Conservateurs - Restaurateurs

Forum des fêlés du scalpel et du clavier
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Première visite
 
Important :
depuis le 1 Août, l'inscription est obligatoire pour pouvoir poster un message.
A LIRE
Réponses et commentaires au questionnaire "peut-on effectuer un traitement "éthique" dans le cadre des marchés publics ?" par Danièle Amoroso
Derniers sujets
» Recherche infos sur armure sergé losangé
par CM Hier à 9:58

» Votre retour d'expérience sur les biocides
par miniscalpel Jeu 8 Déc 2016 - 14:55

» vernis effet laqué ?
par cc Mar 15 Nov 2016 - 14:05

» Ecoles "actives" pour la restauration des tableaux ?
par cc Mar 15 Nov 2016 - 13:48

» Cires CM17 ou Cosmoloid H80
par Mag31 Dim 13 Nov 2016 - 10:33

» Besoin d'aide !
par wilfried Ven 28 Oct 2016 - 12:26

» Présentation
par wilfried Dim 16 Oct 2016 - 16:31

La photo du mois


Pour en savoir plus
cliquez ici


Partagez | 
 

 Nettoyage de la dorure (2) . (émulsion, salive)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
françoise
Admin


Nombre de messages : 808
Date d'inscription : 14/03/2008

MessageSujet: Nettoyage de la dorure (2) . (émulsion, salive)   Ven 24 Avr 2009 - 10:22

Nettoyage de la dorure...

Nous revoilà dans le cadre d’une dorure à la feuille sur bol… cette fois, sans glacis ou traitement de surface, et recouverte d’un encrassement « normal ». Enfin, je sais, la « normalité »… mais bon, ce genre d’encrassement que l’on retrouve bien souvent sur ce type d’objets mobiliers : poussière, crasse plus adhérente (poussière amalgamée, certainement présence de suie…).
Pour ce genre de nettoyage, deux solutions (entre autres ?) principales s’offrent à nous : salive et émulsions. En effet, ce type de salissure, peu grasse, nécessite la présence d’un solvant polaire et, par exemple, un white-spirit ne s’avère pas vraiment efficace.

La salive… il faut reconnaître son intérêt dans ce genre de cas ! Elle est cependant souvent décriée (mais souvent que je sache pour des raisons… épidermiques). Si elle s’avère efficace et sans trop de risque dans le cas d’une feuille d’or bien conservée (pas ou très peu de zones d’abrasion de la feuille), elle s’avère limite agressive quand la feuille est abrasée et que le bol est plus ou moins apparent. Et on comprend bien pourquoi : elle est composée tout de même à 99% d’eau… sans compter les ions, l’urée, le glucose (acide urique, acide citrique, acides aminés, créatinine, cholestérol et phospholipides, tous en faible quantité), et les protéines… Quant au PH, il tourne entre 6,7 et 7,2*… Bon, tout cela peut faire dresser les cheveux sur la tête, mais comme certains d’entre nous l’ont fait remarquer lors d’une formation sur le nettoyage, nous ne sachions pas que des dorures nettoyées à la salive aient de fait subi des altérations particulières …

Les émulsions… au-delà de leur efficacité avérée (mais également avec une possible agressivité selon les cas et leur composition), il me semble qu’un de leur principal avantage est de pouvoir doser la proportion d’eau en fonction de l’état de conservation de la dorure. Par contre, si elles ne recèlent pas d’urée, de glucose et autres joyeusetés, elles contiennent des tensioactifs (qui j’imagine participent de l’efficacité) qu’il faut prendre soin d’éliminer au mieux.

… devant ces cas de dorure assez altérée, avec cet encrassement « normal »… si je pouvais trouver la salive parfois trop agressive (… et… « variable » ), je regrettais toutefois d’y poser des tensioactifs…

Et j’ai finalement testé tout simplement un mélange d’eau déminéralisée et de white-spirit. Immiscibles me direz-vous, c’est vrai, mais l’agitateur magnétique permet une répartition, semble-t-il, à peu près homogène. Et en plus, on peut varier la proportion d’eau : pour ma part, j’ai testé de 1 à 3 sur 10, selon l’état de conservation de la dorure et l’encrassement.
Certes, le mélange doit être en permanence agité, mais il me semble que cela peut être une bonne alternative, et peut-être pas seulement pour la dorure…


* Je reconnais que je ne me suis jamais vraiment penchée sur la salive avant la rédaction de ces quelques mots. J’ai trouvé ces quelques informations sur l’adresse suivante : http://fr.wikipedia.org/wiki/Salive#Composition_biochimique (c’est l’article que j’ai pu trouver, certes en cours de construction, le plus en relation avec les infos dont nous avons besoin). Je ne puis que vous conseiller d’aller y jeter un œil…
Je me suis amusée à tester ma salive… PH…autour de 6,5 ; conductance… 0,22 ! … J’avoue je n’ai pas eu de quoi mesurer certains autres éléments !...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mb2c



Nombre de messages : 52
Date d'inscription : 04/04/2008

MessageSujet: Re: Nettoyage de la dorure (2) . (émulsion, salive)   Ven 24 Avr 2009 - 19:01

Hello,
Re Salive: je sais qu'il existe de la salive synthétique (bref des enzymes à mélanger dans je ne sais quoi), encore un produit qui doit être difficile à manipuler, dont le principe actif est peut-être plus ciblé?
Quelqu'un a-t-il déjà utilisé cela et avec succès?
A propose d'enzymes, il y a bientôt une formation à l'Inp sur l'élimination des adhésifs à l'aide d'enzymes et de solvants (appliqué aux textiles et arts graphiques).

Finalement tu as obtenu une émulsion en agitant ton eau et ton White.
Un gel d'ethomeen à base de White ou équivalent non polaire (stoddard) est-il moins efficace?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
françoise
Admin


Nombre de messages : 808
Date d'inscription : 14/03/2008

MessageSujet: Re: Nettoyage de la dorure (2) . (émulsion, salive)   Dim 26 Avr 2009 - 5:49

En fait, je cherchais plutôt à simplifier au maximum l’agent nettoyant, en évitant notamment les tensioactifs.
Le white-spirit, même en gel, ne suffit pas en règle générale sur ce genre de crasse, dont les éléments hydrophiles nécessitent la présence d’un solvant polaire. C’est d’ailleurs pourquoi la salive est efficace dans la majorité des cas.

Je ne connaissais pas les « solvants stoddard »… J’en ai profité pour aller regarder, je mets les fiches techniques sur le forum à la rubrique … « fiches techniques » ( !).

Quant à la salive artificielle, je sais que cela existe mais je n’ai jamais testé. J’imagine cependant qu’elle contient, comme la salive « naturelle », une grande proportion d’eau, ce qui peut être un inconvénient dans certains cas. Si quelqu’un a plus d’infos sur le sujet…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nettoyage de la dorure (2) . (émulsion, salive)   Aujourd'hui à 8:45

Revenir en haut Aller en bas
 
Nettoyage de la dorure (2) . (émulsion, salive)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nettoyage de la dorure (2) . (émulsion, salive)
» Nettoyage de la dorure
» Nettoyage d'une dorure à la mixtion sur un cadre Louis XV
» Du vieillissement de la bronzine . (dorure, altération, couleur, patine)
» Questions sur la dorure . (bronzine, mobilier)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Conservateurs - Restaurateurs :: TECHNIQUES DE LA CONSERVATION - RESTAURATION :: Interventions-
Sauter vers: