Conservateurs - Restaurateurs

Forum des fêlés du scalpel et du clavier
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Première visite
 
Important :
depuis le 1 Août, l'inscription est obligatoire pour pouvoir poster un message.
A LIRE
Réponses et commentaires au questionnaire "peut-on effectuer un traitement "éthique" dans le cadre des marchés publics ?" par Danièle Amoroso
Derniers sujets
» Recherche infos sur armure sergé losangé
par CM Hier à 9:58

» Votre retour d'expérience sur les biocides
par miniscalpel Jeu 8 Déc 2016 - 14:55

» vernis effet laqué ?
par cc Mar 15 Nov 2016 - 14:05

» Ecoles "actives" pour la restauration des tableaux ?
par cc Mar 15 Nov 2016 - 13:48

» Cires CM17 ou Cosmoloid H80
par Mag31 Dim 13 Nov 2016 - 10:33

» Besoin d'aide !
par wilfried Ven 28 Oct 2016 - 12:26

» Présentation
par wilfried Dim 16 Oct 2016 - 16:31

La photo du mois


Pour en savoir plus
cliquez ici


Partagez | 
 

 La notion de NIP d'un objet à restaurer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
CM



Nombre de messages : 345
Date d'inscription : 18/03/2008

MessageSujet: La notion de NIP d'un objet à restaurer   Mar 22 Mar 2011 - 7:11

Bonjour,
je mets ici un lien vers un site qui traite de la restauration des parchemins. Le texte comporte deux parties, l'une générale et théorique l'autre est consacrée à des travaux de restaurations de parchemins.
Je laisserai aux restaurateurs d'arts graphiques, le soin de discuter cette seconde partie technique. Mais je vous invite tous à lire et à commenter le début de ce texte court, précis et pertinent.

PS: le lien ne fonctionne pas, merci de passer par une recherche de l'adresse sur un serveur.

www.andrea-giovannini.ch/fileadmin/user_upload/atelier/bibliographie/La restauration du parchemin

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LN



Nombre de messages : 2495
Date d'inscription : 12/03/2008
Age : 49
Localisation : Gaillac

MessageSujet: Re: La notion de NIP d'un objet à restaurer   Mar 22 Mar 2011 - 8:24

En effet le lien ne fonctionne pas, mais peut-être que celui là fonctionnra mieux

http://www.andrea-giovannini.ch/fileadmin/user_upload/atelier/bibliographie/La%20restauration%20du%20parchemin%20Texte%20%2B%20Images%20XII%202008%20gesperrt.pdf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LN



Nombre de messages : 2495
Date d'inscription : 12/03/2008
Age : 49
Localisation : Gaillac

MessageSujet: Re: La notion de NIP d'un objet à restaurer   Mer 23 Mar 2011 - 8:50

Cher CM,

Merci pour ce post. C’est avec attention que j’ai donc lu ce texte (m’arrêtant toutefois à sa première partie dans un premier temps).

Si je partage les grands principes énoncés que sont la moindre intervention, la connaissance de l’objet, l’étude, la réversibilité et la transparence (je fais schématique et sans latin), je reste plus que dubitative sur le NIP pour en pas dire en désaccord avec cette notion.

Selon l’auteur, le NIP (Niveau Potentiel d’Information) d’un objet est à son maximum (c'est-à-dire : 100 %) lorsque l’objet est neuf. J’aurais donc tendance à interpréter ce « neuf » comme le moment de la fin de la création (ou de la réalisation). Toujours selon l’auteur, cette valeur ne cesse de décroître avec le temps. Et là moi je commence à coincer.

Pour prendre un objet proche de l’article, je prendrais pour exemple un livre. Sorti de l’imprimerie à sa première édition, ce livre serait donc à 100 % de NIP. Acheté par M. X qui le laisse négligemment posé sur la table du salon, son rejeton colorie quelques pages rendant partiellement illisible le texte. Effectivement nous avons là une dégradation de l’objet. Mais si un autre exemplaire de même livre est acheté par M. Y que l’histoire retiendra comme un grand homme et que ce dernier annote abondamment l’ouvrage, considèrera-t-on ces « gribouillis » comme une dégradation. Ses ajouts, bien que dénaturant physiquement « l’original » transforme certes l’objet initial mais viennent lui ajouter « le poids de l’histoire » donnant ainsi une valeur nouvelle (et parfois donc « supérieure » à l’objet). Dans le premier cas, le restaurateur s’emploiera à supprimer les coloriages de l’enfant, dans l’autre les annotations seront pieusement conservées. Evidemment, la pertinence de la décision ne peut être jugée qu’à un moment donné, car si l’enfant qui a colorié devient lui aussi un grand homme et qu’au moment de restaurer le livre personne ne le sait…

Je prends évidemment là un exemple avec un objet manufacturé, de série mais l’on peut décliner avec des pièces uniques. Que penser alors du Clavecin de Ruckers ravalé par Taskin ? Où placer le NIP pour les fresques de la Sixtine alors que les nus de Michel-Ange ont été rhabillés pour certains par « Il Braguetone » (après que Michel-Ange ait lui-même recouvert le ciel étoilé de Botticelli – si ma mémoire est bonne).
Il me semble que le point « zéro » n’existe pas et qu’il faut bien se garder de réfléchir en matière de conservation-restauration sur la stricte date de création de l’objet.

Parmi les règles que la profession s’est donnée, je me permets de rappeler celle qui consiste à « intervenir directement sur les biens culturels endommagés ou détériorés dans le but d’en faciliter la lecture toute en respectant autant que possible leur intégrité esthétique, historique et physique *». Dans cette phrase il ne faut donc pas oublier les termes « autant que possible » car malgré notre bonne volonté, notre connaissance est souvent limitée lorsque nous avons à intervenir. Il ne faut pas oublier non plus que les objets qui nous sont confiés, ont souvent eu une histoire matérielle complexe et bien s’interroger sur le sens du terme « intégrité ».

* Règles professionnelles d’ECCO – I.I. Rôle du conservateur-restaurateur – 11 juin 1993.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La notion de NIP d'un objet à restaurer   Aujourd'hui à 3:00

Revenir en haut Aller en bas
 
La notion de NIP d'un objet à restaurer
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La notion de NIP d'un objet à restaurer
» Tanks in town - MONS
» comment découper un objet ou une personne avec gimp 2 svp?
» Annexe 1 : Notion du don contre don
» La notion de perspective

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Conservateurs - Restaurateurs :: TECHNIQUES DE LA CONSERVATION - RESTAURATION :: Interventions-
Sauter vers: