Conservateurs - Restaurateurs

Forum des fêlés du scalpel et du clavier
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Première visite
 
Important :
depuis le 1 Août, l'inscription est obligatoire pour pouvoir poster un message.
A LIRE
Réponses et commentaires au questionnaire "peut-on effectuer un traitement "éthique" dans le cadre des marchés publics ?" par Danièle Amoroso
Derniers sujets
» Recherche infos sur armure sergé losangé
par CM Hier à 9:58

» Votre retour d'expérience sur les biocides
par miniscalpel Jeu 8 Déc 2016 - 14:55

» vernis effet laqué ?
par cc Mar 15 Nov 2016 - 14:05

» Ecoles "actives" pour la restauration des tableaux ?
par cc Mar 15 Nov 2016 - 13:48

» Cires CM17 ou Cosmoloid H80
par Mag31 Dim 13 Nov 2016 - 10:33

» Besoin d'aide !
par wilfried Ven 28 Oct 2016 - 12:26

» Présentation
par wilfried Dim 16 Oct 2016 - 16:31

La photo du mois


Pour en savoir plus
cliquez ici


Partagez | 
 

 Vous avez demandé le programme ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Nombre de messages : 1021
Date d'inscription : 07/02/2008
Age : 50
Localisation : Gaillac

MessageSujet: Vous avez demandé le programme ...   Ven 18 Mai 2012 - 14:36


"Prochain ministre de la culture : suggèrons le programme"

C’est par ce titre que Didier Rykner égraine les réformes qu’il souhaite voir engagées par la future ministre de la culture, en dehors de tout parti pris, pour la cause patrimoniale. Mais si la liste des recommandations est longue et détaillée, tant dans le domaine des musées que du patrimoine en général, une chose m’a pourtant frappé (pour ne pas dire heurté) : les questions qui agitent le monde de la conservation-restauration n’apparaissent nulle part.

Bien sûr nombre de suggestions nous concernent comme par exemple lorsqu’il rappelle que «les monuments historiques et les musées devraient donc bénéficier de ressources financières en augmentation et sanctuarisées » ou encore lorsqu’il indique qu’il serait judicieux d’ « aider et accompagner les municipalités qui possèdent un important patrimoine religieux dans la création de plans églises dont l’objectif serait de faire un point complet de l’état de ce patrimoine immobilier et mobilier, des urgences à traiter, et la planification sur plusieurs années des restaurations à accomplir (exemple : Ville de Paris) ».

Mais comment ne pas s’étonner, alors qu’il propose de « n’autoriser que les architectes du patrimoine à intervenir sur les monuments inscrits » ou de « modifier les statuts des établissements publics en imposant que le poste de président (comme c’est le cas au Louvre ou à Orsay) soit réservé à un conservateur du patrimoine ou à une personne possédant les compétences nécessaires en histoire de l’art » qu’il n’y ait la moindre suggestion sur la qualification des restaurateurs susceptibles d’intervenir sur les objets protégés au titre des monuments historiques. Pourquoi n’y a-t-il aucune mention d’un titre protégé ou de la nécessaire réforme des marchés publics appliqués à la restauration ?

Que l’on ne se méprenne pas sur mes propos. Je n’accuse en rien l’auteur de cet article qui a su montrer en maintes occasions (et souvent de façon fort courageuse) son attachement à la cause patrimoniale en général et à la restauration en particulier (1) . J’exprime plutôt une tristesse. Comment ne pas voir là notre incapacité à faire connaître nos difficultés et plus encore à faire émerger des propositions constructives. Quand j’évoque l’impuissance des conservateurs-restateurs, je pense bien sûr à celle de nos associations représentatives mais aussi, et peut-être surtout, de nous tous, professionnels concernés. Si des oreilles aussi attentives et bien attentionnées que celle de M. Rykner ne nous entendent pas, c’est n’est pas par négligence. C’est que nous sommes encore et toujours inaudibles.

(1) Il suffit pour s’en convaincre de relire l’article sur le site de la tribune de l’Art sur « L’exception culturelle doit être appliquée à la restauration des œuvres d’art » publié le 14 février dernier.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://conservateurs-restau.meilleurforum.com
Foulvio



Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 24/07/2011
Age : 34
Localisation : Dans ma Francoprovence

MessageSujet: Re: Vous avez demandé le programme ...   Mer 27 Juin 2012 - 12:07

Admin a écrit:

Mais comment ne pas s’étonner, alors qu’il propose de « n’autoriser que les architectes du patrimoine à intervenir sur les monuments inscrits » ou de « modifier les statuts des établissements publics en imposant que le poste de président (comme c’est le cas au Louvre ou à Orsay) soit réservé à un conservateur du patrimoine ou à une personne possédant les compétences nécessaires en histoire de l’art » qu’il n’y ait la moindre suggestion sur la qualification des restaurateurs susceptibles d’intervenir sur les objets protégés au titre des monuments historiques. Pourquoi n’y a-t-il aucune mention d’un titre protégé ou de la nécessaire réforme des marchés publics appliqués à la restauration ?

Bonjour,

Heureuse profession qui n'étouffe pas dans un carcan de règlementations !

Au titre des marchés publics, il me semble pourtant que le pouvoir adjudicateur peut imposer une qualification pour la restauration de tout objet (protègé ou non au titre des monuments historiques). Les Pouvoirs adjudicateurs sont-ils suffisament inconscient pour choisir n'importe qui ? En ce cas, il y a un gros travail de sensibilisation à faire en amont.
Concernant la réforme souhaitée du CMP, j'ai peur que vous en demandiez beaucoup car c'est Bruxelle qui est concernée (bref, ce n'est plus un problème de surdité des élus mais la nécessité de mettre en place un lobby européen). Il y a maintenant lontemps que je n'ai pas fréquenté votre fascinant forum et je ne me rappelle plus bien les doléances à propos du code si ce n'est l'ancien DC4 ou DC5. Pour les points précis qui vous interpelle, ne pourrait-on pas faire avec le CMP tout en améliorant ce qui ne vous convient pas. Dans la rubrique règlementation de la section marché, Hélène a fourni un intéressant document porté par l'AMF et des assoc de BTP. Ne pourrait-on pas imaginer, pour les Conservateurs-Restaurateurs, un groupe de travail qui pourrait être porté par les VMF afin d'améliorer ce qui peut l'être ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Vous avez demandé le programme ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vous avez demandé la police...ne quittez pas
» QUELS SONT LES MEILLEURS LIVRES QUE VOUS AVEZ LU ?
» Vous avez déjà osé la mesurer ?
» Vous avez bonne mine !
» [Printemps 2010] Le personnage auquel vous avez le plus accroché ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Conservateurs - Restaurateurs :: AGORA :: Chroniques - Billets d'humeur-
Sauter vers: