Conservateurs - Restaurateurs

Forum des fêlés du scalpel et du clavier
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Première visite
 
Important :
depuis le 1 Août, l'inscription est obligatoire pour pouvoir poster un message.
A LIRE
Réponses et commentaires au questionnaire "peut-on effectuer un traitement "éthique" dans le cadre des marchés publics ?" par Danièle Amoroso
Derniers sujets
» Orthophosphate de potassium
par L'ivre de papier Mer 17 Mai 2017 - 15:57

» Vente Matériel suite cessation d'activité
par artcane Mer 26 Avr 2017 - 13:33

» Prochaine journée SFIIC Pierre Plâtre Terre 12 mai 2017
par Jeanne Cassier Dim 23 Avr 2017 - 7:36

» Recherche tableau moisi à restaurer
par Claude Fauville Ramaekers Mer 5 Avr 2017 - 15:00

» recoller une peinture qui s'écaille
par rmm librarii Mer 29 Mar 2017 - 8:20

» Carrefour de l'Air, Journée de Rencontre, 31 Mars 2017, MAE.
par miniscalpel Ven 24 Fév 2017 - 9:00

» A vendre matériel suite cessation d'activité
par artcane Jeu 2 Fév 2017 - 16:01

La photo du mois


Pour en savoir plus
cliquez ici


Partagez | 
 

 médium au copal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maxou
Invité



MessageSujet: médium au copal   Mer 18 Mai 2011 - 20:01

Bonjour à tous,

Voilà, je ne suis pas restaurateur mais peintre et je m'intéresse donc un peu à la conservation et la restauration (ce forum est d'ailleurs, soit dit en passant, un vrai plaisir)

Quelqu'un saura peut-être m'éclairer sur un problème qui me laisse perplexe : j'effectue en ce moment des copies au médium siccatif flamand (copal). Or, je me suis retrouvé face à une réaction que je n'avais jamais constatée jusqu'alors avec des médiums de composition différente. Concrètement, j'ai voulu passer un glacis de médium sans pigments (2/3 médium siccatif flamand + 1/3 essence térébenthine) sur une toile peinte (et sèche) avec le même médium (toujours 2/3 + 1/3). Résultat : la couche passée se rétracte, ne garnissant pas toute la toile, faisant un peu penser à la réaction de l'huile avec l'eau. Même en revenant au pinceau, le glacis se rétracte inlassablement.
Le copal créerait-il une couche résineuse plus ou moins "imperméable" ? Y aurait-il moyen de parer le problème ?

Merci d'avance pour vos réponses !
Revenir en haut Aller en bas
LN

avatar

Nombre de messages : 2495
Date d'inscription : 12/03/2008
Age : 49
Localisation : Gaillac

MessageSujet: Re: médium au copal   Mar 24 Mai 2011 - 7:21

Bonjour,

Pour tout dire je reste tout à fait perplexe face à votre problème. Visiblement vous avez un problème de mouillabilité (donc de tension superficielle) mais j’avoue ne pas m’expliquer ici le pourquoi
Si j’ai bien compris, vous avez peint à l’huile en ajoutant à vos couleurs du médium flamand, puis une fois la couche sèche, vous avez souhaitez effectuer un glacis composé uniquement de médium. J’imagine que la pose de ce glacis sans pigment a pour but de modifier la couleur dans la mesure où le médium flamand est extrêmement sombre.
Dans ce cas, pourquoi ne pas faire directement un véritable glacis composé de couleur fortement diluée dans un mélange huile + médium ?

Désolée je n’apporte pas de réponse à votre problème mais peut-être que d’autres y verrons plus clair.

Bon courage tout de même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxou



Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 18/05/2011

MessageSujet: Re: médium au copal   Lun 6 Juin 2011 - 19:31

Merci de cette tentative de réponse.

Je viens de m'apercevoir qu'il se reproduisait le même type de problème avec le médium à peindre Talens (séchage normal). Je ne comprends plus grand chose...

Je ne sais pas si cela peut aider certains dans la compréhension de mon problème mais je peins avec des couleurs broyées à l'huile d'oeillette, par ailleurs, j'utilise de l'essence de térébenthine Schminke de type "balsam". Je vais essayer d'autres façons de peindre pour essayer de résoudre l'énigme mais ça me semble vraiment étrange.

N'hésitez pas à formuler des idées même bêtes (ça peut faire avancer) !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LH
Invité



MessageSujet: Re: médium au copal   Jeu 9 Juin 2011 - 12:57

Bonjour,

Je pense que lorsque vous peignez et que vous arrivez au stade où vous appliquez vos glacis sur couche picturale "sèche", celle-ci est en quelque sorte "saturée" en huile. Les médiums du commerce, bien que l'on ne connaisse pas forcément leur composition exacte, contiennent de l'huile, et je pense que cela doit être le cas pour le médium siccatif flamand, même s'il est à base de copal. Votre glacis "n'accroche" donc pas sur la couche picturale, et cela produit effectivement des gouttelettes, le médium se rétracte.

Vous pouvez éventuellement essayer de passer vos glacis avec un médium plus gras que les couches inférieures (votre médium sera alors moins dilué à l'essence de térébenthine), afin de bien respecter la règle du gras sur maigre.

Sinon, vous pouvez essayer la solution suivante: sur couche peinte bien sèche, passez au pinceau du fiel de boeuf (vendu dans les magasins Beaux Arts, rayon aquarelle); essuyez l'excédent à l'aide d'un chiffon propre (non pelucheux) et laisser sécher puis peindre. Le fiel de boeuf va en quelque sorte "dégraisser" la peinture et vous offrir une bien meilleure accroche de vos glacis.
Le fiel de boeuf est un tensioactif d'origine animale; c'est un agent mouillant utilisé principalement en aquarelle. Vous pouvez éventuellement le diluer dans un peu d'eau, afin de ne pas le passer pur sur la peinture, mais attention à l'usage de l'eau sur une couche picturale.

Voilà, en espérant vous avoir donné quelques pistes, tenez nous au courant de vos avancées!

A bientôt.
Revenir en haut Aller en bas
Maxou



Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 18/05/2011

MessageSujet: Re: médium au copal   Jeu 9 Juin 2011 - 22:05

Je n'aurais pas pensé au fiel de bœuf c'est sûr.

A tout hasard, est-ce que l'essence de térébenthine (ou essence de pétrole peut-être moins gras encore) pourrait donner un résultat proche du fiel ?

Merci de vos conseils !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LN

avatar

Nombre de messages : 2495
Date d'inscription : 12/03/2008
Age : 49
Localisation : Gaillac

MessageSujet: Re: médium au copal   Ven 10 Juin 2011 - 8:44

Non, l'essence de pétrole ne jouera pas le rôle de tensioactif ou d'agent mouillant. elle risque juste de dissoudre la couche colorée car attention pour qu'un film d'huile soit réellement sec il faut de 100 à 150 ans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxou



Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 18/05/2011

MessageSujet: Re: médium au copal   Mar 14 Juin 2011 - 12:21

Je savais que l'essence peut détremper et qu'il faut effectivement un siècle pour avoir une couche "sèche".

Je vais essayer très prochainement le fiel de bœuf mais il m'est venu une autre question : l'usage de la pomme de terre est-elle valable (j'entends des avis assez contradictoires sur son usage pour le nettoyage des tableaux), notamment pour dégraisser "sainement" ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LN

avatar

Nombre de messages : 2495
Date d'inscription : 12/03/2008
Age : 49
Localisation : Gaillac

MessageSujet: Re: médium au copal   Mer 15 Juin 2011 - 8:41

C’est encore le printemps et les premières pommes de terre nouvelles sont arrivées ! Ah les braves tubercules de la famille de Solanacées !
Mais faut-il le redire encore, la pomme de terre, cuisinez là. En ce moment je vous conseille celle de l’île de Ré avec un peu d’huile d’olive et de l’ail nouveau – un vrai délice. Mais par pitié, arrêtez d’en tartiner de leur jus amidonné la surface des tableaux, quelqu’en soit le motif.
Alors pour être tout à fait clair, il ne devrait pas y avoir d’avis contradictoires sur l’emploi de la pomme de terre en peinture à moins que le débat ne porte sur la réalisation d’une œuvre contemporaine à la gloire d’Antoine Parmentier en mémoire de ses travaux sur la patate.
Dans ce cas, bien évidemment, je m’incline.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxou



Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 18/05/2011

MessageSujet: Re: médium au copal   Mer 6 Juil 2011 - 18:23

Après quelques essais, le fiel semble effectivement marcher. Bonne découverte, merci.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: médium au copal   

Revenir en haut Aller en bas
 
médium au copal
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» médium au copal
» Un médium pas si médium.
» médium à craquer
» nettoyage de peinture et médium au plomb . (vernis, embus, térébenthine)
» UN CHAT MÉDIUM NOMMÉ OSCAR de David Dosa

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Conservateurs - Restaurateurs :: TECHNIQUES DE LA CONSERVATION - RESTAURATION :: Questions diverses-
Sauter vers: