Conservateurs - Restaurateurs

Forum des fêlés du scalpel et du clavier
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Première visite
 
Important :
depuis le 1 Août, l'inscription est obligatoire pour pouvoir poster un message.
A LIRE
Réponses et commentaires au questionnaire "peut-on effectuer un traitement "éthique" dans le cadre des marchés publics ?" par Danièle Amoroso
Derniers sujets
» Licence et master en conservation-restauration
JERI 2012 - 9 novembre 2012 - Musée des Beaux-Arts de Lyon Emptypar Ceroart Mar 3 Sep 2019 - 14:29

» Vernis carton
JERI 2012 - 9 novembre 2012 - Musée des Beaux-Arts de Lyon Emptypar rmm librarii Jeu 14 Mar 2019 - 17:07

» mortier de chaux expansif : poudre d'aluminium
JERI 2012 - 9 novembre 2012 - Musée des Beaux-Arts de Lyon Emptypar Desroches Mer 13 Mar 2019 - 15:36

» Nettoyage d'une sculpture en bronze à patine brune
JERI 2012 - 9 novembre 2012 - Musée des Beaux-Arts de Lyon Emptypar giovanni70 Sam 9 Juin 2018 - 18:23

» dérestauration rentoilage cire-résine
JERI 2012 - 9 novembre 2012 - Musée des Beaux-Arts de Lyon Emptypar disciplus simplex Ven 1 Juin 2018 - 6:26

» Marché d’étude, de conservation-restauration et de conservation préventive du dirigeable La France, Charles Renard (1884).
JERI 2012 - 9 novembre 2012 - Musée des Beaux-Arts de Lyon Emptypar miniscalpel Lun 28 Mai 2018 - 14:47

» OFFRE EMPLOI de DIRECTEUR gENERAL et Directeur Scientifique MUSEE TISSUS LYON
JERI 2012 - 9 novembre 2012 - Musée des Beaux-Arts de Lyon Emptypar marie bd Lun 18 Déc 2017 - 11:00

La photo du mois


Pour en savoir plus
cliquez ici


Partagez
 

 JERI 2012 - 9 novembre 2012 - Musée des Beaux-Arts de Lyon

Aller en bas 
AuteurMessage
françoise
Admin
françoise

Nombre de messages : 808
Date d'inscription : 14/03/2008

JERI 2012 - 9 novembre 2012 - Musée des Beaux-Arts de Lyon Empty
MessageSujet: JERI 2012 - 9 novembre 2012 - Musée des Beaux-Arts de Lyon   JERI 2012 - 9 novembre 2012 - Musée des Beaux-Arts de Lyon EmptyLun 2 Juil 2012 - 10:04

JERI 2012 - 9 novembre 2012 - Musée des Beaux-Arts de Lyon Logo_j13

Musée des Beaux-Arts de Lyon
Amphithéâtre Henri Focillon

9 novembre 2012

Entrée gratuite – Inscription obligatoire

PROGRAMME DETAILLE



< 9 h : accueil des participants, petit déjeuner.


< 9 h 30 : ouverture de la séance.
- Présentation de Catherine Lebret, co-organisatrice JERI 2012,
- Intervention de Sylvie Ramond, Directrice du Musée des Beaux-Arts de Lyon.


< 9 h 40 : début des débats.
Modérateur général : Roland May, Directeur du CICRP (Centre Interdisciplinaire de Conservation et Restauration du Patrimoine).


< 9 h 45 : " Silence on tourne ! Etude et conservation-restauration du Folioscope Mécanique (Conservatoire des techniques cinématographiques, Cinémathèque Française, Paris) : un livre animé à la frontière du cinéma et du jouet, vers 1896. Etude de l'effet de l'humidité sur des plaques de gélatine".

Mémoire de fin d’étude de Annaé Annenkoff, spécialité Arts Graphiques et Livres, INP (Institut National du Patrimoine), Saint-Denis.

Modérateur : Pierre-Emmanuel Nyeborg, Conservateur-restaurateur de photographies, Conseil en Conservation Préventive.


Résumé : le Folioscope Mécanique est un objet unique et atypique à la frontière du livre animé, du jouet et du pré-cinéma, édité par Charles-Auguste Watilliaux vers 1896, d’après deux films chronophotographiques de Georges Demenÿ aujourd’hui disparus. L’un des objectifs de cette étude a été d’identifier la nature des deux fenêtres constitutives de l’objet. Des recherches dans des traités du XIXème siècle et dans les collections françaises, nous ont permis de découvrir différentes typologies d'objets constitués de gélatine et de révéler les problèmes d'identification de certains matériaux dans les collections patrimoniales. Les traitements de restauration ont consisté en un nettoyage de l’ensemble de l’objet et plus particulièrement des fenêtres de gélatine. Les cassures et fissures de la gélatine ont été consolidées. Enfin, l’objet a été soclé et conditionné dans une boîte de conservation réalisée sur mesure afin de le stabiliser et de le protéger lors de sa mise en réserve et de sa consultation.


< 10 h 45 : "Approche pluridisciplinaire pour le traitement de conservation-restauration d’un quart de cercle mural du 18ème siècle du Musée des Confluences de Lyon ".

Mémoire de fin d’étude de Romain Jeanneret, spécialité Métal, HE-Arc (Haute Ecole-Arc, filière Conservation-Restauration), Neuchâtel.

Modérateur : Bernard Rutily, Astronome, Observatoire de Lyon, Université Claude Bernard, Lyon I.



Résumé: la conservation-restauration des collections scientifiques et techniques n’est pas fondée sur une tradition bien établie. Ce domaine peine à trouver une ligne directrice satisfaisante qui contenterait autant les conservateurs-restaurateurs, les conservateurs de musée, les historiens des techniques, le public et les autres acteurs patrimoniaux. Que ce soit dans des cas de remise en état de fonctionnement, de réintégration de pièces, de conservation d’anciens lubrifiants, il apparaît difficile de concilier l’éthique de la profession, les besoins en conservation et les attentes des différentes parties prenantes. L’intérêt de ce travail est de confronter les besoins matériels de l’objet à l’avis de ses responsables culturels. Pour permettre d’englober les besoins matériels et contextuels d’un bien patrimonial, une théorie contemporaine de la conservation-restauration fait appel à la notion de valeur (« values », « meanings » ou « significiance » en anglais). Le principe est de prendre en compte ce qu’un objet véhicule intrinsèquement, son parcours historique et son potentiel à retransmettre ces informations. Le rôle du conservateur-restaurateur est d’exposer les possibilités, les limites et l’implication éthique des traitements. Il coordonne les discussions et son rôle est d’argumenter de manière à ce que les objectifs demeurent dans les sentiers de l’éthique. Cette nouvelle méthodologie des valeurs, appliquée de manière pragmatique, permet de faciliter la définition des objectifs. Dans notre cas, elle a été appliquée pour le traitement de conservation-restauration d’un quart de cercle mural du 18ème siècle. Celui-ci sera exposé dès 2014 au Musée des Confluences à Lyon.


< 11 h 45 : "Derniers témoignages de déportés. Étude préalable et conservation-restauration de graffitis du camp de Drancy, application de l'imagerie Térahertz à la lecture d'inscriptions recouvertes".

Mémoire de fin d’étude de Mélanie Curdy, spécialité Peinture, INP (Institut National du Patrimoine), Saint-Denis.

Résumé : les techniques d’examens non–destructifs sont des outils indispensables à l’étude préalable des œuvres murales. Elles donnent ainsi lieu à des projets de développement et collaborations au sein des laboratoires publics de recherche en conservation – restauration. Dans le cadre d’un mémoire de fin d’étude réalisé à l’Institut national du patrimoine (INP) et soutenu en septembre 2011, des graffitis inscrits sur les murs de l’ancien camp de Drancy, par les juifs qui y était internés pendant la Seconde Guerre Mondiale avant leur déportation, furent étudiés et restaurés. Ces graffitis ayant été recouverts à plusieurs reprises sous des enduits et badigeons, le projet nécessita la mise en œuvre d’une méthode d’examen innovante, seule susceptible de donner des résultats probants dans ce cas particulier : la technique d’imagerie développée au C2RMF mettant en œuvre les ondes térahertz.

Modérateur : Jean-Marc Vallet, Ingénieur de recherche au CICRP (Centre Interdisciplinaire de Conservation et Restauration du Patrimoine).

"Thermographie infra rouge et scannérisation 3D : de nouvelles perspectives dans l'étude préalable à la conservation- restauration des biens culturels"

Présentation de Jean-Marc Vallet.

Résumé : en 2008, le CICRP a débuté un partenariat de recherche avec le laboratoire MAP situé à l'Ecole Supérieure d'Architecture de Luminy (Marseille) pour la création d'une base de données interactive et accessible par Internet, de gestion de la conservation des peintures murales et de compréhension des mécanismes de dégradation mis en oeuvre. Cette base de données intègre des données spatiales vectorisées (3D) et des données temporelles. Le site pilote sur lequel travaille le CICRP et le MAP est la chapelle des fresques de la Chartreuse du Val des Bénédictins à Villeneuve-lès-Avignon. Une grande partie des travaux menés en 2011 a été réalisée dans le cadre du mémoire de fin d'étude de conservation- restauration de M. Feillou de l'Ecole Supérieure des Arts à Avignon et dans le cadre d'une vacation de 3 mois effectuée par cette même personne.
La même année, le CICRP a commencé à développer des travaux visant à l'optimisation de la thermographie infra rouge en mode passif ou stimulé, appliquée à la conservation des biens culturels et plus spécialement des peintures murales. Une bourse de doctorat cofinancée CICRP, LRMH et Université de Reims Champagne-Ardenne a aussi été obtenue en 2011, pour une durée de 3 ans, afin de développer cette technique dans ses aspects de physique expérimentale et théorique. Par ailleurs, un projet franco-allemand avec les mêmes équipes françaises citées ci avant et le laboratoire IDK de Dresde est en cours et va s’achever en 2012. Ces travaux portent sur la recherche et la caractérisation de la nature des défauts non visibles affectant les peintures murales (et d’autres biens culturels) et leur support, ainsi que la quantification volumétrique et la détermination de la profondeur d'apparition.



< 13 h 00 : pause déjeuner.


< 14 h 25 : reprise des débats.
Modérateur général : Roland May, Directeur du CICRP (Centre Interdisciplinaire de Conservation et Restauration du Patrimoine).

< 14 h 30 : "Les propriétés mécaniques et structurelles d’hydrogels pelables. Application au nettoyage de surfaces peintes aqueuses non vernies ".

Travaux de recherche de Florence Gorel, post-diplôme, menés au CSGI (Consorzio interuniversitario per lo sviluppo dei Sistemi a Grande Interfase) de l’Université de Florence, spécialité Peintures. INP (Institut National du Patrimoine), Saint-Denis.

Modérateur : Françoise Morin, Conservateur-Restaurateur de Peintures.

Résumé : dans cette présentation, nous nous proposons de décrire les travaux de deux mois de stage passés au CSGI (Consorzio interuniversitario per lo sviluppo dei Sistemi a Grande Interfase) de l’Université de Florence sous la direction de Piero Baglioni et Rodorico Giorgi et avec l’aide de Gaetan Carno. Le projet s’est concentré sur l’évaluation de 3 classes d’hydrogels pelables : les gels d’Hydroxyethyl Methacrilate-Polyvinylpyrrolidone (HEMA-PVP), les gels d’alcool polyvinylique_Borate (PVA-Borate) et les gels de polysaccharide (agar-agar et Gellano Kelcogel). Ont été étudiées, d’une part, leurs propriétés rhéologiques, leur efficacité dans le nettoyage des surfaces peintes avec des techniques aqueuses et d’autre part, les possibilités de contrôler ce nettoyage.
Cette étude a été menée sur des échantillons réalisés selon les techniques de peinture tibétaine. C'est-à-dire : des surfaces peintes non vernies avec des structures hautement poreuses qui absorbent et capturent des matériaux non désirables tels que des salissures ou des produits de restaurations anciennes.
Ces gels ont été choisis parce qu’ils peuvent être retirés en une seule fois par pelage. Cette caractéristique présente trois avantages : la diminution de résidus, l’élimination de l’intervention de rinçage pour retirer les résidus de gel, et la réduction de l’action mécanique. Tous sont des hydrogels avec de bonnes résistances mécaniques, les premiers (les gels HEMA-PVP et les gels PVA-Borate) sont des gels chimiques développés par le laboratoire du CSGI. Les derniers (le gel Agar et le Gellano Kelcogel) sont des gels physiques communément utilisés dans les traitements de restauration.



< 15 h 30 : pause café.

< 16 h 00 : ”Verre et lumière. Conservation-restauration du lustre "Parigi", 1925, de la société Vetri Soffiati Muranesi Cappelini Venini & C. Remontage et ré-électrification (Paris, Musée des Arts Décoratifs)”.

Mémoire de fin d’études de Mélanie Parmentier, spécialité Arts du Feu, INP (Institut National du Patrimoine), Saint-Denis.

Modérateur : Régis Bertholon, Responsable de la filière Conservation-Restauration, Professeur à l’He-Arc (Haute Ecole-Arc), Neuchâtel

Résumé : le lustre Parigi incarne le renouvellement esthétique des luminaires vénitiens des années vingt mis en valeur par la lumière électrique alors en plein essor. Crée par l’entreprise Cappellin/Venini, le lustre est présenté à l’Exposition internationale des arts décoratifs et modernes industriels de 1925, à Paris. À la suite de cet événement, le lustre a été donné par Venini au Musée des Arts Décoratifs de Paris où il a été présenté vraisemblablement jusqu’en 1934. Après cette date, il semblerait qu’il ait été démonté et mis en caisses pendant la Seconde Guerre mondiale jusqu’à sa redécouverte en 1999. Le musée a exprimé son souhait de le présenter de nouveau en fonction en nous confiant ce travail dans le cadre d’une année de diplôme à l’Institut national du patrimoine.
Dans le but de le remonter, plusieurs interventions sur les divers matériaux constitutifs du lustre (verre, métal, bois) étaient nécessaires. De plus, en l’absence de plusieurs éléments tels que certains verres, la majeure partie du tube axial, et au vu des importantes altérations des éléments porteurs en bois, nous avons été amenés à reconstituer ou à remplacer ces parties. La restauration et le remontage du lustre ont permis de rendre sa lisibilité et son esthétisme, tout en assurant sa sécurité. Cependant, son esthétisme dépend aussi de l’effet de la lumière électrique que possédait le lustre en 1925. L’objet était, en effet, déjà doté de lampes à incandescence. Mais tributaire du bannissement des ces sources lumineuses, et de manière générale, de l’obsolescence technologique, le travail entrepris sur ce lustre a permis de mener une étude technico-scientifique portant sur les différents moyens d’éclairage actuels (lampe halogène, fluorescente compact, LED) afin de recréer l’ambiance lumineuse des années vingt
.


< 17 h 00 : fin des débats.




Informations pratiques

Entrée gratuite mais inscription obligatoire. Le formulaire est à renvoyer à Inscription JERI 2012 berengere.chaix@free.fr

Adresse
Musée des Beaux-Arts de Lyon
20, place des Terreaux, dans le 1er arrondissement, entrée principale par le jardin du Musée.

Accès par les transports en commun (possibilité de prendre les billets à l’unité directement dans les bus et dans les stations de métro) :
- Depuis la gare Part-Dieu : soit bus direct C13, arrêt de bus boulevard Vivier Merle, devant la gare, puis descente à l’arrêt Hôtel de Ville-Louis Pradel, soit métro ligne B (station devant la gare sortie côté bd Vivier Merle), direction Charpennes-Charles Hernu, changement à Charpennes-Charles Hernu puis, ligne A direction Perrache, arrêt Hôtel de Ville-Louis Pradel,
- Depuis la gare de Perrache métro direct : ligne A, direction Vaulx-en-Velin La Soie, arrêt Hôtel de Ville-Louis Pradel,
- puis 5 minutes à pied pour rejoindre la Place des Terreaux.
Temps moyen pour ces différents trajets entre 20 et 30 minutes.

Accès en voiture : prendre direction Hôtel de Ville, Terreaux. Possibilité de parking payant au Parking des Terreaux.

Hébergements à proximité du musée :
- Hôtel St-Vincent, 04 78 27 22 56
- Hôtel de Paris, 04 78 28 00 95
- Hôtel de Bretagne, 04 78 37 79 33
- Le Boulevardier, 04 78 28 48 22
- Hôtel Moderne, 04 78 42 21 83
- Hôtel du Théâtre, 04 72 56 40 50

Nous vous conseillons aussi de prendre directement contact avec l’Office de Tourisme de Lyon qui peut se charger des réservations à votre place :
Site http://www.lyon-france.com/ et téléphone de la centrale de réservation : +33(0)4 72 77 72




JERI 2012 - 9 novembre 2012 - Musée des Beaux-Arts de Lyon Jeri_211
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
JERI 2012 - 9 novembre 2012 - Musée des Beaux-Arts de Lyon
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» MARATHON de Novembre 2012
» Paris: " Salon de la photo/sortie MMP" le 10 novembre 2012
» Lan Octobre 2012
» Astérix et Obélix: Au service de sa Majesté - Sorti le 17-10-2012
» Dictée de novembre 2012

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Conservateurs - Restaurateurs :: AGORA :: Annonces colloques, journées d'études :: JERI-
Sauter vers: