (type muséum, carton conservation fabriano etc.) monté sur un châssis qui s'encastre parfaitement dans celui de la peinture sur lequel il est fixé. La difficulté réside dans le fait que ce dos doit être en contact avec la toile, sans exercer de contrainte sur celle ci.
Ce petit montage réduit l'impact des chocs, minimise les vibrations et joue un rôle sur le climat au contact direct de la face et du revers de l'œuvre (humidité, température, phénomène de micro condensation).
Merci à Paola de nous tenir au courant.



Dernière édition par CM le Dim 14 Nov 2010 - 17:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amélie



Nombre de messages : 278
Date d'inscription : 16/05/2009

MessageSujet: Re: comment renforcer une toile XIX très fine sans un rentoilage?   Sam 13 Nov 2010 - 15:39

Je trouve que votre discussion est similaire à celles que nous avons parfois en sculpture au sujet des collages avec goujonnages.

Là pour le coup, on est dans une intervention sans conteste invasive. Parfois on n'a pas le choix parce que la traction exercée sur le plan de collage est trop forte pour être uniquement subie par un joint de colle aussi forte soit-elle.
Du coup on commence à se dire finalement on a le "droit" de percer la pierre et de perdre de la matière originale. Du coup on peut se demander si, à chaque fois, on continue à se poser systématiquement la question "peut-on éviter de goujonner ?".

Cette question conduit aussi parfois à mettre en place des systèmes compliqués et visibles de maintien par l'extérieur ou de faire des préconisations de transport (récemment j'ai fabriqué une caisse pour transporter un buste en marbre dont la tête n'a pas été goujonnée) tout en se disant que très probablement les préconisations iront dormir sur une étagère quand le rapport n'est pas perdu, que les gens vont changer et que dans 15 ans quand le buste sera prêté personne ne se souviendra qu'il ne faut pas le pencher quand on le déplace et que j'avais préconisé la mise en caisse pour tout déplacement même d'un socle à un autre (là pour le coup j'ai peut-être exagéré)
SI cette tête tombe un jour, je me dirai "j'aurais dû goujonner"...

Denis Guillemard appelle cela "l'altération putative" l'altération qu'on pressent, c'est comme cela que le British Museum justifie le fait de refixer toutes ses polychromies mates, de coller les semelles de stabilisations au polyester directement sous les stèles égyptiennes ou de cuire les tablettes cunéiformes en terre-crue. Pour prévenir les inévitables risques de manipulation.

Moi je trouve que la bonne solution n'est pas facile à trouver. Je suppose que tout dépend du contexte, Paola, il vient d'où ton tableau, privé ? institution ? si tu fais des préconisations pour la conservation est-ce qu'elles ont une chance d'être suivies ? Dans ton argumentation, je suis assez sensible au fait que tu dis que ce tableau n'a jamais été restauré. Je trouve qu'on doit accorder de l'importance au fait qu'on est face à un objet ayant conservé son intégrité historique.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PAOLA



Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 21/08/2010
Localisation : provence

MessageSujet: Re: comment renforcer une toile XIX très fine sans un rentoilage?   Lun 15 Nov 2010 - 9:17

Bonjour, excusez ma tardive reponse,
je vous remercie pour l'interet que vous portez a mon sujet. En effet souvent je suis confronté a des anciennes restauration qui ont fortement degradé l'oeuvre, surtout des rentoilages (il a bien raison de s'inquieter monsieur Martel!) mais aussi des nettoyages, des consolidations, des colles irreversibles ect..

Ces toiles serait en meilleur état sans ces restaurations, je pense que même si une grande parties sont faites par des personnes qui ne sont pas du métier, il reste quand même des degas provoquées par des professionels de l'époque. Heuresement les temps ont evolués mais tous ça me fait reflechir; est ce que on n'intervienne pas trop?

Voilà donc confronté a ce fameux tableau. Il faut que je dise que je connait bien ce peintre, j'ai eu l'occasion de restaurer plusieurs tableaux
qui presque tous avait subit des rentoilages... ces interventions était invasives parce que
la colle avait penetré en profondeur, la peinture était completement plate, je trouvez que ce n'était pas que des intérvention conservatives; les trace du temps passé avait completement disparue, plus de patine, plus de craquelet apparent, enfin je n'ai pas aimé ces precedentes interventions. (le tableau était comme une carte postale)

Donc a la recherche des nouvelles idée j'apprecie votre soutien et surtout cette solution qui me donne CM avec ce montage . Je suis d'accord que dans le futur il faudra en faire plus, mais ça sera dans le futur..pour l'instant on preserve l'intégrité historique.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Martel
Invité



MessageSujet: Bien heureux...   Jeu 18 Nov 2010 - 18:48

Bien heureux de toutes ces considérations qui montrent une volonté de respecter en priorité l'oeuvre. Ces réflexions mettent en évidence que la conservation-restauration n'est pas simplement une "recette", mais réellement une approche complexe qui mérite de l'expérience, du recul et une certaine dose d'humilité.

Néanmoins, Paola, tous nos prédécesseurs ne sont pas des incapables, de nombreux tableaux sont arrivés jusqu'à nous grâce à leurs compétences. Quelquefois, il faut remettre ces interventions dans leur contexte et s'imaginer les moyens mis à disposition. Aujourd'hui, nous avons la chance d'avoir un panel d'outils, de matériels, de produits et des conditions de conservations améliorées alors qu'à l'époque...

Après ces échanges, je ne doute pas que vous ferez pour le mieux.
Je vous transmets donc tous mes encouragements pour la suite des opérations.

Amicalement
Thierry Martel
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: comment renforcer une toile XIX très fine sans un rentoilage?   Aujourd'hui à 8:47

Revenir en haut Aller en bas
 
comment renforcer une toile XIX très fine sans un rentoilage?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» comment renforcer une toile XIX très fine sans un rentoilage?
» [Laferriere, Dany] Comment faire l'amour avec un nègre sans se fatiguer
» Comment renforcer (vis à vis de la météo...) le papier maché
» Comment souder un anneau au bout d'une chaine très fine
» COMMENT LISSER LA PATE LIVING DOLL

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Conservateurs - Restaurateurs :: TECHNIQUES DE LA CONSERVATION - RESTAURATION :: Interventions-
Sauter vers: