Conservateurs - Restaurateurs

Forum des fêlés du scalpel et du clavier
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Première visite
 
Important :
depuis le 1 Août, l'inscription est obligatoire pour pouvoir poster un message.
A LIRE
Réponses et commentaires au questionnaire "peut-on effectuer un traitement "éthique" dans le cadre des marchés publics ?" par Danièle Amoroso
Derniers sujets
» Votre retour d'expérience sur les biocides
par miniscalpel Hier à 14:55

» Recherche infos sur armure sergé losangé
par ipheso Jeu 24 Nov 2016 - 18:27

» vernis effet laqué ?
par cc Mar 15 Nov 2016 - 14:05

» Ecoles "actives" pour la restauration des tableaux ?
par cc Mar 15 Nov 2016 - 13:48

» Cires CM17 ou Cosmoloid H80
par Mag31 Dim 13 Nov 2016 - 10:33

» Besoin d'aide !
par wilfried Ven 28 Oct 2016 - 12:26

» Présentation
par wilfried Dim 16 Oct 2016 - 16:31

La photo du mois


Pour en savoir plus
cliquez ici


Partagez | 
 

 La contestation des erreurs ou fautes dans les procédures des marchés publics est-elle, à terme, une bonne stratégie pour la profession ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Nombre de messages : 1021
Date d'inscription : 07/02/2008
Age : 50
Localisation : Gaillac

MessageSujet: La contestation des erreurs ou fautes dans les procédures des marchés publics est-elle, à terme, une bonne stratégie pour la profession ?   Ven 25 Mai 2012 - 9:20

La discussion à propos du marché ayant pour objet le remontage d’un cratère grec d’époque géométrique (voir ici le lien), débat qui fait suite à d’autres portants sur le même type de problématique, m’inspire une réflexion : la contestation des erreurs ou fautes de procédures dans les appels d’offre (que cela soit par la voie de recours ou de simple courrier) est-elle, à terme, une bonne stratégie pour la profession ?

Je m’explique. Je ne conteste pas la légitimité des candidats à réagir face à un système qui a le plus grand mal à adapter des procédures à la question patrimoniale. Surtout lorsqu’il s’agit faire valoir leurs droits. Mais la lecture des échanges jette un éclairage assez cru sur deux difficultés.

La première est inévitable : dénoncer ne serait-ce qu’un simple appel à candidature provoque des dissensions dans la profession. Les raisons sont multiples mais l’une d’entre elles tient au fait que les recours ne peuvent être qu’individuel et en aucun cas collectifs. Cette réalité empêche en partie notre profession à débattre sereinement afin d’élaborer des synthèses nécessaires au bien commun. Un certain nombre d’exemples récents montrent à quel point les sujets divisent surtout quand les personnes se sentent personnellement visées. De surcroit ces tentatives de recours sont régulièrement et légitiment dénoncées dans la mesure où elles ralentissent les travaux dans une profession qui souffre de plus en plus de la baisse des crédits alloués à la conservation et restauration du patrimoine.

La seconde difficulté tient à la conséquence de ces recours. Car dans la plupart des cas, la mise en cause de ces procédures dénonce moins l’incompétence des cellules des marchés publics que les personnes ayant en charge la rédaction des cahiers des charges. C'est-à-dire les conservateurs. Comme aime à le rappeler LN, le Code des marchés publics n’est pas mauvais en soi. Il est juste mal utilisé. En conséquence de quoi il est fort à parier que nos récriminations, aussi justifiées soit-elles, sont vraisemblablement mal perçues par nos commanditaires. Les mêmes que part ailleurs nous ne cessons de solliciter afin d’obtenir aides et soutiens dans notre combat !

Dissension dans notre profession et agacement des conservateurs. Alors je repose ma question : cette guérilla, que certains appellent de leurs vœux, contre les appels d’offre mal ficelés, est-elle une bonne stratégie pour notre profession ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://conservateurs-restau.meilleurforum.com
leger



Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 06/03/2008

MessageSujet: Re: La contestation des erreurs ou fautes dans les procédures des marchés publics est-elle, à terme, une bonne stratégie pour la profession ?   Mer 30 Mai 2012 - 5:40



Contre toute attente, il semble bien que les vases et autres récipients jalonnent notre histoire; la littérature et les arts en sont témoins. L’illustre primeur de ce phénomène revient, sans l’ombre d’un doute, à celui de Soissons. Déjà synonyme de discorde, il défraya les chroniques de l’époque mais permet depuis à des générations d’écoliers de placer, sur la carte de France la sous préfecture de l’Aisne et si les Soissonnais préféreraient oublier cet épisode source d’une notoriété quelle que peu ébréchée, ils regardent tout de même d’un air goguenard leurs voisins Cambrésiens.
Parent délaissé de la famille des récipients, rudoyé par ses cousins pour ses formes rustiques, le pot peut s’enorgueillir tout de même de sa contribution aux expressions de la langue Française. De triste réputation auprès de gallinacés, il est de colle pour les importuns et défraie souvent les chroniques judiciaires quand, une fois le pot aux roses découvert, les pots de vin sortent de l’ombre.
Jean de La Fontaine n’est pas en reste, lui consacrant une fable dont il avait le secret et si sa Perette voit s’envoler veaux, vaches et cochons, elle reste la cruche de la fable.
Mais revenons à cet objet qui suscite aujourd’hui, bien malgré lui, autant de vives réactions sur le forum. Et quelque soit sa vénérable origine, demandons nous ce qu’il restera de ce vase, pardon de ce cratère dans la longue histoire de la restauration des collections du grand musée parisien?
Probablement peu de chose si ce n’est un énième exemple de l’incurie d’un système d’attribution des marchés. Principe inepte certes mais dans lequel nous tenons bien souvent notre rôle, nous voilant la face quand cela nous arrange, prêts à monter aux barricades quand notre « Liberté » d’entreprendre est flouée. Mais au final, telle Perette nous sommes bien souvent Grosjean comme devant.
Cet épisode de duperie collective est pourtant ici l’occasion de révéler un document rare, pris sur le vif lors d’une séance d’ouverture de plis après un appel d’offre qui n’a rien à envier dans son principe à celui qui nous occupe aujourd’hui.

Vous serez indulgent sur la qualité de la photographie prise rapidement, de passage entre deux portes et comprendrez que dans un souci d’anonymat, les visages soient dissimulés.
Pas de commentaire ou de légende ici. Chacun est à sa place, tout est dit.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Foulvio



Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 24/07/2011
Age : 34
Localisation : Dans ma Francoprovence

MessageSujet: Re: La contestation des erreurs ou fautes dans les procédures des marchés publics est-elle, à terme, une bonne stratégie pour la profession ?   Ven 13 Juil 2012 - 11:57

Admin a écrit:

Je m’explique. Je ne conteste pas la légitimité des candidats à réagir face à un système qui a le plus grand mal à adapter des procédures à la question patrimoniale.

Salve,

Un marché concernant la question patrimoniale n'est pas ce qui m'apparaît le plus compliqué. Je crains déjà moins qu'un marché d'assurance ou de télécommunication.
Pour Bruxelle, il parait qu'il faudrait mettre en concurrence la poste ! Ceux qui s'y essaie apprécie !

Bien à vous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Foulvio



Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 24/07/2011
Age : 34
Localisation : Dans ma Francoprovence

MessageSujet: Re: La contestation des erreurs ou fautes dans les procédures des marchés publics est-elle, à terme, une bonne stratégie pour la profession ?   Ven 13 Juil 2012 - 12:06

leger a écrit:

Pas de commentaire ou de légende ici. Chacun est à sa place, tout est dit.


Eh bien quoi, le banal enregistrement du contenu d'une enveloppe !

Bref, pas de quoi fouetter un chat !

Commentaire off : encore un journaliste qui cherche à faire prendre des vessie pour des lanternes ? No ou alors un énarque qui confond un mouton avec un chien ? Rolling Eyes


Je n'ai pas pu m'empêcher de mettre l'image sur le forum des marchés publics. Je vous rends le fil :

http://agorapublix.com/forum3/index.php?topic=21662.0

Pour comprendre l'histoire de Tpf :

http://agorapublix.com/forum3/index.php?topic=21641.0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
françoise
Admin


Nombre de messages : 808
Date d'inscription : 14/03/2008

MessageSujet: Re: La contestation des erreurs ou fautes dans les procédures des marchés publics est-elle, à terme, une bonne stratégie pour la profession ?   Sam 21 Juil 2012 - 5:43

Foulvio, je trouve ton initiative géniale !

A lire ces deux débats menés par des professionnels très imaginatifs ou plutôt ... riches d'expérience dans leur art !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La contestation des erreurs ou fautes dans les procédures des marchés publics est-elle, à terme, une bonne stratégie pour la profession ?   Aujourd'hui à 1:54

Revenir en haut Aller en bas
 
La contestation des erreurs ou fautes dans les procédures des marchés publics est-elle, à terme, une bonne stratégie pour la profession ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La contestation des erreurs ou fautes dans les procédures des marchés publics est-elle, à terme, une bonne stratégie pour la profession ?
» Une autre forme de contestation...
» erreurs de positionnement gps !
» Chères erreurs d'impression, en voiture !
» [HP6] Les erreurs du tome 6

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Conservateurs - Restaurateurs :: AGORA :: Débats-
Sauter vers: