Conservateurs - Restaurateurs

Forum des fêlés du scalpel et du clavier
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Première visite
 
Important :
depuis le 1 Août, l'inscription est obligatoire pour pouvoir poster un message.
A LIRE
Réponses et commentaires au questionnaire "peut-on effectuer un traitement "éthique" dans le cadre des marchés publics ?" par Danièle Amoroso
Derniers sujets
» Recherche infos sur armure sergé losangé
par CM Hier à 9:58

» Votre retour d'expérience sur les biocides
par miniscalpel Jeu 8 Déc 2016 - 14:55

» vernis effet laqué ?
par cc Mar 15 Nov 2016 - 14:05

» Ecoles "actives" pour la restauration des tableaux ?
par cc Mar 15 Nov 2016 - 13:48

» Cires CM17 ou Cosmoloid H80
par Mag31 Dim 13 Nov 2016 - 10:33

» Besoin d'aide !
par wilfried Ven 28 Oct 2016 - 12:26

» Présentation
par wilfried Dim 16 Oct 2016 - 16:31

La photo du mois


Pour en savoir plus
cliquez ici


Partagez | 
 

 sauver et stocker des peintures acryliques sur toile

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
glypto57



Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 02/08/2012

MessageSujet: sauver et stocker des peintures acryliques sur toile   Jeu 2 Aoû 2012 - 12:49

Bonjour

Je viens de récupérer 20 toiles peintes par mon beau frère, peinture acrylique et vernis divers et variés, stockées dans des conditions catastrophiques depuis une dizaine d'années. Ses peintures ont eu un petit succès dans les années 90.
Je compte investir dans une restauration professionnelle pour une ou deux, mais j'aimerais savoir comment conserver les autres et éviter qu'elles se dégradent plus. Je voudrais commencer par dépoussiérer ces toiles, et recoller la peinture écaillée (trop de dessicant) autrement qu'en laissant faire le peintre (plus de vernis, avec dégoulinures et jaunissement à la clé).
De plus il a recadré des toiles en donnant des coups de cuter maladroits et en agrafant une partie des toiles sur un nouveau cadre. Je suppose que là il faudra décadrer avant de penser marouflage ou autre solution.
Bref, je sais que je devrai faire appel à un pro, mais vu la valeur des toiles, mes finances et l'ampleur du travail, je serai heureuse d'avoir tous les conseils possibles. Je commence à lire des livres sur le sujet et à sauver ce qui peut l'être... Selon une amie en master 2 d'histoire de l'art, ça peut valoir le coup.
Merci de votre attention!

Pour les puristes : pour ses 40 nouvelles toiles, je vais faire appel à un encadreur professionnel, et on va s'offrir une expo avec d'autres oeuvres d'autres artistes de la famille!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LN



Nombre de messages : 2495
Date d'inscription : 12/03/2008
Age : 49
Localisation : Gaillac

MessageSujet: Re: sauver et stocker des peintures acryliques sur toile   Jeu 2 Aoû 2012 - 15:07

Bonjour Glypto 57 et bienvenue sur ce forum.

Cela va devenir une habitude ici quand quelqu’un pose une question (surtout quand le sujet est vaste) je ne vais pas pouvoir donner de solution directe et encore poser plein de questions.

Comment conserver ces toiles : et bien cela dépend de leur état. Si la couche picturale présente des soulèvements importants, le stockage à plat semble indiqué. Attention, ne pas les empiler (au risque de créer d’autres dégâts) et penser à mettre la surface hors poussière et posant délicatement dessus, une (ou plusieurs selon la surface) feuille de papier japon, ou boloré, ou encore de soie. Autre matériaux possibles : du Tyvek® ou du Bondina.
Si la surface est en bon état, que le support n’est pas altéré (bonne tension, pas de déchirure, …), un stockage sur chant peut-être envisager. Ne pas empiler ici encore les œuvres les unes sur les autres (risques de déformations par exemple). Il faut donc penser à un matériau intercalaire. Le bon matériau dépend de votre endroit de stockage, du format des œuvres, de la fragilité de leurs surfaces, ….
Selon les cas, on peut utiliser des mousses (attention pas n’importe quelle mousse) comme du polyéthylène type Plastazote® ou encore Ethafoam®.
Certains cartons peuvent aussi faire de bons matériaux intercalaires ou encore des plaques de polypropylène cannelé.
Dernier détail, attention aux conditions environnementales (HR et température) et au type de sol. La pose de cales peut s’avérer plus que nécessaire.

Dépoussiérer les œuvres : ici encore cela dépend de leur état. Désolée d’y revenir, mais si la couche colorée est soulevée, on oublie le dépoussiérage dans un premier temps. Il est donc essentiel de vérifier l’état de surface avant avec un examen minutieux de la surface en lumière rasante. Si tout est O.K., il est possible de dépoussiérer délicatement avec un pinceau à poils souples. Si la matière est très lisse, l’emploi d’un intissé microfibres peut aussi être une solution. Attention, si la surface présente des empâtements, cette solution est à éviter afin de ne pas arracher des crêtes ou de laisser dans la matière des fibres.
Pour un néophyte, on oublie les solutions par aspiration. Il faut être rodé pour éviter les catastrophes.
Dernier détail : penser au revers. L’accumulation de poussière sur les revers peut-être, dans des conditions climatiques de conservation mal contrôlées, source de dégradations.

Comment refixer : alors là, c’est extrêmement simple, il faut aller voir un restaurateur dont c’est le métier. Il n’y a pas une solution de fixage mais des solutions. La bonne méthode dépend de l’étendue des soulèvements, de leur localisation (si par exemple ils se situent en périphérie de l’œuvre, l’accès sera gêner par le châssis pour l’application d’une presse locale par exemple), de leur forme (soulèvements en toit, écaillage franc…).
La bonne méthode (et le bon produit) dépend aussi de l’examen de l’œuvre, l’appréciation de ses matériaux constitutifs ainsi que celle des causes de l’altération. Les soulèvements peuvent être d’ordre accidentel (dus à un choc), liés aux conditions de conservation, ou encore structurels (incompatibilité des matériaux même de l’œuvre entre les différentes couches).
Bref, pour ce point et si vous tenez à ces œuvres, la solution maison me semble à proscrire.

Recadrer les œuvres ? : Petite précision préliminaire, vous parlez de cadre, mais s’agit-il d’un cadre ou d’un châssis ?
Par ailleurs, si l’artiste a jugé bon de recadrer ses œuvres, je ne vois pas pourquoi il faudrait revenir sur ce parti pris. Le maintien de la toile au châssis (s’il y en a un) est peut-être précaire, donc à revoir, mais il n’y a aucune raison de modifier son cadrage.
Vous parlez de marouflage. Attention ce terme technique désigne une opération précise et en l’état, cela ne me semble pas du tout adapté.
Donc ici encore, si des problèmes de support se présente, je crains qu’il faille faire appel à un professionnel.

Bon courage pour la suite et bon expo.


Dernière édition par LN le Ven 3 Aoû 2012 - 7:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
glypto57



Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 02/08/2012

MessageSujet: Etat des toiles   Jeu 2 Aoû 2012 - 18:39

Bonjour

Merci pour ces conseils.
En fait, selon les toiles les dégâts sont plus ou moins importants :
tension du châssis trop forte et déformation sur au moins 3 toiles
Écaillage sur au moins 7 toiles
Manques sur au moins 3 toiles
déchirures sur au moins 2 toiles (en bord de chassis ou près des bords)
poussières, toiles d'araignées sur toutes devant derrière
Quand à suivre l'avis de l'artiste sur ces toiles, je ne veux pas les remettre dehors et la plupart des anciennes m'ont été données, alors je me sens libre de sauver ce que je peux comme je peux...
Merci encore
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: sauver et stocker des peintures acryliques sur toile   Aujourd'hui à 8:46

Revenir en haut Aller en bas
 
sauver et stocker des peintures acryliques sur toile
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» sauver et stocker des peintures acryliques sur toile
» Avis de marché - Châlon en Champagne (51) - restauration peintures (bois et toile)
» peintures Humbrol ???
» Peintures inspirées "Disney"
» questionnaire sur la retouche des peintures acryliques en emulsions non vernies . (alice sautois, enquête)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Conservateurs - Restaurateurs :: TECHNIQUES DE LA CONSERVATION - RESTAURATION :: Interventions-
Sauter vers: