Conservateurs - Restaurateurs

Forum des fêlés du scalpel et du clavier
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Première visite
 
Important :
depuis le 1 Août, l'inscription est obligatoire pour pouvoir poster un message.
A LIRE
Réponses et commentaires au questionnaire "peut-on effectuer un traitement "éthique" dans le cadre des marchés publics ?" par Danièle Amoroso
Derniers sujets
» Recherche infos sur armure sergé losangé
par CM Aujourd'hui à 9:58

» Votre retour d'expérience sur les biocides
par miniscalpel Hier à 14:55

» vernis effet laqué ?
par cc Mar 15 Nov 2016 - 14:05

» Ecoles "actives" pour la restauration des tableaux ?
par cc Mar 15 Nov 2016 - 13:48

» Cires CM17 ou Cosmoloid H80
par Mag31 Dim 13 Nov 2016 - 10:33

» Besoin d'aide !
par wilfried Ven 28 Oct 2016 - 12:26

» Présentation
par wilfried Dim 16 Oct 2016 - 16:31

La photo du mois


Pour en savoir plus
cliquez ici


Partagez | 
 

 Traitement d'une oeuvre de Soulages . (microfissuration, CPV, acides gras, moisissures)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Admin
Admin


Nombre de messages : 1021
Date d'inscription : 07/02/2008
Age : 50
Localisation : Gaillac

MessageSujet: Re: Traitement d'une oeuvre de Soulages . (microfissuration, CPV, acides gras, moisissures)   Ven 17 Avr 2009 - 13:35

françoise morin a écrit:


Mais au fait ? envisages tu d'employer des solvants sur ce type de peinture ?

Je me suis posé exactement la même question à la lecture de l'article de Pauline : pourquoi envisager d'introduire des solvants dans cette couche picturale récente ? Est-ce pour tenter une régénération du chancis de couche picturale ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://conservateurs-restau.meilleurforum.com
anne craveia



Nombre de messages : 340
Date d'inscription : 29/05/2008

MessageSujet: Re: Traitement d'une oeuvre de Soulages . (microfissuration, CPV, acides gras, moisissures)   Dim 19 Avr 2009 - 9:33

Citation :
L'altération qui me semble évidente en regardant les photos est un chancis de couche picturale, avec éventuellement des adhérences superficielles, mais à regarder rapidement, je dirais que nous avons un problème de concentration volumétrique pigmentaire, associé à des conditions de conservation médiocres sans doute (HR élevée?, confinement entraînant la migration des AG de l'huile?).

Je serai très intéressée de savoir comment évaluer la CPV, concentration volumétrique pigmentaire et quel seuil est atteint si ce mélange pigment/huile est associé à cette "cire - résine" (utilisée depuis 1979 selon Soulages) ; il me semble être apparemment un paramètre et facteur à ne pas écarter, pourrait il modifier la façon d'aborder justement cette altération et cette concentration pigmentaire associées aux conditions médiocres.

De 1979 à 1996, S. mélangeait ses pots de peinture (noir + huile et peut être bleu) et sa résine avec les proportions approximatives (je cite : « 2/ 3 : 1/3 cire-résine »)

Juste pour aimer et faire partager la technique de Soulages :
La résine lui permettait je cite « une flexibilité,… travailler le relief…, « l’intérêt est le reflet, et non l’état de surface »…. Soulages aimait les effets de bulle d’air écrasée ce qui donnait un caractère plus brut à la matière….

anne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EN



Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 19/04/2009

MessageSujet: acides gras sur une oeuvre de Soulages?   Dim 19 Avr 2009 - 17:32

Bonjour à tous,
J’espère ne pas donner mon avis trop tardivement …
Je suis l’auteur de l’article « les efflorescences d’acides gras des peinture à l’huile non vernies » (CRBC n°26).
AL, j’ai lu que vous aviez fait un test de décrassage à la salive et à l’eau déminéralisée et que les taches sont réapparues. Avez-vous fait un test avec un solvant non polaire, type ligroïne ou White spirit ?
S’il s’agit d’une migration d’acides gras, les taches devraient logiquement disparaître. Toutefois la peinture étant récente, elle risque d'être sensible, mais un micro test sous binoculaire vaudrait peut-être la peine car si le blanchiment persiste, vous pourrez exclure l’hypothèse d’un exsudat d’acides gras.
Les micro craquelures ne seraient– elles pas la conséquence de l’affaiblissement mécanique de la cpi suite à une migration répétée d’acides gras sur une zone ? (puisqu’il est question de l’évaporation des plastifiants du liant).
Ensuite si Soulages ajoutait de la cire à son liant, il pourrait effectivement s’agir d’efflorescences puisqu’il est fréquent d’observer des cristaux d’acides gras sur les œuvres contenant de la cire. La cire ayant une température de transition vitreuse relativement basse, elle est sujette à la formation de cristaux lors d’une augmentation de la température puis d’un refroidissement brutal.
Bonne soirée
Elodie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AL



Nombre de messages : 33
Date d'inscription : 24/03/2009
Age : 49

MessageSujet: Re: Traitement d'une oeuvre de Soulages . (microfissuration, CPV, acides gras, moisissures)   Jeu 23 Avr 2009 - 9:22

Bonjour à toutes et à tous,

Je suis de retour à l'atelier…
Et je trouve beaucoup de nouveaux messages.

Bonjour Pauline,
Quand tu parles d'un soulages d'avril 91 et que tu dis "celle-ci a été exposée … (aujourd'hui dans une coll privée en Alsace)"
Tu parles précisément du tableau que l'on m'a confié?

Concernant le vernis, c'est certain, il n'y en a pas. Aucune substance enrobante n'est visible sous la binoculaire sur la couche picturale.

Je suis d'accords avec toi sur les problèmes de concentration pigmentaire volumique associé aux mauvaises conditions de conservation et le confinement dont a été victime la peinture. C'est mon sentiment depuis le début.

Ok pour déterminer les paramètres de solubilité, ce qui sous-entend que tu envisages l'emploi d'un solvant, mais ce que je ne saisis pas, c'est que visiblement tu n'envisages pas l'emploi d'une résine. Alors quel est le but du solvant, une fois évaporé, nous nous retrouverons au point de départ, les microfissurations n'auront pas été remplies?

Je lis les réponses qui sont arrivées pendant mon absence et je vois que nous avons les mêmes interrogations.


Bonjour EN

Bienvenue sur ce forum.

Je n'ai effectivement pas fait de tests avec solvants non polaires. Mais je vais m'y atteler dès la fin de ce message.
Je vous tiens rapidement informés.
A tout à l'heure.
AL
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-aldo-peaucelle.com
AL



Nombre de messages : 33
Date d'inscription : 24/03/2009
Age : 49

MessageSujet: Re: Traitement d'une oeuvre de Soulages . (microfissuration, CPV, acides gras, moisissures)   Jeu 23 Avr 2009 - 10:00

Résultats des tests:

Hélas les taches sont toujours là avec les microfissures qui sont bien visibles sous bino.
J'ai constaté qu'une fois le WS évaporé la couche picturale devenait mâte et qu'elle retrouvait sa brillance initiale en frottant légèrement un coton sec dessus.

J'ai espéré à ce moment que les taches pourraient disparaître en frottant légèrement avec un coton sec. Mais si cela les atténue très légèrement, elles restent bien présentes.

Le bleu est effectivement très légèrement sensible au White Spirit (désaromatisé).
Mais il est également sensible aux légers frottements avec coton sec.

Je suppose effectivement que cette peinture contient une partie de cire résine.

Le problème reste entier.

Je ne vois toujours pas d'autres solution que de combler les microfissures avec un agent enrobant. (une résine ou une cire)
Un solvant seul ne résoudra rien à mon avis.

AL
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-aldo-peaucelle.com
Pauline
Invité



MessageSujet: Re: Traitement d'une oeuvre de Soulages . (microfissuration, CPV, acides gras, moisissures)   Jeu 14 Mai 2009 - 8:52

Bonjour,

Je n'ai pas beaucoup de temps pour vous répondre, et je crois que j'ai semé la confusion la dernière fois ;
Sommes nous d'accord sur le diagnostic du chancis de couche picturale? Chancis provoqué donc par les conditions de cons. ou un problème de mise en oeuvre ou de qualité des matériaux (comme la CVP, qu'il est difficile de mesurer à postériori : faire une modélisation permet de l'évaluer),

L'idée des tests de solubilité et du triangle de TEas, c'est de trouver le ou les solvants qui permettraient de régénérer le chancis, avec un mise en oeuvre peut-être moins brutale que le batonnet de coton. La méthode que je suivrais serait :
-déterminer la solubilité de la cp sur un chant de l'oeuvre
- déterminer une mise en oeuvre en fonction de l'innocuité sur la cp
- tester sur une modélisation (ne jamais tester sur la couche picturale elle-même, les défauts de surface sont parfois irréversibles, et cela ne convient pas du tout pour une oeuvre de soulages)
- si rien ne marche, en dernier recours, j'ajouterai une résine de consolidation (mais vous n'avez pas de pulvérulence, je pense que ce n'ai pas nécessaire)

Je serai à Lyon lundi prochain, justement pour une oeuvre de Soulages (mais de 1959 celle-ci), peut-être que le mieux serait d'en discuter de vive voix ;

Bon courage,
Revenir en haut Aller en bas
AL



Nombre de messages : 33
Date d'inscription : 24/03/2009
Age : 49

MessageSujet: Re: Traitement d'une oeuvre de Soulages . (microfissuration, CPV, acides gras, moisissures)   Jeu 14 Mai 2009 - 12:03

Bonjour Pauline
Pouvez vous me donner votre téléphone ou m'appeler au 06 61 12 83 82
Merci

AL
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-aldo-peaucelle.com
AL



Nombre de messages : 33
Date d'inscription : 24/03/2009
Age : 49

MessageSujet: Re: Traitement d'une oeuvre de Soulages . (microfissuration, CPV, acides gras, moisissures)   Mer 16 Sep 2009 - 9:15

Bonjour à Toutes et à tous,

Alors voici les dernières nouvelles de mon tableau.
En fait, je suis revenu à mon point de départ.

Constat initial: J'ai des micro-fissurations sur la couche picturale.

But : Faire en sorte que cette couche retrouve son homogénéité.

Moyen : Régénération de la couche à l'aide d'un solvant avec évaporation très lente.

Mise en oeuvre : C'est là qu'était le problème. C'est en discutant avec chacun d'entre vous, que l'idée m'est venue. On m'a suggérer de mettre le tableau dans une enceinte avec vapeurs de solvants, ou encore de pulvériser des solvants sur la face, mais je me suis dis que je ne pourrai pas contrôler mon apport de solvant et que je risquais de générer des coulures. Bref la cata!
J'ai alors eu la vision d'un diffuseur d'huile essentielles que j'utilise quand mes enfants sont enrhumés. Cela diffuse une brumisation tellement fine et subtile que j'ai immédiatement pensé avoir trouvé un moyen de contrôler précisément l'action de mon solvants.

Après nettoyage du diffuseur, j'ai expérimenté différents solvants. Tous ce sont révélés trop volatils pour avoir une action, sauf deux : Le diacétone alcool et le DMF.

Le résultat est très probant et le mise en oeuvre parfaitement maîtrisable. Je prends mon diffuseur dans la mains et j'agit précisément là ou je le souhaite.

Voici le résultat: Bon, la photo n'est pas top, il y a beaucoup de reflets, mais on constate que les tâches sont très réduites.
Voilà!

A bientôt et merci à tous pour avoir participé à ma recherche de solutions.

RDV sur un autre débat concernant le vernis à retoucher Talens.

Aldo.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-aldo-peaucelle.com
françoise morin
Admin


Nombre de messages : 219
Date d'inscription : 26/02/2008

MessageSujet: Re: Traitement d'une oeuvre de Soulages . (microfissuration, CPV, acides gras, moisissures)   Lun 22 Mar 2010 - 7:37

Bonjour AL,
Je relis tous les anciens messages pour ajouter des mots clef qui faciliterons la tache du moteur de recherche.
Cet échange était très intéressant et je me demande aujourd'hui ce que tu as fait en fin de compte sur ce tableau ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AL



Nombre de messages : 33
Date d'inscription : 24/03/2009
Age : 49

MessageSujet: Re: Traitement d'une oeuvre de Soulages . (microfissuration, CPV, acides gras, moisissures)   Jeu 25 Mar 2010 - 15:55

Bonjour Françoise,

La réponse à ta question est le dernier commentaire que j'ai fait concernant ce cas, j'ai utilisé un diffuseur d'huile essentielles pour projeter une brume très fine de diacétone alcool.
Tous les autres solvants testés s'évaporaient avant même d'arriver à la surface de l'oeuvre.
L'avantage de cette technique est que j'ai pu parfaitement maîtriser mon action qui était très locale et très lente.
Voilà.

A bientôt pour un autre cas peut-être.
Al
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-aldo-peaucelle.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Traitement d'une oeuvre de Soulages . (microfissuration, CPV, acides gras, moisissures)   Aujourd'hui à 23:07

Revenir en haut Aller en bas
 
Traitement d'une oeuvre de Soulages . (microfissuration, CPV, acides gras, moisissures)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Traitement d'une oeuvre de Soulages . (microfissuration, CPV, acides gras, moisissures)
» traitement insecticide, fongicide pour bois
» Mise en oeuvre et Traitement des Déchets Argentifères
» Traitement des clous... (paraloïd B48, paraloïd B72, antirouille)
» COYOTE ET SON OEUVRE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Conservateurs - Restaurateurs :: TECHNIQUES DE LA CONSERVATION - RESTAURATION :: Interventions-
Sauter vers: