Conservateurs - Restaurateurs

Forum des fêlés du scalpel et du clavier
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Première visite
 
Important :
depuis le 1 Août, l'inscription est obligatoire pour pouvoir poster un message.
A LIRE
Réponses et commentaires au questionnaire "peut-on effectuer un traitement "éthique" dans le cadre des marchés publics ?" par Danièle Amoroso
Derniers sujets
» Orthophosphate de potassium
par L'ivre de papier Mer 17 Mai 2017 - 15:57

» Vente Matériel suite cessation d'activité
par artcane Mer 26 Avr 2017 - 13:33

» Prochaine journée SFIIC Pierre Plâtre Terre 12 mai 2017
par Jeanne Cassier Dim 23 Avr 2017 - 7:36

» Recherche tableau moisi à restaurer
par Claude Fauville Ramaekers Mer 5 Avr 2017 - 15:00

» recoller une peinture qui s'écaille
par rmm librarii Mer 29 Mar 2017 - 8:20

» Carrefour de l'Air, Journée de Rencontre, 31 Mars 2017, MAE.
par miniscalpel Ven 24 Fév 2017 - 9:00

» A vendre matériel suite cessation d'activité
par artcane Jeu 2 Fév 2017 - 16:01

La photo du mois


Pour en savoir plus
cliquez ici


Partagez | 
 

 Pourquoi cette rubrique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
françoise
Admin
avatar

Nombre de messages : 808
Date d'inscription : 14/03/2008

MessageSujet: Pourquoi cette rubrique   Lun 9 Juin 2008 - 5:32

L’intitulé de cette rubrique est venu d’une exposition à la Bibliothèque Nationale de France nommée « l’Enfer » qui a eu lieu au début de l’année 2008. L’Enfer, c’est cette « part obscure des collections … où sont rassemblés textes et images réputés contraires aux bonnes mœurs. » (voir l’article ci-dessous).

Nous proposons cette rubrique, non pas sous l’angle sexuel (rare, il faut l’avouer, en conservation-restauration ), mais sous celui des vécus du quotidien, que l’on n’ose pas raconter, à l’exception d’un petit cercle d’ami… Et pourtant, nous en vivons tous, régulièrement, de ces petits « Enfers », qui nous feraient imaginer, si nous n’étions pas des personnes équilibrées ( !) que nous sommes décidément schizophréniques, par la force des choses… Partageons donc ces instants là…

- « le musée des horreurs » souhaite rassembler les choses les plus invraisemblables constatées par les professionnels lors de constats d’état…

- La rubrique « le poids des mots… », ce sont toutes ces situations abracadabrantesques que chacun d’entre nous vit régulièrement, et pour laquelle nous avons deux alternatives, tenter de rester zen ou … s’énerver !!

- Pour ce qui est de « …le choc des photos », il s’agit de confier les instants, en cours de travaux - la plupart du temps longs, minutieux, périlleux, stressants… et j’en passe - où les restaurateurs tentent, à leur manière (certes pas forcément orthodoxe) de décompresser…


« Pour le grand public contemporain, l'Enfer de la Bibliothèque s'entend comme une légende, un fantasme, le territoire majeur de l'interdit qui alimente en retour toutes les curiosités. Mais l'écart est grand entre ce mythe et la réalité. Aussi l'ambition de l'exposition que la BnF consacre à cette part obscure de ses collections consiste-t-elle à lever le voile sur la vérité de l'Enfer. Il convient d'abord de retracer l'histoire, pleine de surprises, de la constitution de ce lieu abstrait, mental – une « cote », un numéro de classement qui le désigne à la consultation « réservée » – où sont rassemblés textes et images réputés contraires aux bonnes mœurs. L'exposition propose un double parcours. L'un concerne l'histoire : comment l'Enfer s'est-il constitué au département des Imprimés et au département des Estampes ? Comment a-t-il évolué ? Le second propose une déambulation à travers le contenu de l'Enfer : quels sont les livres, les documents, les images que l'on a classés là ? Ces parcours à travers la littérature telle qu'elle n'est pas enseignée vont à la rencontre d'un monde imaginaire où les personnages obéissent à toutes les fantaisies du désir, où l'excès de la parole devient pamphlétaire et le discours politique, pornographique. Ce monde c'est celui de l'anonymat, du pseudonyme, des fausses adresses, des dates trompeuses, des éditeurs clandestins, des lieux clos, celui des couvents, des boudoirs, des bordels, des prisons mais aussi des bibliothèques. Des écrivains tels que Sade, Apollinaire, Louÿs, Bataille et quelques autres en sont les acteurs à jamais anonymes de la célébration de l'érotisme et du sexe entre le XVIe et le XXe siècle. Une large place est offerte aux premières manifestations de la photographie pornographique et de même sont exposées les estampes japonaises entrées à la Bibliothèque grâce à la générosité des premiers collectionneurs occidentaux ».

Site de la BNF, page http://www.bnf.fr/pages/cultpubl/exposition_731.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Pourquoi cette rubrique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» pourquoi cette photo n'est pas une bonne photo ?
» Watchmen (comics) : Pourquoi cette fin ?
» Pourquoi cette nouvelle rubrique ?
» c'est quoi cette rubrique ?
» La guitare

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Conservateurs - Restaurateurs :: AGORA :: Les Enfers-
Sauter vers: