Conservateurs - Restaurateurs

Forum des fêlés du scalpel et du clavier
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Première visite
 
Important :
depuis le 1 Août, l'inscription est obligatoire pour pouvoir poster un message.
A LIRE
Réponses et commentaires au questionnaire "peut-on effectuer un traitement "éthique" dans le cadre des marchés publics ?" par Danièle Amoroso
Derniers sujets
» Recherche infos sur armure sergé losangé
par ipheso Jeu 24 Nov 2016 - 18:27

» vernis effet laqué ?
par cc Mar 15 Nov 2016 - 14:05

» Ecoles "actives" pour la restauration des tableaux ?
par cc Mar 15 Nov 2016 - 13:48

» Cires CM17 ou Cosmoloid H80
par Mag31 Dim 13 Nov 2016 - 10:33

» Besoin d'aide !
par wilfried Ven 28 Oct 2016 - 12:26

» Présentation
par wilfried Dim 16 Oct 2016 - 16:31

» suppression de tâches sombre sur une couche lipidique de 1870
par AL Mar 11 Oct 2016 - 16:28

La photo du mois


Pour en savoir plus
cliquez ici


Partagez | 
 

 Ramollissement de la couche picturale sur objet en cire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Julie.P



Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 17/01/2012

MessageSujet: Ramollissement de la couche picturale sur objet en cire   Mar 4 Déc 2012 - 9:49

Bonjour !

Je travaille actuellement sur une sculpture en cire peinte (peinture à l'huile). La peinture est très soulevée et détachée du support par endroit. Les écailles de peinture sont très courbées et parraissent totalement "asséchées".
Je voudrais donc ramollir la peinture avant de la faire adhérer à la cire.
Seulement comme je ne peux pas activer le ramollissment de la peinture avec un apport de chaleur (pas plus de 35·C degré), je voudrais utiliser des solvants.
Pour le moment j'ai essayé de ramollir la peinture avec différents solvants purs (White spirit, acétone, Ethyle acétate, éthanol, eau) mais la peinture ne se ramollit pas et casse quand j'applique le doigt ou un pinceau. De plus certains solvants comme le W.S et l'acétone endommagent la support cire.
(J'ai fait mes tests avec des écailles "perdues" sur des plaques de cire que j'ai réalisé.)

Dans un premier temps j'avais essayé de ramollir la peinture en mème temps de la consolider en utilisant de l'Aquazol 200 dans de l'ethanol/eau mais la peinture ramollit très peu et se casse.

Je voudrais avoir votre avis. Est-ce que je vais dans la bonne direction avec ce type de test ou est-ce qu'il faut que je change de méthode. J'ai pensé à utiliser un nébulisateur aussi.

Je vous envoie une photo des soulèvements pour mieux vous rendre compte de l'état de la peinture.

Merci d'avance !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julie.P



Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 17/01/2012

MessageSujet: Re: Ramollissement de la couche picturale sur objet en cire   Mar 4 Déc 2012 - 9:59

[img][/img]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julie.P



Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 17/01/2012

MessageSujet: Re: Ramollissement de la couche picturale sur objet en cire   Mar 4 Déc 2012 - 10:00

[img][/img]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LN



Nombre de messages : 2495
Date d'inscription : 12/03/2008
Age : 49
Localisation : Gaillac

MessageSujet: Re: Ramollissement de la couche picturale sur objet en cire   Mer 5 Déc 2012 - 9:03

Bonjour Julie,

C’est un cas inédit sur ce forum que tu nous présentes !
Je ne suis pas spécialiste de cette question, aussi ma réponse sera fort limitée.

Quelques pistes bibliographiques qui peut-être t’ouvriront quelques perspectives (en espérant que les problèmes des couches picturales y soit bien abordé) :
- Didier BESNAINOU - Cires et cires : étude sur la composition, l’altération, la restauration, la conservation des œuvres céroplastiques – INP – sculptures – 1984
- Vi-Cuoung DO – Etude et restauration d’un artfact céroplastique de sciences naturelles – Avignon – ESAA – 2010
- Isabelle PRADIER – Etude et Restauration d’une cire florentine de la fin du XVIII° siècle (Conservatoire d’Anatomie de Montpellier) – INP – Sculptures – 2011.

Par ailleurs une petite question, la couche que tu souhaites refixer est-elle originale ? Sur la deuxième photo postée, on note sur le lobe de l’oreille (de la Vierge ?) quelques écailles roses en cours de soulèvements. C’est un peu moins prononcé que sur le bleu mais cela semble prendre le même chemin. Or, le reste des carnations (comme les cheveux) a l’air de plutôt bien se porter.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julie.P



Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 17/01/2012

MessageSujet: Re: Ramollissement de la couche picturale sur objet en cire   Mer 5 Déc 2012 - 11:29

Bonjour LN !

J'ai lu deux des trois mémoires cités, qui m'ont d'ailleurs aidé à me familiariser avec la cire et qui donnent beaucoup d'informations sur le nettoyage ou sur le comblement de la cire mais rien sur la consolidation de la peinture. En effet, la cire est généralement teintée dans la masse.
Je devrais donc me pencher davantage vers des lectures qui concernent le ramollissement ou la consolidation de la peinture sur chevalet... !?

Concernant la peinture, ma première hypothèse est qu'il s'agit de l'originale. En effet, la couche picturale présente des frisures ou soulèvements en tente qui me font penser que l'artiste à poser la peinture au moment du séchage de la cire. La cire en raison des adjuvents comme la colophane, l'essence de térébentine ou autres diminue de volume au séchage. Quant à la couche picturale des cheveux, celle-ci a peut-ètre été posée quand la cire avait déjà bien séchée. Ce n'est qu'hypothèse ! J'irai bientòt faire analyser la peinture des cheveux.. à voir.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amélie



Nombre de messages : 278
Date d'inscription : 16/05/2009

MessageSujet: Re: Ramollissement de la couche picturale sur objet en cire   Mer 5 Déc 2012 - 20:55

Bonjour Julie,
je ne connais pas du tout le matériau que tu restaures, donc ne maîtrise pas bien l'intéraction support-peinture mais dans le cas de couches picturales très soulevées comme les tiennes avec des berceaux et des enroulements il arrive qu'en infiltrant un adhésif, généralement aqueux, lors du séchage, le film synthétique ou naturel d'ailleurs (j'ai déjà eu le cas avec de la gélatine), en se tendant retende également la peinture. Donc je te conseillerais de tenter le coup avec des émulsions acryliques même si l'affinité avec le support ne paraît pas idéale.
Evidemment je connaît mal la cire, mais avec mes maigres connaissances de sa composition, je n'ai pas l'impression que l'apport d'eau soit néfaste. Il faut cependant vérifier le pH de tes émulsions, les pH basiques ne sont pas conseillés. Et parfois on a des surprises par exemple avec l'acryl 33.
bon courage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julie.P



Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 17/01/2012

MessageSujet: Re: Ramollissement de la couche picturale sur objet en cire   Mar 15 Jan 2013 - 9:04

Bonjour !

Les essais de relaxation de la peinture par application de solvants ou de consolidants au pinceau n'ont donné aucun bon résultat, la peinture se fragmentant à casi chaque passage du pinceau.
J'aimerai donc me pencher vers une autre méthode de relaxation de la peinture sans contact direct avec les écailles : la chambre humide.
Je n'ai encore jamais réalisé de chambre humide. Quelqu'un aurait-il des conseils à me donner ?
La cire est collée à une planche de bois ? Y a-t-il un gros risque de gonflement du bois ?
Quel type de bàche transparente puis-je utiliser pour la chambre ?

Merci !

Ju.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LN



Nombre de messages : 2495
Date d'inscription : 12/03/2008
Age : 49
Localisation : Gaillac

MessageSujet: Re: Ramollissement de la couche picturale sur objet en cire   Mer 23 Jan 2013 - 15:27

Bonjour,

En effet, le bois risque de gonfler en chambre humide.
Pour le film seravant d'enceinte, tu peux utiliser du Mélinex par exemple.

Tu as dans le techné n° 4 (1996), un article intitulé "La restauartion de 6 peintures du Musée national d'art de Bucarest" (page 115-124) dans lequel tu as une description (avec schéma) d'une chambre humide. Dans ce cas, elle a été utilisée pour le fixage de couche picturale brûlée (peinture sur toile).
Il y a certainement des référenbces biblio plus récentes, mais je n'ai rien de mieux pour le moment sous la main.

Bon courage pour la suite des tes essais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ramollissement de la couche picturale sur objet en cire   Aujourd'hui à 9:34

Revenir en haut Aller en bas
 
Ramollissement de la couche picturale sur objet en cire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ramollissement de la couche picturale sur objet en cire
» ARAAFU - Réintégration de la couche picturale par la technique du Trattegio - du 4 au 7 septembre 2012 à Lyon
» Peinture murale à la colle, consolidation couche picturale, décrassage . (sous-couche)
» Couche de protection transparente : vernis, cire, laque ?
» Avis de marché - Lille (59) - restauration fondamentale des quatorze Stations du Chemin de Croix de l'église Sainte Catherine - 5 lots (cadre, support toile, couche picturale, accrochage et transport)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Conservateurs - Restaurateurs :: TECHNIQUES DE LA CONSERVATION - RESTAURATION :: Interventions-
Sauter vers: