Conservateurs - Restaurateurs

Forum des fêlés du scalpel et du clavier
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Première visite
 
Important :
depuis le 1 Août, l'inscription est obligatoire pour pouvoir poster un message.
A LIRE
Réponses et commentaires au questionnaire "peut-on effectuer un traitement "éthique" dans le cadre des marchés publics ?" par Danièle Amoroso
Derniers sujets
» Licence et master en conservation-restauration
Restauration de livres anciens Emptypar Ceroart Mar 3 Sep 2019 - 14:29

» Vernis carton
Restauration de livres anciens Emptypar rmm librarii Jeu 14 Mar 2019 - 17:07

» mortier de chaux expansif : poudre d'aluminium
Restauration de livres anciens Emptypar Desroches Mer 13 Mar 2019 - 15:36

» Nettoyage d'une sculpture en bronze à patine brune
Restauration de livres anciens Emptypar giovanni70 Sam 9 Juin 2018 - 18:23

» dérestauration rentoilage cire-résine
Restauration de livres anciens Emptypar disciplus simplex Ven 1 Juin 2018 - 6:26

» Marché d’étude, de conservation-restauration et de conservation préventive du dirigeable La France, Charles Renard (1884).
Restauration de livres anciens Emptypar miniscalpel Lun 28 Mai 2018 - 14:47

» OFFRE EMPLOI de DIRECTEUR gENERAL et Directeur Scientifique MUSEE TISSUS LYON
Restauration de livres anciens Emptypar marie bd Lun 18 Déc 2017 - 11:00

La photo du mois


Pour en savoir plus
cliquez ici


Partagez
 

 Restauration de livres anciens

Aller en bas 
AuteurMessage
Le Papou



Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 01/11/2013
Age : 75
Localisation : Draveil (Essonne)

Restauration de livres anciens Empty
MessageSujet: Restauration de livres anciens   Restauration de livres anciens EmptyMar 5 Nov 2013 - 23:06

Bonjour,

je découvre ce site que je trouve fort intéressant, ce qui m'a incité à m'y inscrire derechef. Mon sujet est la restauration de livres anciens; sujet que je différencie clairement de la reliure.

J'ai trouvé assez peu de messages dans ce domaine (sinon ils sont assez anciens), et mon premier souci serait donc d'entrer en contact avec d'autres personnes intéressées par le sujet.

Je précise que je suis un pur amateur (retraité de l'enseignement), sans objectif professionnel.
Les ouvrages que je restaure sont essentiellement des ouvrages fin XIXème-début XXème, le plus souvent couverts en percaline décorée soit de polychromies, soit de motifs dorés. J'aurai aussi à restaurer des ouvrages plus anciens à couverture cuir; mais pour l'instant je diffère ces travaux nettement plus délicats.

J'ai une formation de base en reliure acquise dans un club local. La professeur(e) (c'est une dame) du club ayant pratiqué professionnellement la restauration du livre à la BNF a pu me donner les rudiments de cette activité. Mais la restauration (sur quel sujet que ce soit) est un domaine qui n'est pas codifié, et où l'on doit sans cesse chercher des solutions. J'ai moi-même mis au point des solutions à divers problèmes. Afin de les faire partager, j'ai d'ailleurs ouvert un blog personnel sur le sujet (le règlement m'interdit d'en donner le lien avant 7 jours). Pour l'instant il est vrai, ce blog n'atteint guère que mes collègues du club.

Mon but maintenant serait d'élargir mon réseau de connaissances sur le sujet afin d'échanger des idées, des solutions, des adresses, etc...

J'ai en tête plein de questions techniques pas (ou mal) résolues. Je ne les poserai pas pour l'instant sur le forum; je préfère attendre de voir si cette première prise de contact me vaut quelque réaction, de quelque fana prêt à partager son savoir sur le sujet, et à qui je demande de se faire connaitre. Je l'en remercie d'avance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LN

LN

Nombre de messages : 2495
Date d'inscription : 12/03/2008
Age : 51
Localisation : Gaillac

Restauration de livres anciens Empty
MessageSujet: Re: Restauration de livres anciens   Restauration de livres anciens EmptyMer 6 Nov 2013 - 7:42

Bonjour Le Papou et bienvenu sur ce forum,

Ma spécialité n'étant pas le livre, je crains que pour ce premier contact, je ne puisse que vous souhaiter bon succès dans votre appel.
Ce forum a en effet quelques restaurateurs spécialisés dans le domaine qui vous tient à coeur. Espérons qu'ils entendront votre appel et que le débat technique pourra être lancé.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Libri

Libri

Nombre de messages : 87
Date d'inscription : 16/09/2010

Restauration de livres anciens Empty
MessageSujet: Re: Restauration de livres anciens   Restauration de livres anciens EmptyMer 6 Nov 2013 - 10:30

Bonjour,

Je suis ravie parce que le sujet que vous lancez est effectivement peu représenté sur ce forum, mais il y a toute sa place et c'est une bonne nouvelle que vous nous rejoigniez.
Nous ne pourrons certainement pas résoudre tous les cas particuliers sur ce forum, mais ce qui en fait l'intérêt ici c'est bien l'interdisciplinarité qui s'y trouve ; alors concernant les reliures semi-industrielles du XIX-XXéme, la variété de couleurs et des matières premières, des techniques d'impressions employées peuvent obliger à recourir à des méthodes de conservation-restauration pour stabiliser les colorants.

Dans le registre de la mécanique de la reliure, des méthodes de consolidation et de conservation, je pourrais probablement vous aider, c'est ma spécialité. Pour le recours à des traitements chimiques, je n'utilise pas tout le panel auquel des conservateurs-restaurateurs pourraient recourir.

J'espère que vous nous ferez partager très prochainement l'adresse de votre blog pour connaître les différentes problématiques que vous rencontrez.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Papou



Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 01/11/2013
Age : 75
Localisation : Draveil (Essonne)

Restauration de livres anciens Empty
MessageSujet: Encouragements   Restauration de livres anciens EmptyJeu 7 Nov 2013 - 21:51

Merci à LN et Libri pour leurs encouragements.

J'ai été très impressionné par les nombreuses réponses de Libri dans le forum, sur les sujets touchant à la restauration du papier; aspects techniques, règlementaires, commerciaux précis et documentés. Il y a du professionnalisme là-dessous.

En tant qu'amateur, presque bricoleur, je me sens un peu petit. Mais je ne demande qu'à progresser.

Je livrerai l'adresse de mon blog dès que les 7 jours règlementaires seront écoulés.
Tiens, pourquoi 7 jours ?
Ah oui ! Dieu a créé le monde en 6 jours et le 7ème jour put enfin lire ses messages ! Donc nous aussi ! Enfin, c'est mon explication, elle en vaut une autre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Papou



Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 01/11/2013
Age : 75
Localisation : Draveil (Essonne)

Restauration de livres anciens Empty
MessageSujet: Mon blog   Restauration de livres anciens EmptyJeu 14 Nov 2013 - 22:55

Je suis enfin en mesure de livrer l'adresse de mon blog, que j'avais promise dans mes messages précédents.

Je préviens toutefois que ce n'est que le blog d'un amateur, et que quelque professionnel à l'âme sensible qui s'aventurerait à le parcourir, devra se munir d'une bonne dose de mansuétude.

Donc, j'ai bien prévenu... J'y vais !

L'adresse de mon blog est: www.restauration-livres-camille.blogspot.fr

Me voilà livré aux feux de toutes les critiques !
Que l'on sache que je les recevrai sans animosité, et que je pourrai même en tirer profit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Libri

Libri

Nombre de messages : 87
Date d'inscription : 16/09/2010

Restauration de livres anciens Empty
MessageSujet: Re: Restauration de livres anciens   Restauration de livres anciens EmptyVen 15 Nov 2013 - 11:54

Bonjour Le Papou,

Mais vous êtes un pro de la fiche technique, c'est super intéressant ! Je viens seulement de parcourir la première page du blog, mais j'y trouve suffisamment de précisions pour me dire que c'est l'un des meilleurs blogs français que j'ai rencontré sur la restauration de reliures.

Peut-être qu'à l'occasion nous pourrons vous aider dans la recherche et le choix de matériaux/produits de "longue" conservation (stables dans le temps). Les techniques présentées semblent tout à fait maîtrisées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
M-Jeanne

M-Jeanne

Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 08/11/2013
Age : 64
Localisation : Liège (Belgique)

Restauration de livres anciens Empty
MessageSujet: Bonjour Le Papou   Restauration de livres anciens EmptyLun 18 Nov 2013 - 10:24

Félicitations pour votre blog. Il est clair, très visuel et devrait permettre d'éviter bien des erreurs.
Je ne suis ni relieur(relieuse, je ne sais pas si le terme existe !) ni restauratrice. Je travaille au Musée de la Vie wallonne à Liège (Belgique) et depuis quelques années j'ai la chance de recevoir des formations en reliure, restauration de papiers anciens, de gravure et d'autres encore en conservation de documents comme la fabrication de passe-partout etc.
Depuis quelques années donc, avec l'aide d'une restauratrice nous réparons, conservons et "chouchoutons" des archives, affiches, boites (de jeux ou autres) et bien sûr des livres. Depuis le début de notre entreprise, nos objectifs principaux sont la réversibilité et la conservation à très long terme.
Si cela vous intéresse, il existe de très bons articles sur le site de la BNF concernant les colles d'amidon (de maïs ou de blé), sur les différentes gommes ou la façon de réparer un dos, une coiffe...
Je vous envoie les adresses de ces articles et d'autres, si cela vous intéresse.
Pourrais-je néanmoins vous faire une petite remarque ? Attention au chlore pour le blanchiment du papier. Même rincé abondamment, il reste actif et accélère la destruction du papier !
Encore bravo à vous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Papou



Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 01/11/2013
Age : 75
Localisation : Draveil (Essonne)

Restauration de livres anciens Empty
MessageSujet: Réponse à M-Jeanne   Restauration de livres anciens EmptyVen 22 Nov 2013 - 21:50

M-Jeanne, merci pour vos encouragements.

Vous me parlez d'articles de la BNF, je ne savais pas qu'ils existaient. Clairement, cela m'intéresserait d'avoir les adresses des articles: réparer un dos, une coiffe... et plus généralement quel site supporte ce genre d'articles. Sur certains sujets, j'ai bien sûr mes petites méthodes à moi; mais en prenant souvent des chemins de traverse (faute de mieux). Ca pourrait me remettre un peu sur les rails.

Maintenant le chlore ! sujet difficile. Je pense que vous m'avez surpris (dans mon blog) à utiliser l'eau de Javel (notez que je pratiquais ensuite une neutralisation à l'hyposulfite de sodium). D'autres personnes m'ont mis en garde contre cette pratique. La transformation du papier après lavage par l'eau de Javel est évidente: perte du glaçage, couleur trop blanche...
Ma simple question: pas le chlore, d'accord, mais quoi d'autre ? Dans mon blog, je présentais un ouvrage respectable (une mythologie pittoresque, époque 1840, 550 pages + 60 gravures env). Donc 600 pages entièrement tâchées. On eut dit que le livre avait traîné dans le caniveau. Mon épouse l'aurait bien mis à la poubelle ! Que faire ? Je suis ouvert à toutes les solutions (pour le prochain).

Je crois bien que c'est là le principal écueil dans la restauration du livre: presque tout se répare, mais... il y a les tâches, les tâches, encore les tâches ! Qu'en pensez vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Libri

Libri

Nombre de messages : 87
Date d'inscription : 16/09/2010

Restauration de livres anciens Empty
MessageSujet: Re: Restauration de livres anciens   Restauration de livres anciens EmptySam 23 Nov 2013 - 17:24

Bonjour Le Papou,

Pour vous parler du chlore ou de tout autre adjuvant que vous pourriez envisager de mettre dans des bains ou solution pour détacher des documents papier, il convient de vous mettre en garde; en effet, la plupart des produits utilisés par le passé pour réduire ou éliminer les taches, ne sont plus employés pour la bonne et simple raison que mal éliminés, ils dégradent le support papier et les pigments (encres ou autres) dans le temps. De plus ces solutions n'étaient envisagées que pour les imprimés.

Les études ont démontré que le simple fait d'utiliser plusieurs bains à l'eau clair pouvaient suffire à éliminer les saletés (ou les diluer). Il peut parfois y être ajouté un peu de savon neutre très dilué (2%) puis bien rincé à l'eau clair (encore).

Mais bien souvent, si vous utilisez des bains, sans avoir éliminé la saleté depuis la surface, vous lui donnez l'occasion de migrer plus profondément dans la matière...C'est embêtant, lorsque ce sont des particules métalliques (rousseur, foxing) vous n'aurez pas le dernier mot et le bain risque de ne pas produire l'effet recherché. Enfin si le papier est taché par des moisissures, les traces s'avèreront indélébiles car au cœur des fibres papier; des fragilités internes en résultent généralement et il n'est pas conseillé d'insister sur ces zones précisément (résiste mal aux frottement et aux variations dimensionnelles).

En conséquence, je préfère donc pour ma part m'en tenir quand c'est possible à un décrassage mécanique (micro-aspiration, pinceau, gommage) puis par cataplasme (compresse pour ramollir les saletés et les pomper avec des buvards, du coton ou des argiles) et si un nettoyage aqueux s'impose, c'est en faisant mousser un mélange d'eau et de Tylose, en pompant le liquide avec des buvards que j’obtiens les meilleurs résultats.
L'idéal serait d'avoir une table aspirante pour travailler par zones bien délimitées, mais ça n'est pas toujours possible pour chacun, c'est pour cela que je travaille sur buvards.

Concernant les fiches pratiques de la BnF dont vous parlait M-Jeanne, je vous mets le lien ici sans plus attendre.  Vous devriez avoir des infos intéressantes concernant les consolidations japons notamment.

Page d'accueil / pour les Professionnels / Conservation/ Restauration:
http://www.bnf.fr/fr/professionnels/conservation_fiches_pratiques/s.conservation_fiches_restauration.html?first_Art=non

Il faudra ensuite cliquer sur les différents onglets pour télécharger les différentes fiches en PDF.
Exemple: http://www.bnf.fr/documents/papier_japon.pdf

Enfin surtout prenez connaissance de certaines mises en garde, notamment concernant la cire 213 !
http://www.bnf.fr/fr/professionnels/conservation_fiches_pratiques/s.conservation_fiches_preservation.html?first_Art=non

Par acquis de conscience, je vous ajoute les dernières prescriptions sur l'ensemble des précautions à prendre (datant déjà de 2009) publiées par les archives nationales et rédigées par Nelly Cauliez, alors Chef de travaux d'art des ateliers des AN.
http://www.archivesdefrance.culture.gouv.fr/static/3285
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Papou



Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 01/11/2013
Age : 75
Localisation : Draveil (Essonne)

Restauration de livres anciens Empty
MessageSujet: A bâtons rompus...   Restauration de livres anciens EmptyMer 1 Jan 2014 - 21:41

Après les réponses très professionnelles de M.Jeanne et Libri, mon thème semble s’être un peu endormi.
Il est vrai que j’en aurai pour quelque temps à exploiter les documents de la BNF qu’elles m’ont communiquées; mais avec le temps, j’en ferai bon usage.

Afin de maintenir en vie ce thème qui me tient à cœur, et éventuellement susciter des discussions, je me propose de le coupler avec le blog dont j’ai déjà parlé. Certes, je ne reproduirai pas les articles que j’y dépose, ce qui serait très chronophage pour moi et finalement peu utile. Je me contenterai d’en donner les titres pour chaque article posté; on s’y reportera facilement en ouvrant ledit blog, dont je rappelle l’adresse : www.restauration-livres-camille.blogspot.fr.

Ainsi, les deux derniers articles postés s’intitulent :
« Un outil à faire les pièces de titre» . Il s’agit évidemment d’un petit outil pour la dorure.
« Retour sur la colle de pâte au micro-ondes ». Il s’agit d’une amélioration d’une « recette » proposée antérieurement.

Je tiens à rappeler, avec une insistance toute particulière, que ce blog présente les travaux d’un amateur, dont les méthodes n’ont certainement pas la rigueur exigée dans la pratique professionnelle. S’il eut été besoin, la lecture des recommandations de la BNF m’en eut définitivement convaincu (cf. Manuel pour la reliure et la restauration des documents d'archives ; Direction des archives de France, Archives nationales)

Si j’insiste sur ce point, ce n’est ni fausse (ni vraie) modestie. C’est un point de vue que j’ai développé largement dans certains articles de mon blog. Pour résumer simplement, je fais la différence entre des documents « de patrimoine », pour lesquels je partage absolument toutes les recommandations de la BNF, et des ouvrages courants, par exemple fin XIXème, début XXème (qui n’a pas chez lui une vieille édition de Robinson Crusoë, du « Roi des Montagnes » ou des Fables de La Fontaine), période éditoriale exceptionnelle en terme de diffusion.

Pour faire revivre ces documents, l’amateur se trouve partagé entre préserver le charme désuet de l’objet ancien et l’envie de reconstituer un ouvrage plaisant d’aspect, complet et propre. La rigueur institutionnelle ne l’autorise qu’à la préservation pure et dure des éléments qu’il a entre les mains, ce qui souvent ne saurait le satisfaire. Pire encore, dans les clubs de reliure, il se trouve souvent entraîné vers ce qui est pour moi la pire des solutions, l’habiller d’une nouvelle couverture (fut-elle de la plus belle toile et le plus beau papier).

On l’aura compris, je milite un peu pour « populariser » l’activité de restauration, à base de méthodes simples, accessibles, satisfaisantes sur le plan esthétique, quitte à bousculer un peu, si besoin est, les règles de l'art. Les articles de mon blog vont dans ce sens ; j’espère simplement que l’on ne percevra pas cette attitude comme un encouragement à quelque forme de négligence ; le respect du document et la propreté du travail restent de mise ; il s’agirait plutôt de créer un pont entre l’activité très populaire de la reliure et le monde un peu fermé de la restauration.

Si j’ai ouvert là une discussion (peut-être une indignation), c’est tant mieux ! le forum « débats » est fait pour ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Libri

Libri

Nombre de messages : 87
Date d'inscription : 16/09/2010

Restauration de livres anciens Empty
MessageSujet: Re: Restauration de livres anciens   Restauration de livres anciens EmptyJeu 2 Jan 2014 - 6:25

Bonjour Le Papou,

En effet, votre message a un petit air de provocation. Je ne trouve rien d'incompatible à faire de la réfection "amatrice" de reliures anciennes en se renseignant des bons effets ou non des méthodes employées.
Parce que c'est parfois-là que le bât blesse; rendre l'aspect d'origine ne dispense pas de garantir que la reliure se conserve bien dans le temps.

Le milieu de la restauration parait très fermé, mais je peux vous assurer qu'il y a bien des personnes qui ont la même philosophie que vous sans pour autant "gâcher" le bienfait de leurs interventions en utilisant des produits nocifs pour la conservation des matériaux d'origine.

Vous pourrez vous rendre compte par vous même en allant voir ce que fait ce monsieur, si vous ne connaissez pas déjà:
http://oliviermaupin-cfrpe.blogspot.fr/
http://www.coeur-de-france.com/maupin-biographie.html
http://www.loiret.com/encore-un-premier-prix-pour-olivier-maupin-portrait--61072.htm?RH=1295879179983

Un autre atlier dans la même ligne : http://www.allagreca.fr/


Ce type de restaurations correspond tout simplement à de la reliure pour bibliophiles. On peut avoir beaucoup de plaisir à réaliser des pastiches de reliure ou à rendre l'apparence esthétique d’antan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Papou



Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 01/11/2013
Age : 75
Localisation : Draveil (Essonne)

Restauration de livres anciens Empty
MessageSujet: Méthodes   Restauration de livres anciens EmptyMar 7 Jan 2014 - 19:11

Comme je l’ai indiqué dans mon message précédent, je donnerai ici les titres des articles que je rajoute à mon blog. Pour consulter les articles, on se rapportera au blog, dont je reprécise l’adresse, car dans le dernier message elle n’était pas ouvrable (à cause d’un point en trop).
www.restauration-livres-camille.blogspot.fr

Je viens donc de rajouter un article intitulé :

« Refaire un dos par la technique des cartons fendus ».

En réponse à Libri, je connaissais un peu le travail d’Olivier Maupin, pas celui d’Allagreca. Ce sont de grands professionnels, je n’ai pas la prétention de leur arriver à la cheville. Mais ce sont aussi des marchands, et je doute que l’on ait un jour accès à tous leurs secrets.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Libri

Libri

Nombre de messages : 87
Date d'inscription : 16/09/2010

Restauration de livres anciens Empty
MessageSujet: Re: Restauration de livres anciens   Restauration de livres anciens EmptyMer 8 Jan 2014 - 7:35

Bonjour Le papou,

Je viens de lire le dernier article de votre blog. Concernant les difficultés rencontrées à propos des taches, vous les avez poncées, étaient-elles en relief ?

Je cite:
"En se reportant à la photo 2, on observe des tâches de type inconnu que ni la gomme ni l'éponge ne résolvent de manière satisfaisante. Alors, on essaie...un peu tout ! ici c'est un ponçage profond qui a permis d'obtenir un résultat acceptable."

La prochaine fois, si vous pouvez, prenez quelques photos (lumière rasante) et on essaiera de vous aider à rechercher une solution. C'est peut-être à la phase des tests que nous pourrions vous faire connaître d'autres techniques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Papou



Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 01/11/2013
Age : 75
Localisation : Draveil (Essonne)

Restauration de livres anciens Empty
MessageSujet: Si l'on peut m'aider....   Restauration de livres anciens EmptyMar 14 Jan 2014 - 19:20

J’ai souvent pensé que mon blog, positionné sur une activité rare, devait être lu par à peu près personne (tout juste entr’ouvert par mes collègues de reliure ; mais ce n’est pas vraiment leur sujet), ce qui ne m’empêche pas de prendre beaucoup de plaisir à le faire. Pour moi, c’est d’abord un aide-mémoire, un journal de bord, un confident, etc…
Mais c’est sans compter sur Libri, à qui pas une ligne de ce qui s’écrit sur le sujet du papier ne saurait échapper…

Donc Libri je prends bien note de votre proposition de conseil. Pour la couverture tâchée évoquée sur mon blog, c’est évidemment trop tard ; il est vrai que j’ai tellement pris l’habitude de me dépatouiller tout seul, faute de support. Mais je ne vais pas tarder à vous soumettre quelques problèmes des plus hardus…
D’abord en réponse à votre question sur la fameuse couverture, il y avait deux sortes de tâches (voir blog). Une « traînée » noire sous forme de stries incrustées, due apparemment au frottement d’un objet sale, et une grosse tâche ronde due à une goutte d’un produit quelconque. Il s’est trouvé que l’essai au papier à poncer faisait merveille, (ponçage qui, j’imagine, a pu vous irriter l’épiderme) et donnait un aspect « parchemin » des plus sympathiques, de sorte que j’ai continué jusqu’au bout. Enfin c’est fait et d’aspect c’est finalement assez réussi.

Restauration de livres anciens Sam_5311

Restauration de livres anciens Sam_5312

Laissons cet objet et voici un nouveau problème, même pas défloré, que je soumets à votre sagacité. On voit sur la première photo : la couverture percaline grise est sale et tâchée. Personnellement, je n’ai guère de solution (même pas une méthode de sauvage, c’est dire !). La 2ème photo montre un exemple type des pages intérieures. Les rousseurs son assez nombreuses (et profondes, souvent traversantes) ; là non plus je n’ai pas de solution ( et franchement, je pense qu’il n’y en a pas).

Voilà, je ne touche à rien avant d’avoir votre point de vue. Mais ne vous en faites pas, pour l’instant je n’attends que le possible ; pour l’impossible on verra plus tard. Et pour les miracles….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Libri

Libri

Nombre de messages : 87
Date d'inscription : 16/09/2010

Restauration de livres anciens Empty
MessageSujet: Re: Restauration de livres anciens   Restauration de livres anciens EmptyMer 15 Jan 2014 - 7:30

Bonjour,

Je regarderai vos photos avec intérêt. Je ne sais pas si vous les aviez posté dans votre message, je ne les vois pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LN

LN

Nombre de messages : 2495
Date d'inscription : 12/03/2008
Age : 51
Localisation : Gaillac

Restauration de livres anciens Empty
MessageSujet: Re: Restauration de livres anciens   Restauration de livres anciens EmptyMer 15 Jan 2014 - 8:33

Moi je vois très bien les photos, elles sont même en grand format.
N'étant pas restaurateur d'art graphique, je me permets donc la question ... qui tue.
Effectue-t-on des bains pour les pages de livres (comme cela se partique pour les dessins) pour permettre la résorption (ou l'atténuation) de taches ?

A vous lire pour la suite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Libri

Libri

Nombre de messages : 87
Date d'inscription : 16/09/2010

Restauration de livres anciens Empty
MessageSujet: Re: Restauration de livres anciens   Restauration de livres anciens EmptyMer 15 Jan 2014 - 10:13

ça doit être un problème lié à ma connexion. Je regarderai ça tranquillement de chez moi  Very Happy 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Libri

Libri

Nombre de messages : 87
Date d'inscription : 16/09/2010

Restauration de livres anciens Empty
MessageSujet: Re: Restauration de livres anciens   Restauration de livres anciens EmptyMer 15 Jan 2014 - 11:54

En attendant, pour répondre à LN: oui, nous pratiquons les bains mais avant que cela ne soit possible, les pages et la couverture d'un livre posent généralement des problématiques supplémentaires puisqu'elles sont collées. Vient ensuite la question de quel matériau se trouve taché. Pas d’immersion pour le cuir, ni le textile. Je vais parler plutôt ici du papier.
Le bain n'est possible que dans le cas d'un traitement à plat et implique d'avoir pu décoller le support taché sans dommage...
Avant toute intervention, il est donc nécessaire de faire le point si l'objet de notre restauration impliquera le démontage/ou non, partiel/ou non de la zone qui comporte les taches.
La plupart du temps, les taches sont atténuées par le traitement mais pas totalement disparues. Dans le cas du papier, il faut veiller à ne pas dénaturer les fibres chimiquement. La plupart des traitements chimiques par immersion utilisés avant les années 2000 ont été abandonnés au profit des solutions aqueuses dont on est sûr de pouvoir éliminer les adjuvants (expl : savon neutre) après traitement.
Le rinçage est une étape importante : un peu comme dans le cas des tirages photo. , des produits en trop forte concentration, mal éliminés finissent par dégrader chimiquement le support.  
De plus le bain dissout généralement la colle contenue dans le support papier. Cela implique qu’après rinçage, il faudra le réencoller…
Ces dernière années, on peut dire qu'on nous incite à la prudence. Vous verrez à la lecture du documents dont je vous mets la pièce jointe (en bas de page) que dans les années 70, on n'avait pas tous ces complexes. Mais c'est le constat de la dégradation chimique de la cellulose accélérée par les traitements passés qui nous ont permis aujourd'hui d'être moins interventionnistes (et plus sages ??).
Les saletés de surfaces sont éliminées avant toute restauration. Les résidus de colle aussi. Cela évitera qu’ils ne migrent plus profondément dans le support au moment où l’on utilisera un solvant.
Lorsque les tracés, l’encre manuscrite ou autres ne sont pas stables, le bain n’est pas indiqué et/ou oblige à utiliser un fixatif. Pour ma part je n’y ait jamais recours, ne maîtrisant pas l’emploi des fixatifs, puis leur élimination éventuelle.
La méthode la plus utilisée aujourd’hui consiste à se cantonner à la zone concernée par la tache, sans que les liquides utilisés pour dissoudre les salissures ne se diffusent au reste du support. Il faut donc disposer idéalement une table aspirante.
Pour illustrer : http://www.cci-icc.gc.ca/cci-icc/about-apropos/nb/nb29/stain-tache-fra.aspx

Sans table aspirante, on peut profiter de la pesanteur et travailler sur un plan incliné, muni de buvard en dessous, permettant de pomper les effluents loin des tracés. C’est moins confortable, moins maîtrisable aussi, il faut changer régulièrement les buvards. Néanmoins, on peut aussi pomper le liquide par le dessus si ce n’est pas trop près des tracés.
Toujours sur table aspirante, l’emploi d’argiles minérales ou synthétiques permet aussi de travailler par zone et donne de bons résultats.
Voici le mémoire d’un restaurateur de l’INP qui expose sa démarche :  http://mediatheque-numerique.inp.fr/index.php/travaux_scientifiques_des_eleves/memoires_des_restaurateurs/arts_graphiques_et_livre/les_loges_de_raphael_et_la_galerie_du_palais_farnese_de_giovanni_volpato_1735_1803_etude_et_conservation_restauration_de_deux_series_d_estampes_rehaussees_conservees_au_musee_des_beaux_arts_de_tours

Voici l’exemple d’un atelier qui explique bien son travail : http://atelierbdc.com/exemples/restauration-aquarelle.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Libri

Libri

Nombre de messages : 87
Date d'inscription : 16/09/2010

Restauration de livres anciens Empty
MessageSujet: Re: Restauration de livres anciens   Restauration de livres anciens EmptyMer 15 Jan 2014 - 12:10

Lien pour le doc. que je n'ai pu mettre en pièce jointe:
http://unesdoc.unesco.org/images/0013/001376/137650fo.pdf?bcsi_scan_5771f52a3229adfc=+sTenWXA2oiejzNFQ3h6fdXNoZIKAAAAGEllBg==:1&bcsi_scan_2c4d6ddaa91b4abc=JBjOmLg9x5Ctmvk0YHzineExSOoKAAAAsSeHBg==:1&bcsi_scan_76859af71b923077=efMfWRag10wfRM3bubxQ1IRr7LsKAAAADK3WDg==:1&bcsi_scan_1fe59ba8c561fa18=GLM9SHbH8LDLlv4uytOXWRKkSikKAAAAHaeCDQ==&bcsi_scan_filename=137650fo.pdf

Sinon comme je comprends bien que personne n'a relu le manuel des archives nationales de 2009, je mets une copie du paragraphe concernant le lavage et les taches à éliminer page 20/21:

Nelly CAULIEZ , Manuel pour la reliure et la restauration des documents d'archives. Direction des archives de France, Archives nationales, juin 2009.
[En ligne] http://www.archivesdefrance.culture.gouv.fr/static/3285

"Nettoyage aqueux : le lavage
Il est réservé exclusivement aux documents sur papier qui peuvent d’après les tests en bénéficier sans altération, notamment des encres et pigments. Le lavage doit s’effectuer après le dépoussiérage et/ou le gommage. Ainsi, les salissures qui ne peuvent pas être éliminées par le dépoussiérage et le gommage, le seront  éventuellement par un nettoyage aqueux, quelle que soit la technique envisagée.
Au cours d’un lavage, l’eau sur la cellulose du papier a une première action sur la texture même.
En effet, le vieillissement naturel du papier, dans des conditions hygrométriques basses, voit diminuer les molécules d’eau. Le lavage réintroduit des molécules d’eau entre les fibres qui, en gonflant, se réorganisent en une composition moins rigide. Le papier retrouve de la souplesse et une meilleure résistance mécanique après le séchage. D’autre part, le gonflement des fibres entraîne un jeu imensionnel qui libère les produits de dégradation, les acides solubles et les
impuretés apparus dans le papier avec le temps. L'eau solubilise également les produits de dégradation de la cellulose. Le jaunissement dû à l'oxydation s’élimine également en partie au cours du lavage. C’est un traitement physico-chimique à part entière. Toutefois, bien qu’améliorant le potentiel hydrogène (pH)5, le lavage ne constitue pas une désacidification puisqu’il ne neutralise
pas tous les acides et ne procure pas de réserve alcaline. En résumé, le but du lavage est d’éliminer une partie des impuretés et de retrouver une meilleure lecture du document.
Selon les résultats des tests réactifs avant traitements, le lavage peut se réaliser en une immersion totale dans un bain ou par flottaison et doit avoir une durée maximale de 20 minutes. L’eau doit avoir une température maximale de 30° C.
Les documents doivent impérativement être glissés (ou posés, en cas de fragilité du tracé) entre deux polyester non-tissés ou tissés afin de faciliter les manipulations et d’éviter de toucher directement un document humide qui est, par conséquent, très vulnérable.
Un nettoyage aqueux peut également être réalisé ponctuellement ou sur l’ensemble du document à l’aide d’eau éventuellement additionnée de méthylcellulose en concentration à 5 g/l, sur une table aspirante à basse pression.
Il est également possible d'effectuer un lavage sur un buvard humide, sous Gore-Tex© ou en flottaison sur l'eau.
L’eau utilisée doit avoir été analysée car une faible chlorométrie est recommandée. Dans tous les cas, on utilise de préférence une eau osmosée ou déionisée, neutre voire légèrement alcaline et exempte de micro-organismes ou de particules métalliques.
Avant d’immerger un document, une pré-humidification recto et verso au pulvérisateur rempli d’eau et d'éthanol dilué à 50 % peut être réalisée afin d’éviter des torsions et des contraintes brusques. L’alcool diminue les tensions superficielles de l'eau et facilite ainsi une meilleure pénétration de l’eau dans le document lors du lavage.
Dans le cas de documents dont l’encre est très fragile (métallogallique), les documents ne sont nettoyés de manière aqueuse que sur les prescriptions du service commanditaire. Si ce nettoyage peut être envisagé, il est indispensable de rappeler que ces documents très fragiles peuvent être altérés de manière significative par un bain. Les encres tendent à traverser le papier, elles sont
partiellement diluées, s’affadissent et se craquellent et une diffusion transversale des ions s'opère.
De nombreuses études en cours sur le sujet doivent inciter à une grande prudence et des préconisations plus précises pourront prochainement être ajoutées sur ce point.
L’utilisation de savon solide ou liquide est interdite (exemple : le « Borax© »).
Traitement des taches et des auréoles d’humidité
Si le document fait l’objet d’un nettoyage aqueux, certaines taches et les auréoles d’humidité peuvent être traitées en même temps que le bain. En effet, l’immersion dans un bain peut légèrement ou parfois de façon significative les atténuer.
Un très léger frottement avec un pinceau doux et de la méthylcellulose sur les auréoles peut également être réalisé. La méthylcellulose peut, en effet, être utilisée en restauration pour son pouvoir émulsifiant et dispersant, un peu comparable à un détergent pour le nettoyage. Diluée à 15 g/l, sa viscosité permet de décoller en douceur les salissures, et la mousse produite par le
mouvement du pinceau met les particules en suspension. Cette émulsion doit être suivie d’un rinçage à l’aide d’un pinceau doux et d’eau.
Quant aux taches non solubles dans l'eau, elles ne doivent subir en aucun cas l’agressivité des traitements chimiques, elles sont à accepter et à considérer comme faisant partie de l’histoire du document."

zone de note:
On définit le potentiel d'hydrogène ou pH d'une solution à partir de la concentration en ions H+. le pH d'une solution évolue en sens inverse de sa
concentration en ions hydrogène. L'échelle du pH se situe entre 0 et 14. Un pH de 7 correspond à la neutralité. Si le pH est compris entre 1 et 7,
la solution est acide (acidité croissante plus on se rapproche de la valeur 1). La solution est basique ou alcaline si le pH est compris entre 7 et 14
(basicité croissante plus on se rapproche de 14)."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Papou



Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 01/11/2013
Age : 75
Localisation : Draveil (Essonne)

Restauration de livres anciens Empty
MessageSujet: Du boulot en perspective...   Restauration de livres anciens EmptyDim 19 Jan 2014 - 0:04

Bon, je vais essayer de tirer quelque chose de toute cette information....

De toute façon, je n'envisage pas de tremper dans l'eau les 250 pages du livre. Le glaçage du papier n'y résisterait pas...et s'il faut réencoller tout ça!!!!.
Les tâches sont principalement des rousseurs d'acidité qui, si j'ai bien compris, font partie des tâches non solubles (donc à accepter, je suppose).
Pour quelques auréoles dans les coins, j'essaierai la méthode des buvards, à l'eau additionnée de tylose.

Mais je me concentrerai surtout sur la couverture (percaline, papier pour la polychromie), au savon neutre.

Y'a plus qu'à...

Merci pour toutes ces infos
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Libri

Libri

Nombre de messages : 87
Date d'inscription : 16/09/2010

Restauration de livres anciens Empty
MessageSujet: Re: Restauration de livres anciens   Restauration de livres anciens EmptyLun 20 Jan 2014 - 8:56

Bonjour,
J’ai pu regarder vos photos depuis mon PC. En effet un bain risquerait de dénaturer le papier s’il est glacé. Je ne pense pas que la Tylose vous donnera un résultat dans ce cas ; les piqûres de rouilles sont probablement des particules métalliques contenues dans le papier.
Concernant la percaline, vous pourriez essayer après un gommage (sur une zone délimitée et discrète tout d’abord) de décrasser la surface avec des bâtonnets enroulés de coton légèrement imbibés, à la manière des restaurateurs de tableaux. Il faut alors changer les cotons autant de fois que nécessaire, jusqu’à ce qu’ils ne soient plus sales. L’excès d’humidité doit être pompé sans tarder avec une bande de buvard afin que l’humidité ne se propage pas, ni n’auréole le reste de la surface.
Vos tests doivent vous permettre de savoir si l’eau ne se diffuse pas trop vite, s’il vous faudra trouver un autre solvant ou bien si vous devrez l’additionner à un autre produit. Parfois l’éthanol suffit, mais ne ramollit pas assez les saletés pour les séparer du support.
Pour travailler en zone délimitée un peu plus grande, on peut aussi poser des cataplasmes de coton hydrophile légèrement humidifiés, mais il faut surveiller le niveau d’imprégnation. Cela comporte des risques de décoloration et de déformations de la toile ou des gaufrages. Il faut donc avancer prudemment, en séchant zone après zone.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Papou



Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 01/11/2013
Age : 75
Localisation : Draveil (Essonne)

Restauration de livres anciens Empty
MessageSujet: ...sur le traitement des rousseurs   Restauration de livres anciens EmptyLun 21 Juil 2014 - 21:31

J'avais promis de renseigner le forum sur mes élucubrations en tant que "franc tireur" de la restauration, telles qu'elles apparaissent dans mon blog.
... et je tiens mes promesses.

Depuis mon dernier post, je n'ai rajouté dans mon blog qu'un vrai article (outre la relation de quelques expériences plus personnelles) qui s'intitule
"Retour sur l'atténuation des rousseurs... et autres tâches"
Il s'agit de techniques n'impliquant pas de traitement liquide, mais à base d'abrasion et recoloration.

Est-il besoin de rappeler que l'on n'est plus dans des techniques conventionnelles ?

L'adresse de mon blog n'a pas changé
www.restauration-livres-camille.blogspot.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rmm librarii



Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 28/01/2013

Restauration de livres anciens Empty
MessageSujet: Re: Restauration de livres anciens   Restauration de livres anciens EmptyMer 6 Aoû 2014 - 9:53

L'abrasion des taches de couleur est une méthode à court terme satisfaisant une approche esthétique du livre. C'est un parti pris que je refuse systématiquement, de même que toute autre technique de ce genre. En effet il est pratiquement impossible d'intervenir sans une analyse approfondie des taches, comme il est impossible d'intervenir par endroit et pas à d'autre (lorsque une tache est dans le texte par exemple). Ces problèmes semblent en partie liés à l'industrialisation, vous parlez d'ailleurs de livres modernes de mon point de vue. S'agissant donc de papiers industriels pouvant contenir une certaine quantité de lignine, le bain (traitement généralisé et non localisé) est exclu.
L'abrasion ne résout pas le problème de fond (que vous ne connaissez pas) et est une démarche irréversible. Si l'on considère le livre comme témoin de son époque, ces taches font partie de son caractère, un papier immaculé serait trompeur (démarche d'antiquaire).

voici deux documents résumant l'état de nos connaissances en la matière

http://crcc50.sciencesconf.org/conference/crcc50/pages/15_rakotonirainy.pdf
http://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=2&cad=rja&uact=8&ved=0CC0QFjAB&url=http%3A%2F%2Fwww.researchgate.net%2Fprofile%2FMalalanirina_Rakotonirainy%2Fpublication%2F259897933_Caractrisation_des_micro-organismes_dans_les_taches_de_foxing_des_papiers__nouvelles_approches_analytiques%2Ffile%2F5046352e784867a9fa.pdf&ei=R_rhU8itNfSZ0QWfu4DoBw&usg=AFQjCNGK8BZlUXI_NaQR107deKnj-vM_aQ&bvm=bv.72197243,d.d2k
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Libri

Libri

Nombre de messages : 87
Date d'inscription : 16/09/2010

Restauration de livres anciens Empty
MessageSujet: Re: Restauration de livres anciens   Restauration de livres anciens EmptyVen 8 Aoû 2014 - 6:45

La méthode décrite m'a fait l'effet d'une amputation Sad . Je ne vois rien de satisfaisant à abraser une tache (même dans la pratique amateur) : la zone dégradée est souvent poreuse et plus fragile au départ, alors ensuite c'est le coup de grâce !

Merci pour les liens pour les études sur le foxing.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rmm librarii



Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 28/01/2013

Restauration de livres anciens Empty
MessageSujet: Re: Restauration de livres anciens   Restauration de livres anciens EmptyMer 20 Aoû 2014 - 15:16

concernant la doc sur le foxing en voici un autre en complément

http://cool.conservation-us.org/coolaic/sg/bpg/pcc/13_foxing.pdf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Restauration de livres anciens Empty
MessageSujet: Re: Restauration de livres anciens   Restauration de livres anciens Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Restauration de livres anciens
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Restauration de livres
» Livre sur l'histoire de la restauration
» Avis de marché - Bordeaux - restauration d'un spécimen (naturalia - crocodile)
» Restauration de ma vespa 150 de 1962
» Combien de livres lisez-vous en même temps?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Conservateurs - Restaurateurs :: AGORA :: Débats-
Sauter vers: