Conservateurs - Restaurateurs

Forum des fêlés du scalpel et du clavier
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Première visite
 
Important :
depuis le 1 Août, l'inscription est obligatoire pour pouvoir poster un message.
A LIRE
Réponses et commentaires au questionnaire "peut-on effectuer un traitement "éthique" dans le cadre des marchés publics ?" par Danièle Amoroso
Derniers sujets
» Recherche infos sur armure sergé losangé
par ipheso Jeu 24 Nov 2016 - 18:27

» vernis effet laqué ?
par cc Mar 15 Nov 2016 - 14:05

» Ecoles "actives" pour la restauration des tableaux ?
par cc Mar 15 Nov 2016 - 13:48

» Cires CM17 ou Cosmoloid H80
par Mag31 Dim 13 Nov 2016 - 10:33

» Besoin d'aide !
par wilfried Ven 28 Oct 2016 - 12:26

» Présentation
par wilfried Dim 16 Oct 2016 - 16:31

» suppression de tâches sombre sur une couche lipidique de 1870
par AL Mar 11 Oct 2016 - 16:28

La photo du mois


Pour en savoir plus
cliquez ici


Partagez | 
 

 nébuliseur d'adhésif.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
CM



Nombre de messages : 344
Date d'inscription : 18/03/2008

MessageSujet: nébuliseur d'adhésif.   Lun 13 Oct 2008 - 21:01

Je viens de terminer la fabrication d'un nébuliseur à ultra son. Cet appareil peut produire un brouillard d'eau très fin (particules d'eau inférieures à 5 microns). Il peut également créer un brouillard d'adhésif en solution aqueuse ( colle d'algues, esturgeon, gélatine etc..). Ceci est particulièrement utile pour le traitement des pulvérulences sur des peintures non vernies ou pour l'élimination d'auréoles. Pour plus de détails, je vous renvoie au résumé du stage de l'INP intitulé:" le refixage et la consolidation des peintures non vernies", qui se trouve sur le forum à la rubrique interventions.

J'utilise cet appareil jusqu'à la fin de l'année, mais il sera à la disposition des membres de l'asso dès janvier si certains sont intéressés.

CM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin


Nombre de messages : 1021
Date d'inscription : 07/02/2008
Age : 50
Localisation : Gaillac

MessageSujet: Re: nébuliseur d'adhésif.   Mar 14 Oct 2008 - 8:11

Bonjour Christian,
Le "nébulisateur à ultra son"...et concernant le "condensateur à énergie variable", t'en es où ?
Blague à part, sa ressemble à quoi ton pistolet spatial ? T'aurais pas une photo ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://conservateurs-restau.meilleurforum.com
LN



Nombre de messages : 2495
Date d'inscription : 12/03/2008
Age : 49
Localisation : Gaillac

MessageSujet: Re: nébuliseur d'adhésif.   Mar 14 Oct 2008 - 12:36

Deux questions Question
Est-ce la même chose que ce qu'utilise les restaurateurs d'art graphique pour l'apport d'eau contrôlé en chambre fermée (modèle vendu chez Stouls sauf erreur de ma part)

Qu'est ce que la colle d'algue ? est-ce de la gomme de guar ?

D'avance merci pour les réponses
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin


Nombre de messages : 1021
Date d'inscription : 07/02/2008
Age : 50
Localisation : Gaillac

MessageSujet: Re: nébuliseur d'adhésif.   Mar 14 Oct 2008 - 13:49

[img][/img]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://conservateurs-restau.meilleurforum.com
CM



Nombre de messages : 344
Date d'inscription : 18/03/2008

MessageSujet: Re: nébuliseur d'adhésif.   Jeu 16 Oct 2008 - 19:49

Bravo, c'est presque ça!

"Le nébuliseur comment ça marche?"

LN a raison, cet appareil fonctionne sur le même principe que les humidificateurs à ultra son.
Le module à ultra son est placé dans l'eau. Son "piezzo" électrique chauffe une membrane qui rentre en vibration à très haute fréquence ce qui provoque la "dispersion" de l'eau sous forme de gouttelettes de faible taille, environ 5 microns. Un très léger souffle d'air suffit alors à créer un brouillard.

La spécificité du nébuliseur est que le produit à nébuliser (sic), n'est pas directement en contact avec la membrane vibrante ce qui permet l'addition de solvant et d'adhésif en solution (en faible concentration).


Voici à quoi ressemble l'appareil: a droite le nébuliseur et à côté l'alimentation électrique et la pompe à air employée pour générer le flux d'air (tube vert).
Cette "bidouille" est directement inspirée du matériel médical vendu dans le commerce. Je l'ai modifié en découplant la commande du piezzo et en installant une pompe à débit variable.


Le produit à nébuliser est placé dans le petit flacon. Le brouillard y est produit et le flux d'air le propulse à l'extérieur par le tube transparent.


Le brouillard autorise l'humidification ou le refixage d'une matière pulvérulente sans la "mouiller".
La principale difficulté réside dans le dosage de l'adhésif, mais il en est de même avec une seringue, à l'aérographe ou avec une application directe au pinceau. le résultat de l'intervention n'est appréciable qu'après le séchage de l'objet.
Cet appareil ne permet qu'un travail sur une petite surface ou zone par zone, sur une mini table basse pression. Pour de plus grande surface, l'aérographe est recommandé. Mais si la surface ne peut supporter un trop grand apport d'humidité (c'est le cas avec l'aérographe), l'utilisation d'un humidificateur à ultra son un peu transformé, est possible sur table en enveloppe fermée.


Je vous donne deux références d'articles, tirées de la bibliographie donnée par Claudia Sindaco lors du stage de l'INP sur les peintures non vernies:

- MILCHALSKY, S, DIGNARD "a new method of consolidation of powdery paint: the ultrasonic mist", IIC,1993.
- MAHEUX, A. F; MAC WILLIAMS, W "the use of utrasonic misturefor the consolidation of a flakinggouache pailt on paper"- the book and paper group annual, n°4, 1995.

CM.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LN



Nombre de messages : 2495
Date d'inscription : 12/03/2008
Age : 49
Localisation : Gaillac

MessageSujet: Re: nébuliseur d'adhésif.   Ven 17 Oct 2008 - 7:22

Cher CM,

Je suis bluffée. Comme d’habitude on a tous les détails avec photos à l’appui. Chapeau bas.
Par contre, rien sur la colle. Il faut dire que ma question était un peu précipitée et en retournant sur ton résumé de la formation à l’INP, j’ai vu que tu citais le Fu-Nori et Jun-Funori. Alors, comme je ne suis pas une spécialiste du Japon, j’ai fait quelques recherches. (je place d’ailleurs à la rubrique « fiches techniques » un lien pour ces deux adhésifs : fiche technique et données sécurité).
Toutefois ma question reste entière car selon les sites le Fu-Nori est donné comme étant un adhésif naturel, extrait d’algues du genre Gloiopeltis, utilisé fréquemment pour la glaçage du papier mais également en restauration. On trouve également comme synonyme du nom l’Agar agar (ou gomme de guar) sur laquelle je t’interrogeais.
Enfin, si j’ai pu saisir que la différence entre le Fu-Nori et le Jun-Funori était le degré de pureté de la colle je n’ai pas tout saisi sur son prix car on passe de 66,64 € le gramme chez Kremer (lien à la rubrique fiche technique) à 3,91 € le kilo chez Sennelier (lien ci-dessous).
http://www.magasinsennelier.fr/rsetauration/colle_gomme.html

Encore merci pour cet article et à une prochaine (peut-être pour la suite du Plextol et de l’isopropanol ?).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CM



Nombre de messages : 344
Date d'inscription : 18/03/2008

MessageSujet: Re: nébuliseur d'adhésif.   Ven 17 Oct 2008 - 21:19

Ce forum est endiablé, tout va très vite. Quelle vitalité!

En fait mon message précédent posté hier à 22 h devait avoir une suite aujourd'hui et toi LN à 9h22 tu me réponds, repose des questions et trouve le temps de chercher de la doc sur le net. A partir de dorénavant et jusqu'à nouvel ordre je t'appellerai "Zuper LN".

Donc en vrac quelques infos sur les colles d'algues tirées du site d'EMPA, qui est le labo suisse qui a dévellopé la JUN Funori.
Funori veut dire: FU (mer), NO (mousse), RI (odeur parfumée). Donc maintenant je marquerai dans mes rapports de traitement: refixage à la mousse de mer à l'odeur parfumée. Çà sonne bien?

Les colles d'algues sont employées depuis longtemps en extrême orient pour leur qualité de souplesse et un excellent vieillissement.
La funori est extraite d'algues rouges de la famille des gloiopeltis. Leur composants majeurs sont des galactopyranose sur lesquels certains groupes hydroxyles sont remplacés par des sulfates et des fonctions méthyle.
Le labo EMPA a tenté d'améliorer la production "artisanale" notamment en sélectionnant une seule algue pour matière première: l'algue rouge gloiopeltis furcata. Les qualités de la colle s'en trouve améliorées, principalement le pouvoir collant et le prix!
Je pense qu'il y a une erreur de prix sur le site de senellier, à moins qu'ils aient réussi à faire pousser des algues rouges sur les quais de Seine. Le bon prix, hélas est celui de Kremer.
Je n'ai pas trouvé grand chose sur l'agar. C'est aussi un polysaccharide, extrait d'algues rouges du type gracilaria secondata et verrucosa. Sa composition chimique est très proche du funori, excepté les groupes sulfates. Ces groupes apparaissent pourtant dans la composition de l'agar sur le site de Kremer? Espérons que quelqu'un sur le forum en saura plus!
Lors du stage à l'INP, Claudia Sindaco a cité l'agar non pas pour une utilisation de refixage mais pour former des cataplasmes afin de réduire des auréoles.

Quelques références biblio toujours extraites de la biblio de Claudia Sindaco

Winter, J "Natural adhesives in East Asian painting", IIC Adhesives and consolidants, X° congrès international, Paris 1984.
Musada, K "Les adhésifs végétaux utilisés dans l'atelier de Hyogushi, retsauraeur et monteur de peintures japonaises", IIC Adhesives and consolidants, X° congrès international, Paris 1984.
Geiger, T, Michel F"studies of polysacchaaride Jun Funori used to consolidate matte paint" in Studies in Conservation, N°3, 2005.

PS: je suis certain que lorsque le forum sera ouvert à tous, un éminent spécialiste viendra tout nous raconter sur ce sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LN



Nombre de messages : 2495
Date d'inscription : 12/03/2008
Age : 49
Localisation : Gaillac

MessageSujet: Re: nébuliseur d'adhésif.   Lun 20 Oct 2008 - 6:56

Cher CM,

Merci pour la réponse sur les colles d’algues.

Si tu as entendu parlé de l’agar agar pour la formation de cataplasmes de nettoyage (ou élimination de crasses incrustées), c’est aussi pour cette utilisation que je connaissais ce produit. Il me semble que Cremonesi a même fait des essais de gel d’agar en y additionnant des tensioactifs.
Je reviens toutefois sur le Jun-Funori (je place d’ailleurs la seule fiche technique que j’ai trouvée dans un langage traductible à la rubrique « Fiche technique ») car je n’ai quasiment trouvé que des textes en allemand et je ne maîtrise pas du tout la langue de Goethe.

Compte tenu de son prix, j’imagine que la concentration de la colle à réaliser est assez faible en extrait sec. Par ailleurs, sa grande pureté ne la destine-t-elle pas à des traitements par nébulisation, alors que le Fu-Nori pourrait avoir d’autres utilisations ? (Application au pinceau ou à la seringue comme dans le cas d’un fixage classique à la gélatine ou à la colle d’esturgeon).

Enfin, tu ne dis rien des types de couches fixées. Ce traitement aqueux a-t-il quelque chance de succès sur des couches hydrophobes (couche d’huile par exemple). Si oui, cela dépend-t-il, comme pour les adhésifs protéiques, du vieillissement de la couche ?

Cette affaire n’est donc pas encore terminée, alors au plaisir de te lire prochainement et bonne journée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CM



Nombre de messages : 344
Date d'inscription : 18/03/2008

MessageSujet: Re: nébuliseur d'adhésif.   Mar 21 Oct 2008 - 6:56

Bonjour Zuper LN,

quelques bribes de réponses en vrac car mon expérience sur les colles d'algues et soyons franc plus proche de zéro que d'autre chose et tient uniquement aux essais réalisés durant le stage de l'INP et à l'atelier depuis.

Il en ressort que la Funori a un pouvoir adhésif très faible mais qui peut néanmoins s'avérer parfois suffisant.
Le but étant en général de redonner une cohésion à une matière picturale dont le liant est encore présent, même dégradé ou insuffisamment concentré.
De fait, de faibles concentrations sont souvent suffisantes, de 0,5 à 2%.
La Funori est également employée comme plastifiant et mélangée à d'autres adhésifs au pouvoir collant plus important (gélatine, esturgeon ....).
La Jun Funori a un pouvoir adhésif bien supérieur (ne m'en demande pas plus sur ce point), et les concentrations couramment utilisées vont de 0,1 à 0,5%.
Le mode d'application est indifférencié pour les deux colles. Il est certain que le prix de la seconde rentre en jeux et que le nébuliseur peut difficilement accepter une concentration supérieure à 1%. Ensuite il faut jouer sur le temps et le nombre de nébulisation.

Enfin, à ta question sur le traitement des couches Hydrophobes, je donnerai l'exemple d'un test réalisé sur une peinture à l'huile mate. Dix fixatifs furent testés: B 72, Primal E 330 S dans l'eau et l'éthanol, le plexisol, quatre esters de cellulose, gélatine GT 58 et l'esturgeon.
Le meilleur résultat du point de vue optique et de la consolidation structurelle fut obtenu avec l'esturgeon. Il est certain que de très nombreux facteurs interviennent ici, sans que nous ayons les moyens de les considérer. Il faut toujours essayer! et tester le résultat.

CM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LN



Nombre de messages : 2495
Date d'inscription : 12/03/2008
Age : 49
Localisation : Gaillac

MessageSujet: Re: nébuliseur d'adhésif.   Mar 21 Oct 2008 - 12:51

merci pour les bribes de réponses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CM



Nombre de messages : 344
Date d'inscription : 18/03/2008

MessageSujet: Re: nébuliseur d'adhésif.   Mer 22 Oct 2008 - 15:22

Bonjour LN

suite de notre feuilleton "le nébuliseur de colle".

L'un des principaux avantages de cet instrument est de pouvoir refixer une peinture pulvérulente sans créer d'auréoles.
Pour tester l'appareil, nous avons fabriqué avec Françoise Feige , des éprouvettes de peinture techniquement proches de celles à restaurer : support de toile monté sur panneau de chêne, préparation de carbonate de Calcium à la colle et peinture très fine à la colle.



Ici la peinture est un mélange de blanc de St Jean et de terre verte très faiblement encollé. Une fois sèche, la peinture n'est pas poudreuse mais ne supporte aucun frottement. J'ai réalisé des refixages par nébulisation de colle d'esturgeon à 1,6%, 1,25% et 1% avec la peinture posée sur la table basse pression. Ceci a permis de constater que ce type de nébuliseur ne peut pas travailler au delà de 1% de colle d'esturgeon (je n'ai pas rajouté de tensio-actif ou d'alcool dans l' adhésif).
Après séchage, j'ai procédé à des tests de frottement avec un bâtonnet et du coton. Ces tests sont bien sûrs empiriques, mais faits les uns après les autres, ils sont assez représentatifs.



Cette photo sous bino montre la peinture non fixée après le test de frottement



Cette photo sous bino montre la peinture fixée après le test de frottement. Le refixage n'est pas tout à fait suffisant et le temps de nébulisation doit être augmenté.

Enfin, la dernière photo montre un essai de refixage avec le même adhésif mais appliqué à la seringue. Admirez la magnifique auréole au centre du témoin et nous sommes ici sur des peintures "neuves", non encrassées, dont le liant n'est pas dégradé.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LN



Nombre de messages : 2495
Date d'inscription : 12/03/2008
Age : 49
Localisation : Gaillac

MessageSujet: Re: nébuliseur d'adhésif.   Mer 22 Oct 2008 - 20:02

Cher CM,
Toujours aussi passionnant. mais voilà le hic, qui dit nouvel épisode dit aussi nouvelle question.
D'abord qu'est ce que le blanc de St Jean ? pour ma part je n'en ai jamais entendu parlé.
Ensuite, tu as fait des essais sur table basse pression mais est-ce une véritable nécessité. Dans le cas de tes échantillons, la toile est libre certes mais il me semble qu'avec ce système l'apport d'eau est très faible. Donc faut-il vraiment un maintien du textile et une aspiration contrôlé de l'eau ?

A très bientôt pour la suite donc. Cette histoire n'est pas terminée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CM



Nombre de messages : 344
Date d'inscription : 18/03/2008

MessageSujet: Re: nébuliseur d'adhésif.   Mer 22 Oct 2008 - 20:32

Incroyable!!!!!!!!!!!!! La réponse à tes questions chère Hélène part deux minutes après ton message.

Le blanc de saint Jean c'est un truc de "muraliste". C'est de la chaux carbonaté qui est broyée. Donc du carbonate de calcium comme le blanc d'Espagne ou de Meudon. Le terme n'est pas tout à fait juste ici, mais c'est une vieille (mauvaise) habitude de langage.

Pour la table, elle ne sert pas ici à "stabiliser" la toile face à l'apport d'humidité, mais à aspirer le brouillard de colle généré par le nébuliseur. Sans quoi, le brouillard a tendance à partir dans toutes les directions, ce qu'il fait tout de même un peu.
Il est vrai aussi que le point de rosée peut être atteint sur la peinture à refixer si le jet du nébuliseur est laissé trop longtemps au même endroit. Un léger apport de température sur la table permet de minimiser ce risque et améliore la fluidité de l'adhésif. Il faut par ailleurs garder à l'esprit que l'aspiration sur la table fait chuter la température de surface de la peinture.
L'idéal serai de travailler sur la table avec un léger apport de température sous volume fermé, avec une régulation du taux d'humidité. Je pratique de cette manière pour humidifier et reprendre les déformations des toiles, mais je n'ai pas encore expérimenté ce type de refixage et j'ai un peu peur pour la sonde.

CM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
françoise
Admin


Nombre de messages : 808
Date d'inscription : 14/03/2008

MessageSujet: Re: nébuliseur d'adhésif.   Jeu 23 Oct 2008 - 4:40

Question idiote : pour l'échantillon 3, est-ce le refixage à la seringue (apport d'eau plus massif) qui a créé le réseau de craquelure ou est-ce le séchage même de la peinture la colle?
Dans tous les cas, merci pour tout cet exposé!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CM



Nombre de messages : 344
Date d'inscription : 18/03/2008

MessageSujet: Re: nébuliseur d'adhésif.   Jeu 23 Oct 2008 - 7:16

Bonjour Françoise,

le réseau de craquelure provient du séchage de la peinture. Il est localisé sur quelques mm² et présent sur tous les échantillons. Cela provient sans doute de la forte Hygroscopie des deux pigments: carbonate de calcium et "argile" verte.
Les peintures à la colle sont souvent assez liquides pour pouvoir être étalées sans que leur eau soit immédiatement absorbée par la préparation. Sur les stratigraphies des prélèvements faits sur la peinture originale (à restaurer), il ne semble pas y avoir de couche de colle employée en isolation. Mais ce type de couche est difficile à repérer car si souvent la couche supérieure de préparation à la colle est plus chargée en colle, il est impossible de déterminer si cette présence de colle vient de la préparation elle même, d'une couche d'isolation ou d'une migration du liant de la couche colorée.

CM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LN



Nombre de messages : 2495
Date d'inscription : 12/03/2008
Age : 49
Localisation : Gaillac

MessageSujet: Re: nébuliseur d'adhésif.   Jeu 23 Oct 2008 - 7:19

Incroyable en effet, tout va très vite. Presque trop, je n’ai pas fini de poster mon message que déjà il y en a un autre !!!

Pour revenir à nos moutons, si la table sert avant tout à aspirer le brouillard d’adhésif, son utilisation est donc indispensable. Penses-tu qu’en l’absence de son utilisation, le risque serait de créer un « film » de surface sans réelle consolidation en profondeur ?
Si l’on ne peut utiliser de table, faut-il envisager au préalable la nébulisation d’un alcool par exemple pour diminuer la tension superficielle et donc favoriser la pénétration ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CM



Nombre de messages : 344
Date d'inscription : 18/03/2008

MessageSujet: Re: nébuliseur d'adhésif.   Ven 24 Oct 2008 - 6:48

Une seconde page sur un même sujet technique, avec beaucoup de lecteurs. C'est super.

Tes dernières questions se heurtent à mon manque de pratique dans ce domaine et je ne peux pour l'instant que donner un sentiment qui se base sur ma pratique du refixage "classique" sur table.
La table est elle obligatoire? Je prends mon Joker et j'en appel au public dans la salle!
En fait je ne pense pas qu'elle soit obligatoire, même si elle est recommandée à mon avis.
Tout se joue au cas par cas et trop de paramètres incontrôlable à notre niveau rentrent en jeux: stratigraphie de la peinture, épaisseurs et natures des couches, porosité de chaque couche, affinité avec le solvant et l'adhésif etc......
Lors du stage à l'INP, la question de la pénétration de l'adhésif a été posée. La réponse de Caudia Sindaco (j'espère ne pas trahir sa pensée et ses paroles) a été que selon elle peu ou pas de travaux avaient été menés sur le sujet. Il est vrai qu'il n'est pas aisé d'apprécier la pénétration de l'adhésif.
Je vais faire des essais à l'atelier sur des éprouvettes avec un marqueur fluorochrome.
Pour ta deuxième question, je n'ai pas encore essayé de nébuliser de l'alcool pur ou avec de l'eau..... A suivre.

CM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin


Nombre de messages : 1021
Date d'inscription : 07/02/2008
Age : 50
Localisation : Gaillac

MessageSujet: Re: nébuliseur d'adhésif.   Ven 24 Oct 2008 - 8:52

Dis- moi Christian Chevalet, il y a une question qui me titille : si, comme tu l’indique à plusieurs reprises, ton nébuliseur ne peut pas travailler avec des adhésifs dont la concentration dépasse 1 %, alors comment ça marche ? Je veux dire comment, à ton avis, s’effectue la consolidation par nébulisation à une si faible concentration ? Je comprends les consolidations par imprégnation du revers (absorption de l’adhésif par le support et diffusion dans les interstices toile/préparation), tout comme je visualise celles faites par la face au pinceau (migration de l’adhésif par capillarité). Mais comment fonctionne la nébulisation : les fines gouttelettes « enrobent » les molécules ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://conservateurs-restau.meilleurforum.com
CM



Nombre de messages : 344
Date d'inscription : 18/03/2008

MessageSujet: Re: nébuliseur d'adhésif.   Lun 27 Oct 2008 - 8:12

Comment ça marche ou plutôt comment ça doit marcher?

La concentration d'adhésif est certes très faible mais, en fait, bien suffisante dans la majorité des cas. Il faut toujours penser que ce type de traitement est destiné à des peintures non vernies qui présentent des problèmes de cohésion qui résultent d'une concentration pigmentaire volumique CPV supérieure à la CPV critique, que ce phénomène soit volontaire ou non de la part de l'artiste. Souvent, la pose d'un vernis règle les problèmes de cohésion de la CP. le vernis véhiculé par son solvant pénètre la couche picturale, enrobe les pigments et les charges non liées au sein de la CP et fixe l'ensemble.
Je pense que le refixage avec le nébuliseur agit de la même manière. Le pus important est ici, la durée d'application et sa localisation précise au dessus des surfaces à traiter ce qui permet de travailler à de si faibles concentrations.

Pour les autres types de refixages par la face et le revers et en particulier pour ce dernier, il me semble qu'il agit principalement par une sorte de sursaturation d'adhésif dans la toile avec pour corolaire une "diffusion (incontrôlée) dans les interstices toile/préparation".
mais c'est un autre débat.

CM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maroussia



Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 08/07/2009

MessageSujet: Re: nébuliseur d'adhésif.   Mer 8 Juil 2009 - 13:06

Bonjour,

Je suis très interessée par votre montage de nébuliseur. J'aimerais en réaliser un aussi pour nébuliser de la gélatine. Auriez-vous les références de tout le matériel que vous avez utilisé ou plus particulièrement le module à ultrasons?
Je vous remercie, à bientôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CM



Nombre de messages : 344
Date d'inscription : 18/03/2008

MessageSujet: Re: nébuliseur d'adhésif.   Ven 10 Juil 2009 - 6:59

Bonjour amie du bricolage,

toutes les pièces du nébuliseur se trouvent assez facilement dans le commerce, voici rapidement quelque indications.
Le module de nébulisation se trouve chez les marchands de produits pour aquariophilie et sur Ebay à la rubrique "humidificateur". Il faut compter une trentaine d'euros. Évitez ceux avec une multitude de leds qui ne servent à rien.
Les flacons plastiques se trouvent chez Labo-moderne ou dans votre labo d'analyse, les raccords et tuyaux cristal dans les magasins de bricolage.
La pompe à air et la mousse qui est un bloc de filtration pour aquarium sont en vente dans les jardineries et boutiques qui vendent des aquariums.

Deux remarques avant de vous saisir de votre perceuse:

Le temps d'utilisation en continu de l'appareil est fonction de la hauteur du produit à nébuliser par rapport au module de nébulisation. Dans celui que j'ai bricolé, il est de 5 mn environ, après quoi il faut recharger en produit.
Pour une durée d'utilisation plus importante, il convient de choisir un récipient avec une plus rande surface.

Si vous n'avez pas besoin de déplacer l'appareil, une solution assez simple consiste à partir d'un nébuliseur déjà existant et facilement transformable.
Le "Tefal baby" qui coute entre 10 et 25 euros sur Ebay est parfait pour cette bricole.
Il suffit de remplacer le réservoir d'eau par un flacon contenant le produit à nébuliser que l'on dispose au dessus du piezzo toujours recouvert d'eau, une petite pompe à air, des tuyaux et un système pour maintenir le flacon en place et le tour est joué !
Vous trouverez des illustrations de ce type de montage sur CoOL, le site de Conservation on Line, en recherchant ultrasound humidificateur ou moisture.

Bon courage et n'hésitez pas à nous faire un petit reportage en cours de réalisation ou à poser des questions si vous rencontrez des difficultés en cours de réalisation.

Il se produit inévitablement de la condensation dans le tuyau d'arrivée du brouillard, ce qui peut occasionner que des gouttes tombent sur la surface à traiter et provoquer des dégâts. Donc attention! Les nébuliseurs du commerce ont le même défaut. Une amélioration est à rechercher ici.

CM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kiko



Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 21/01/2015

MessageSujet: Nebuliseur à Utrasons   Lun 8 Aoû 2016 - 15:08

Bonjour, je cherche à acheter un nébuliseur à ulrasons pour faire du refixage à la colle d'esturgeon. Auriez vous un modèle à me recommander? Question Merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CM



Nombre de messages : 344
Date d'inscription : 18/03/2008

MessageSujet: Re: nébuliseur d'adhésif.   Mer 17 Aoû 2016 - 9:11

Bonjour KIKO,

Je n'ai pas de modèle à vous recommander, vous en trouverez chez les fournisseurs habituels de produits de restauration.Mais je ne suis pas certain que ce soit un investissement raisonnable.
Leur tarif est prohibitif et leur utilisation assez rare , enfin  la réalisation d'un nébuliseur maison est simple.
Cordialement
cm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kiko



Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 21/01/2015

MessageSujet: nebuliseur   Jeu 18 Aoû 2016 - 15:57

Merci beaucoup pour votre avis. Je vais voir ce que je peux faire avec un diffuseur d'huiles essentielles. C'est vrai que l'on trouve des exemples de fabrications maison mais je les trouve toutes assez compliquées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: nébuliseur d'adhésif.   Aujourd'hui à 9:32

Revenir en haut Aller en bas
 
nébuliseur d'adhésif.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» nébuliseur d'adhésif.
» Mot de passe espace adhérents passeports annuels
» Images pêle-mêle de la soirée Intel / Adhésia - Geek's So In #2
» prix de vente des lettres en vinyl adhésif
» Nouvel adhérent - Présentation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Conservateurs - Restaurateurs :: TECHNIQUES DE LA CONSERVATION - RESTAURATION :: Matériel, fournisseurs, labos, commandes groupées ...-
Sauter vers: