Conservateurs - Restaurateurs

Forum des fêlés du scalpel et du clavier
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Première visite
 
Important :
depuis le 1 Août, l'inscription est obligatoire pour pouvoir poster un message.
A LIRE
Réponses et commentaires au questionnaire "peut-on effectuer un traitement "éthique" dans le cadre des marchés publics ?" par Danièle Amoroso
Derniers sujets
» Licence et master en conservation-restauration
Vers une conservation-restauration "low cost" ? Emptypar Ceroart Mar 3 Sep 2019 - 14:29

» Vernis carton
Vers une conservation-restauration "low cost" ? Emptypar rmm librarii Jeu 14 Mar 2019 - 17:07

» mortier de chaux expansif : poudre d'aluminium
Vers une conservation-restauration "low cost" ? Emptypar Desroches Mer 13 Mar 2019 - 15:36

» Nettoyage d'une sculpture en bronze à patine brune
Vers une conservation-restauration "low cost" ? Emptypar giovanni70 Sam 9 Juin 2018 - 18:23

» dérestauration rentoilage cire-résine
Vers une conservation-restauration "low cost" ? Emptypar disciplus simplex Ven 1 Juin 2018 - 6:26

» Marché d’étude, de conservation-restauration et de conservation préventive du dirigeable La France, Charles Renard (1884).
Vers une conservation-restauration "low cost" ? Emptypar miniscalpel Lun 28 Mai 2018 - 14:47

» OFFRE EMPLOI de DIRECTEUR gENERAL et Directeur Scientifique MUSEE TISSUS LYON
Vers une conservation-restauration "low cost" ? Emptypar marie bd Lun 18 Déc 2017 - 11:00

La photo du mois


Pour en savoir plus
cliquez ici


Partagez
 

 Vers une conservation-restauration "low cost" ?

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
Admin

Nombre de messages : 1021
Date d'inscription : 07/02/2008
Age : 53
Localisation : Gaillac

Vers une conservation-restauration "low cost" ? Empty
MessageSujet: Vers une conservation-restauration "low cost" ?   Vers une conservation-restauration "low cost" ? EmptyMer 24 Nov 2010 - 13:59

Voici un petit billet d'humeur signé Thierry Martel et lu à la rubrique "actualités "sur le site de nos amis de la FFCR-PACA :

Samedi 23 octobre
HUMEUR...

Interruption Volontaire de Développement !

Dans le cadre des marchés publics, chacun d’entre-nous a pu constater une forte diminution des tarifs des prestations. Cette attitude ouvre le champ à une conservation - restauration « low cost » qui, à mon sens, entraîne une diminution du temps passé pour les interventions et inévitablement une diminution de la qualité des travaux réalisés. Faut-il se réjouir d’une telle attitude ? Est-ce sans danger ? Quelle est donc notre responsabilité et quelle image donnons-nous de notre profession ?


Pour lire la suite cliquer ici
Il est vrai que le sujet est vraiment d'actualité ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://conservateurs-restau.meilleurforum.com
roseleur

roseleur

Nombre de messages : 112
Date d'inscription : 24/05/2009
Age : 64
Localisation : Nice

Vers une conservation-restauration "low cost" ? Empty
MessageSujet: Re: Vers une conservation-restauration "low cost" ?   Vers une conservation-restauration "low cost" ? EmptyMer 24 Nov 2010 - 19:54

La qualité exigée sera quasiment la même par contre ce sont les salaires qui eux vont baisser .
Cela n'est pas spécifique à la profession et il n'y a pas d'exception culturelle.
La cause en est l'ultraliberalisme qui est en train progressivement mais à un rythme assez soutenu de nous asservir.
Il va falloir apprendre à se satisfaire d'un bol de pâtes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bellino.fr
LN

LN

Nombre de messages : 2495
Date d'inscription : 12/03/2008
Age : 51
Localisation : Gaillac

Vers une conservation-restauration "low cost" ? Empty
MessageSujet: Re: Vers une conservation-restauration "low cost" ?   Vers une conservation-restauration "low cost" ? EmptyJeu 25 Nov 2010 - 8:36

Je crains que le « bol de pâtes » soit encore trop pour certains et je ne partage pas l’avis du maintien de la qualité des prestations.
Oui les tarifs sont en chute libre et il n’est pas rare de voir pratiquer des prix totalement aberrants. Passé un certain seuil, il est illusoire de penser que les prestations seront de qualité car le tarif proposé ne permet pas au prestataire de gagner sa vie normalement. Alors autant dire que son investissement en matériel, formation professionnelle, recherche méthodologique … est nul (et je passe volontairement sous silence, les conditions de travail : installation de l’atelier, assurance…). Alors attention, lorsque l’on n’avance pas contrairement à ce que l’on pourrait croire, on ne fait pas du « sur place » mais on recule, on régresse.
Et de petites compromissions en petits aménagements, on finit par se rendre complice (lorsque l’on est pas directement acteur) d’un vandalisme labellisé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
Admin

Nombre de messages : 1021
Date d'inscription : 07/02/2008
Age : 53
Localisation : Gaillac

Vers une conservation-restauration "low cost" ? Empty
MessageSujet: Re: Vers une conservation-restauration "low cost" ?   Vers une conservation-restauration "low cost" ? EmptyJeu 25 Nov 2010 - 14:18

Comment ça se satifaire d'un bol de pâtes ?

On en est loin si l'on se réfère au CIDJ (je crois qu'il s'agit de l'ancien CDI de ma lointaine jeunesse) qui dit sur son site à propos des salaires/revnus des conservateurs-restaurateurs je cite "Le salaire du restaurateur-conservateur varie en fonction de son statut : fonctionnaire ou salarié d’un atelier privé. S’il travaille dans le privé, avec les années, son expérience et son savoir-faire lui assurent de bons revenus. Dans le secteur public, son salaire évolue selon une grille mêlant ancienneté et expérience. Au fil des années, il gagne entre 1 700 € et 4 400 € brut mensuels selon l’évolution de sa carrière."

Je sens bien votre incrédulité à la lecture de ces affirmations mais ne vous y trompez pas, il y a bien le logo du Ministère de la Jeunesse et des Solidarité actives au bas de la page !

Des pâtes peut-être mais sur la terrasse du Plaza avec vue sur le capitole !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://conservateurs-restau.meilleurforum.com
anneco

anneco

Nombre de messages : 245
Date d'inscription : 14/03/2008
Localisation : Gers

Vers une conservation-restauration "low cost" ? Empty
MessageSujet: Re: Vers une conservation-restauration "low cost" ?   Vers une conservation-restauration "low cost" ? EmptyJeu 25 Nov 2010 - 14:31

"Aaaahhh!!!! la Belle Vie!!!!..."
on sent bien l'enquête de terrain des plus fouillée!!!... silent

Ca donne envie de mordre et/ ou de hurler (au choix)!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noémi

Noémi

Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 26/11/2010
Localisation : Région Rhône-Alpes

Vers une conservation-restauration "low cost" ? Empty
MessageSujet: Re: Vers une conservation-restauration "low cost" ?   Vers une conservation-restauration "low cost" ? EmptyVen 26 Nov 2010 - 20:04

.... une convention collective?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LN

LN

Nombre de messages : 2495
Date d'inscription : 12/03/2008
Age : 51
Localisation : Gaillac

Vers une conservation-restauration "low cost" ? Empty
MessageSujet: Re: Vers une conservation-restauration "low cost" ?   Vers une conservation-restauration "low cost" ? EmptyLun 29 Nov 2010 - 8:01

Noémie, que veux tu dire par "convention collective" ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noémi

Noémi

Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 26/11/2010
Localisation : Région Rhône-Alpes

Vers une conservation-restauration "low cost" ? Empty
MessageSujet: Re: Vers une conservation-restauration "low cost" ?   Vers une conservation-restauration "low cost" ? EmptyLun 29 Nov 2010 - 9:38

Je ne sais pas trop, je me pose la question de savoir comment avoir des gardes-fous, mais le problème est vaste, et en admettant que les choses bougent, que gagnera-t-on vraiment?
Serait-il possible de travailler sur une convention collective de la profession? C'est sensé aussi réguler les tarifs des travaux....
Je crois aussi que des ateliers profitent pas mal de main d'oeuvre bon marché puisqu'il n'y a pas de convention, un seul niveau de diplôme -supérieur, pas d'intermédiaire, de bac+2 ou +3, pas de profil diplomant d'assistant-restaurateur , ça permet d'embaucher des gens sans diplôme (quand bien même ils ont 10/15 ans d'expérience et sont très bons techniquement) et qui ne peuvent pas négocier leur salaire. Il y en a plein les chantiers de ces gens qu'on prend au smic puisqu'ils ne peuvent légalement rien négocier.... Ca permet de réduire pas mal les coûts.
Les autos-entrepreneurs, ça ne va pas améliorer la chose....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
Admin

Nombre de messages : 1021
Date d'inscription : 07/02/2008
Age : 53
Localisation : Gaillac

Vers une conservation-restauration "low cost" ? Empty
MessageSujet: Re: Vers une conservation-restauration "low cost" ?   Vers une conservation-restauration "low cost" ? EmptyJeu 2 Déc 2010 - 13:36

Beaucoup de questions et propositions dans ta réponse, chère Noémi. Dans l’attente d’une réponse plus " rigoureuse " de notre chère LN, je me permets quelques remarques.

" Serait-il possible de travailler sur une convention collective de la profession?" C'est sensé aussi réguler les tarifs des travaux.... ".
Oui il est vrai que les conventions collectives peuvent, à l’occasion, fixer des minimas. Mais dans le cas de notre profession, c’est un peu compliqué. Je m’explique : dans le cadre du Droit du Travail, une convention collective est un texte réglementaire définissant chacun des statuts des employés d'une branche professionnelle, après une négociation passée entre les organisations représentant les employeurs et les organisations représentant les salariés, c'est-à-dire les syndicats.

Ce qui signifie au moins deux choses. Tout d’abord que cela n’est applicable que pour les salariés, donc une partie seulement des professionnels du secteur. Cela ne peut pas fonctionner dans le cas des travailleurs indépendants, de la sous-traitance ou encore des auto-entrepreneurs.

Ensuite cela implique une négociation entre les employeurs (c'est-à-dire nous, les ateliers) et des syndicats représentants de ce que tu appelles « la main d’œuvre bon marché ». Et là la chose se corse. On pourrait imaginer que la FFCR, une fois transformée en syndicat (je crois qu’elle réfléchie encore au projet) puisse jouer ce rôle. Mais quid des syndicats de salariés ? Peut-on raisonnablement imaginer qu’ils se syndiquent et qu’ils poussent leurs représentants à négocier avec les nôtres ?
A moins qu'il n'existe déjà une convention collective passée dans une autre branche (par exemple dans le domaine des entreprises de restauration du bâtiment) applicable à notre secteur (je n'en connais pas mais il serait sans doute utile de se renseigner).

Je ferais aussi remarquer que le coup de gueule de Thierry concernant la tarification ne concerne pas simplement le cas des salariés. Lorsqu’il dit « pourquoi les institutions payeraient 100 alors que les CR proposent 25 ? » je pense qu’il s’adresse à tous les professionnels du secteur et en particulier aux diplômés. Et sur cette question brûlante de la baisse des tarifications pratiquée par bon nombre d’atelier, je ne suis pas sûr du tout qu’il y ait consensus. Qui plus est je crois que dans le cadre des marchés publics, il est interdit de s’entendre sur une tarification (entente illicite).

Au risque de décevoir, je pense que notre seule porte de sortie « légale » serait d’agir auprès des commanditaires afin qu’ils respectent le Code des marchés publics en sélectionnant non pas le moins disant mais le mieux disant. Ce qui, au regard de mon expérience personnel, est loin d’être gagné.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://conservateurs-restau.meilleurforum.com
Noémi

Noémi

Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 26/11/2010
Localisation : Région Rhône-Alpes

Vers une conservation-restauration "low cost" ? Empty
MessageSujet: Re: Vers une conservation-restauration "low cost" ?   Vers une conservation-restauration "low cost" ? EmptyJeu 2 Déc 2010 - 14:11

Bonjour,
merci de ta reponse. Je mesure ma grande naïveté!
Mais il y a sans doute à parfaire en de nombreux points, dont ceux que j'ai évoqué.
C'est sur que voir la plupart des chantier MH se négocier à 60% sur le prix, avec des fois encore 10 pour les délais, ce qui réduit à 30% la note méthodologique, ce n'est pas trop normal....
Je crois aussi qu'il y a un petit fond de panique, entre la crise, les budgets alloués au secteur, le redéployement des services sur le territoire, une période avec peu de travail, d'appels d'offre, qui fait que tout et n'importe quoi se pratique, et qu'il y a contagion. Quand au bout de la 5e offre refusée, l'entrepreneur dont l'offre a été refusée constate qu'à chaque fois, c'était à plus de 30% que les marchés sont partis, qu'il ne voit rien venir à l'horizon, ben le 6e, il le fait -30 et il l'obtient. Et là, oui, on est tous responsable. Et c'est vrai qu'il n'y a aucun minima, tout est négociable.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Vers une conservation-restauration "low cost" ? Empty
MessageSujet: Re: Vers une conservation-restauration "low cost" ?   Vers une conservation-restauration "low cost" ? Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Vers une conservation-restauration "low cost" ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cours Risques ouvert aux professionnels de la Conservation - fin mars 2009 - Haute école de Conservation-restauration Arc de La Chaux-de-Fonds
» nanosilice comme revêtement protecteur
» Rapport parlementaire 2006
» Montage d'une toile sur un bâti provisoire . Bords de tensions peints.
» Focusing on Photographs: Identification and Preservation in Philadelphia, PA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Conservateurs - Restaurateurs :: AGORA :: Débats-
Sauter vers: