Conservateurs - Restaurateurs

Forum des fêlés du scalpel et du clavier
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Première visite
 
Important :
depuis le 1 Août, l'inscription est obligatoire pour pouvoir poster un message.
A LIRE
Réponses et commentaires au questionnaire "peut-on effectuer un traitement "éthique" dans le cadre des marchés publics ?" par Danièle Amoroso
Derniers sujets
» OFFRE EMPLOI de DIRECTEUR gENERAL et Directeur Scientifique MUSEE TISSUS LYON
par marie bd Lun 18 Déc 2017 - 11:00

» Orthophosphate de potassium
par L'ivre de papier Mer 17 Mai 2017 - 15:57

» Vente Matériel suite cessation d'activité
par artcane Mer 26 Avr 2017 - 13:33

» Prochaine journée SFIIC Pierre Plâtre Terre 12 mai 2017
par Jeanne Cassier Dim 23 Avr 2017 - 7:36

» Recherche tableau moisi à restaurer
par Claude Fauville Ramaekers Mer 5 Avr 2017 - 15:00

» recoller une peinture qui s'écaille
par rmm librarii Mer 29 Mar 2017 - 8:20

» Carrefour de l'Air, Journée de Rencontre, 31 Mars 2017, MAE.
par miniscalpel Ven 24 Fév 2017 - 9:00

La photo du mois


Pour en savoir plus
cliquez ici


Partagez | 
 

 JERI 2014 - Marseille - 2 ocotbre 2014

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
françoise
Admin
avatar

Nombre de messages : 808
Date d'inscription : 14/03/2008

MessageSujet: JERI 2014 - Marseille - 2 ocotbre 2014   Mar 9 Sep 2014 - 14:15




en partenariat avec le MuCEM

MuCEM
(Auditorium Germaine Tillion – 1 esplanade du J4, 13002 Marseille)

2 octobre 2014

Entrée gratuite - Inscription obligatoire avant le 30 septembre
Pour s’inscrire, formulaire en ligne : https://docs.google.com/forms/d/1YXE9bApH2rrr1jEEzbf113RllTw1DBezPFQCwJsz0K8/viewform?usp=send_form




PROGRAMME

09H00 – 09H30 Accueil participants avec café et installation dans salle.

09H30 – 10H00   Présentation de la journée et ouverture de la séance.

9h30-9h40 : Mme Laure MANCHILINE, déléguée régionale de la FFCR pour la région PACA.

9h40-10h00 : Mmes Marie-Charlotte CALAFAT, adjointe du département des collections et des ressources documentaires et Aude FANLO, adjointe au département « Recherche et enseignement », au musée des civilisations de l'Europe et de la Méditerranée (MuCEM) : présentation des collections et des formations du MuCEM.

Maître de cérémonie
Mme Marie-Charlotte CALAFAT, adjointe du département des collections et des ressources documentaires au MuCEM.

10H00 – 11H00 « Objets ethnographiques composites »

10h00-10h30 : Restauration des « cellules de carmélites » du Museon Arlaten : pluridisciplinarité et niveau d’intervention.
Mmes Laurence CAYLUX et Ève MENEI, conservateurs-restaurateurs d’œuvres graphiques.

SYPNOSIS :
Une vingtaine de boîtes vitrées réalisées dans les carmels provençaux dites « cellules de carmélite » sont conservées au Museon Arlaten, musée d’ethnographie provençale fondé par Frédéric Mistral en 1896.
Ces dernières années, plusieurs campagnes de restauration successives ont permis de remettre en état ce fond dont une partie sera présentée dans le musée rénové qui rouvrira ses portes en 2018.
Les matériaux constitutifs étant principalement du carton et du papier, les objets ont été confiés à des conservateurs-restaurateurs d’arts graphiques. Cependant, ces objets composites en 3 dimensions ont également demandé les compétences de conservateurs-restaurateurs d’objets d’art et de textile.
Le travail sur ces objets particuliers a soulevé plusieurs problématiques techniques concernant l’ouverture des boîtes sans altérer les décors originaux, les systèmes de collage des objets cassés ou décollés, la réflexion sur la fermeture des boîtes après restauration : étanche ou pas étanche ? Une problématique d’organisation et d’harmonisation des niveaux d’intervention des différentes spécialités a également été une préoccupation tout au long du chantier.
En réponse à toutes ces questions, nous avons élaboré des protocoles pour des interventions les plus légères et les moins invasives possibles. Nous avions le souhait de conserver les traces d’usage, la patine du temps et de modifier le moins possible ces témoignages émouvants de notre région.

10h30-11h00 : Les ex-voto : peints sur bois, toile, carton ou sous verre, bidimensionnels ou tridimensionnels. Techniques diverses et approches de conservation-restauration des collections conservées sur des lieux de culte en PACA.
Mme Monika NEUNER, conservateur-restaurateur d’œuvres peintes et de décors sous verre.

SYPNOSIS :
Nombreux sont encore les lieux de culte en PACA conservant d’importantes collections d’ex-voto. Leurs techniques multiples – support peint en toile et bois, métal, verre, broderies, collages, photographies, maquettes – leur présentation spécifique ainsi que leur fonction auprès des fidèles nous confrontent à des problématiques de conservation, de restauration et d’accrochage spécifiques.
Présentation d’expériences de traitement et d’accrochage sécurisé de l’importante collection des ex-voto conservée au cloître et du bilan de conservation des ex-voto peints sous verre à Notre-Dame de Laghet (06), ainsi que du traitement des ex-voto marins sous forme de maquette de la Chapelle Sainte-Anne de Saint-Tropez.
Dans un second temps, nous aborderons la technique de la peinture sous verre et ses caractéristiques technologiques particulières, illustrées par la collection conservée au Sanctuaire de Notre-Dame de Laghet.
Les altérations spécifiques de ces œuvres peintes au revers d’une plaque de verre soufflé confrontent le conservateur-restaurateur avec des problématiques multiples telles que les soulèvements évolutifs de la couche peinte et les fractures et fêles du verre.



11H00 – 12H00 « Peinture »

11h00-11h30 : Consolidation de l’œuvre « Notre-Dame de l’Assomption » de la cathédrale de Fréjus au CICRP de Marseille.
M. Toshiro MATSUNAGA, conservateur-restaurateur de peintures.

SYNOPSIS :
À l’occasion de la restauration du tableau de la cathédrale de Fréjus « Assomption de la Vierge » au Centre Interdisciplinaire de Conservation et de Restauration du Patrimoine à Marseille, l’équipe de conservateurs-restaurateurs Toshiro Matsunaga avec Marine Victorien, Claire Imbert et Violaine Brard, a mis au point une technique de consolidation du support s’appuyant sur la nécessité d’une réversibilité du traitement (démontrabilité, innocuité et retraitabilité) qui répond à la problématique de l’œuvre fragile, au niveau de sa structure ainsi qu’en raison de sa dégradation matérielle. Afin de trouver une méthode d’application efficace et réalisable, de nombreux tests mécaniques de collage sur des échantillons (pelage), ont été réalisés à l’aide d’adhésifs et d’une mise en œuvre, se basant sur la méthode de doublage « Mist lining » mise au point par Jo Van Och en 2003 aux Pays-Bas.


11h30-12h00 : L’oculométrie cognitive ou la perception d’une image. Le cas d’une œuvre lacunaire : La Vie de Saint André, panneau peint catalan, fin XIIIe - début XIVe siècle (Paris, musée des Arts décoratifs.)
Mme Amaël RIVOAL-MOURELOT, conservateur-restaurateur du patrimoine, spécialité peintures.

SYPNOSIS :
L’œuvre léguée par Émile Peyre au musée des Arts décoratifs fut restaurée à plusieurs reprises, modifiant ainsi son support, ainsi que son aspect esthétique. À ce titre, la lisibilité de l’image est jugée peu convenable dans le cadre d’un projet muséal de présentation de l’œuvre au public. La restauration s’avérait nécessaire pour lui redonner une intégrité matérielle et esthétique tout en lui rendant sa lisibilité.
L’état lacunaire du panneau peint a entraîné une recherche sur la perception visuelle et l’utilisation de l’oculométrie cognitive (enregistrement et étude du mouvement des yeux). Cette étude, associée à nos réflexions déontologiques et techniques, fut un outil d’aide à la prise de décision quant aux choix de réintégration.


12H00 – 12H30 Questions/débat présentations du matin.


12H30 – 13H45 Pause déjeuner



13H45 – 14H00 Ouverture de la séance de l’après-midi.

Maître de cérémonie
M. Roland MAY, directeur du CICRP de Marseille

14H00 – 14H30 « Métal archéologique »

14h00-14h30 : L’impact des fluides subcritiques sur la déchloruration des objets archéologiques ferreux. Études comparatives.
MM. Philippe DE VIVIÈS, conservateur-restaurateur et Jean-Bernard MEMET, docteur en corrosion marine, directeurs d’A-CORROS.

SYPNOSIS :
La stabilisation des objets métalliques a toujours été un challenge pour les conservateurs-restaurateurs en archéologie. En fonction de l’environnement d’enfouissement, du type de matériau, et de la qualité du stockage des objets entre fouilles et opérations de restauration, le temps et l’efficacité de la stabilisation des objets peuvent varier drastiquement.
Depuis plusieurs années, une nouvelle technologie basée sur l’utilisation des fluides subcritiques, permet de réduire de façon importante les temps d’extraction des ions chlorures. Les paramètres de traitement, pression et température, sont optimisés afin de garantir l’intégrité des informations historiques, techniques, épistémologiques et métallographiques, tout en accélérant de façon très conséquente l’extraction des chlorures.
Ces paramètres permettent d’abaisser la tension de surface, c'est-à-dire d’améliorer grandement la mouillabilité de l’objet par rapport à la solution de traitement, mais aussi d’augmenter les phénomènes de diffusion des ions chlorures.
Le laboratoire A-CORROS a lancé plusieurs tests de traitements comparatifs entre les méthodes traditionnelles et les fluides subcritiques sur des échantillons de collections archéologiques du pourtour méditerranéen, terrestres et sous-marins. Ces échantillons sont étudiés afin de réaliser ces études comparatives entre les nombreux outils des conservateurs-restaurateurs.
Nous présenterons les résultats de ces recherches sur une collection de clous provenant d’une fouille terrestre dans les environs de Toulon. L’extraction des chlorures est réalisée par fluides subcritiques, par sulfite alcalin et par bain de soude.
Des clous provenant également de l’épave de la Jeanne Élisabeth coulée au large de Palavas, sont de la même manière traités par Fluides subcritiques, par électrolyse et par bain chimique de soude.
L’étude comparative insistera sur la qualité de l’extraction des chlorures mais aussi sur l’impact des traitements au regard de l’intégrité des objets et des supports de la surface d’origine.


14H30 – 16H00 « Céramique, verre et textile archéologiques »


14h30-15h00
: Une urne cinéraire étrusque de la période hellénistique. Évaluation d’une méthode de nettoyage aqueux à base d’un gel d’agar sur une terre cuite avec une polychromie mate.
Mme Diane BEAUGNON, conservateur-restaurateur du patrimoine, spécialité arts du feu.

SYPNOSIS :
Le nettoyage des terres cuites archéologiques avec une polychromie mate, souvent fragilisée et usée par le temps, demande une attention particulière. L’urne cinéraire étrusque provenant de Chiusi (Italie) et conservée au musée du Louvre rentre dans cette thématique. Elle est composée de deux éléments, la cuve (inv. : Cp.3730) avec un bas-relief en façade, et le couvercle (inv. : Cp.3731) représentant un personnage masculin dans l’attitude du banquet couché.
Un empoussièrement et un encrassement généralisés, plus prononcé sur la cuve, altéraient la perception de la surface de l’œuvre. Les différentes méthodes de nettoyage utilisées traditionnellement sur les matériaux poreux (gommage, compresses…) étaient dans notre cas soit inadaptées, soit inefficaces.
De récentes recherches italiennes sur le nettoyage du plâtre ont motivé notre étude sur un pelable, le gel d’agar dans l’eau déminéralisée appliqué à l’état fluide. Après une évaluation positive du gel appliqué d’abord sur des éprouvettes de terre cuite artificiellement encrassée, celui-ci a été testé sur l’urne. Il peut être retiré en une seule fois par pelage et présente de nombreux avantages comme la réduction de l’action mécanique, l’élimination du rinçage et l’absence d’altérations chromatiques. Il s’est révélé être la méthode la plus adaptée à la restauration de cette œuvre, non seulement pour la terre cuite, mais aussi pour les couleurs non cuites conservées principalement sur le bas-relief. Cette intervention a aussi permis de révéler certaines couleurs qui étaient imperceptibles avant le nettoyage ; des hypothèses de restitution de la polychromie originale ont alors pu être avancées.


15h00-15h30 : La conservation-restauration du verre. Les techniques employées et leurs récentes évolutions.
Mme Magali ASQUIER, conservateur-restaurateur, spécialité céramique et verre.

SYPNOSIS :
La conservation-restauration du verre est une discipline spécifique du fait qu’elle s’applique à un matériau particulièrement complexe. En effet, le verre, caractérisé par sa fragilité mécanique et chimique mais également par sa transparence, constitue un matériau difficile à restaurer. Les traitements de conservation-restauration du verre passent généralement par les étapes suivantes : nettoyage, consolidation, collage, comblement des lacunes. Les réflexions et les techniques ont grandement évolué, en particulier dans le domaine du comblement des lacunes, tant au niveau des matériaux utilisés que des techniques employées. L’objectif étant d’avoir une approche toujours plus respectueuse des œuvres et des principes déontologiques dictés par la profession. Ces nouvelles techniques vous seront présentées à travers le traitement de lacunes de verres archéologiques.


15h30-16h00 : L'apport de la microscopie numérique 3D dans l'étude de tissus archéologiques ; l'exemple du tombeau des rois.
M. Christophe MOULHÉRAT, chargé d’analyses des collections et référent textile du département patrimoine et collections, pôle conservation/restauration, musée du quai Branly.

SYNOPSIS :
Dans le cadre d’un partenariat autour de l’étude de tissus antiques entre le musée du quai Branly et le département des antiquités orientales du musée du Louvre, nous avons examiné les restes de tissu appartenant à la reine Hélène d’Adiabène, souveraine au Ier siècle de notre ère d’un petit royaume vassal de l’empire parthe et inhumée dans le « Tombeau des Rois » à Jérusalem Est.
Les résultats ont révélé la présence de fragments de tissus de soie décorés de filés d’or. L’examen des tissus a montré qu’il s’agissait de taffetas de soie réalisés à partir de bombyx mori dont les pièces équivalentes se retrouvent dans les productions de la Chine des Han. L’étude des filés métalliques atteste de l’utilisation dès le début de notre ère de filés d’or d’une finesse dont on trouvera l’équivalent qu’à partir du IIIe et surtout du IVe siècle de notre ère.
Nous proposons donc de présenter les résultats obtenus sur ces restes textiles dans le contexte général de la production et de la circulation des tissus de luxe du début de notre ère.



16H00 – 17h00 « Bâti Archéologique »

16h00-16h30 : Études et restauration de tesselles et de fragments de mosaïques, attribués à la mosquée des Omeyyades de Damas (Syrie).
Mme Astrid MARÉCHAUX, conservateur-restaurateur d’objets archéologiques et de mosaïques.

SYNOPSIS :
Un ensemble de fragments de mosaïques et de tesselles, attribué à la mosquée des Omeyyades de Damas (Syrie), est actuellement conservé dans les réserves du département des arts de l’Islam au musée du Louvre de Paris. Face à ces éléments morcelés et mélangés, le travail de restauration s’est organisé autour de plusieurs objectifs : l’observation et la compréhension des matériaux constitutifs, le traitement rapide d’éléments petits et nombreux, la conservation d’un ensemble fragile dont on a peu d’exemples aujourd’hui, l’identification et la datation de fragments au sein de ce corpus et enfin, leur conditionnement en vue d’analyses futures et d’études scientifiques ou historiques plus détaillées. Les recherches réalisées en parallèle du traitement de restauration se sont principalement portées sur les moyens de mise en œuvre des tesselles en verre et à feuille d’or, sur la provenance de ces matériaux et sur des comparaisons avec d’autres sites méditerranéens.


16h30-17h00 : Égypte : vers une restauration durable et locale. Conservation-restauration du temple de Ptah à Karnak. Production et diffusion de l’emploi de la chaux pour le ragréage du grès.
Mme Lucie PIERI, conservateur-restaurateur d’œuvres sculptées et polychromées.

SYNOPSIS :
L’ensemble des temples de Karnak a fait l’objet de multiples campagnes de restauration depuis leur excavation à la fin du XIXe siècle. Le temple de Ptah a fait l’objet de travaux d’envergure incluant le remontage de certains éléments et le ragréage des parties lacunaires à l’aide de différents mortiers à base de chaux, chaux et ciment ou ciment. L’utilisation de ciment noir en mortier et en injection a démultiplié les altérations liées à la cristallisation des sels dans le grès (désagrégation granulaire).
Dès les années 1990, ces mortiers ont fait l’objet au CFEETK d’études et de recherches afin de mettre au point une formulation répondant à la fois aux contraintes de conservation, de mise en œuvre dans un climat désertique, mais aussi d’approvisionnement en matériaux. De fait, la chaux aérienne locale est de qualité médiocre (mauvaise extinction, présence d’impuretés et incuits), les sources d’approvisionnement ne sont pas suivies, et durant les mois les plus chauds la carbonatation est perturbée. C’est pourquoi une part plus ou moins importante de ciment blanc est quasiment toujours ajoutée dans les formulations proposées jusqu’à aujourd’hui.
Les moyens scientifiques et matériels à disposition étant limités, il s’agissait par des tests empiriques simples et un long travail de dialogue, de convaincre les ouvriers et dirigeants locaux d’utiliser la chaux puis d’organiser une petite production de chaux en pâte in situ. Nous avons pour cela suivi sur le modèle déjà mis en place par l’ARCE (American Research Project in Egypt).


17H00 – 17H30 Questions/débat, présentations de l’après-midi

17H30 – 18H00 Conclusions et clôture.






Le 3 octobre 2014 en complément de JERI



Visite du CICRP, du Centre de Conservation et de Ressources du MuCEM et
Visite du MuCEM

Entrée gratuite - Inscription obligatoire avant le 30 septembre

Pour s’inscrire, formulaire en ligne : https://docs.google.com/forms/d/1YXE9bApH2rrr1jEEzbf113RllTw1DBezPFQCwJsz0K8/viewform?usp=send_form

Se munir d’une carte d’identité
Inscription limitée à 40 personnes pour les visites du matin


Matin (à partir de 9h30, horaire à confirmer) :
visite du CICRP de Marseille et du Centre de Conservation et de Ressources du MuCEM
(2 groupes de 20 personnes).

Après-midi :
visite libre du MuCEM (sur inscription préalable également).
Fichiers joints
20141002_programme_JERI.pdf
Vous n'avez pas la permission de télécharger les fichiers joints.
(1.3 Mo) Téléchargé 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
JERI 2014 - Marseille - 2 ocotbre 2014
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» JERI 2014 - Marseille - 2 ocotbre 2014
» Hero Festival - 8 et 9 Novembre 2014 - Marseille, Parc Chanot
» Pré TR WDW 30/04/2014 au 09/05/2014
» [Offre PA] Billet 1 Jour/2 Parcs à 21€ pour 5 amis (2 mai au 11 juillet 2014)
» Noël 2014 - Du 9 Novembre 2014 au 7 Janvier 2015

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Conservateurs - Restaurateurs :: AGORA :: Annonces colloques, journées d'études :: JERI-
Sauter vers: