Conservateurs - Restaurateurs

Forum des fêlés du scalpel et du clavier
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Première visite
 
Important :
depuis le 1 Août, l'inscription est obligatoire pour pouvoir poster un message.
A LIRE
Réponses et commentaires au questionnaire "peut-on effectuer un traitement "éthique" dans le cadre des marchés publics ?" par Danièle Amoroso
Derniers sujets
» Orthophosphate de potassium
par L'ivre de papier Mer 17 Mai 2017 - 15:57

» Vente Matériel suite cessation d'activité
par artcane Mer 26 Avr 2017 - 13:33

» Prochaine journée SFIIC Pierre Plâtre Terre 12 mai 2017
par Jeanne Cassier Dim 23 Avr 2017 - 7:36

» Recherche tableau moisi à restaurer
par Claude Fauville Ramaekers Mer 5 Avr 2017 - 15:00

» recoller une peinture qui s'écaille
par rmm librarii Mer 29 Mar 2017 - 8:20

» Carrefour de l'Air, Journée de Rencontre, 31 Mars 2017, MAE.
par miniscalpel Ven 24 Fév 2017 - 9:00

» A vendre matériel suite cessation d'activité
par artcane Jeu 2 Fév 2017 - 16:01

La photo du mois


Pour en savoir plus
cliquez ici


Partagez | 
 

 Revolver II - Robert Rauschenberg - 1965

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1021
Date d'inscription : 07/02/2008
Age : 51
Localisation : Gaillac

MessageSujet: Revolver II - Robert Rauschenberg - 1965   Mer 8 Juil 2009 - 14:15

« Constats vierges, lampe, U.V, mètre, loupe … ». Je regarde ma liste, coche chaque matériel présent dans ma boîte et saisi la seconde liste, celle des interventions d’urgences :chauffe-biberon, colle, japon, spatule chauffante, melinex …
Tout est enfin prêt. Je saute dans ma voiture, direction le musée Ingres. But de ma virée du jour : réaliser des constats après transport.
Cette année le musée a décidé d’organiser une exposition estivale sur le thème « Ingres et les Modernes ». La conservatrice nous avait prévenue : il fallait, au gré des arrivages (près de 200 œuvres tout de même) faire des constats d’état avant accrochage. Impossible de savoir quel serait précisément le travail à effectuer. Je me préparais donc mentalement à être disponible et polyvalent, un vrai couteau suisse en somme.

Et je n’allais pas être déçu du voyage ! Le musée ressemblait à un vrai camp retranché. Au milieu des caisses ouvertes, une véritable fourmilière s’attelait à déballer, accrocher, inventorier les œuvres les plus diverses. Dès mon arrivée je suis accueilli par la conservatrice qui me conduit prestement dans son bureau pour me présenter un homme élégamment habillé.
- « Olivier je vous présente M. Thomas Buehler, project curator »
Puis se tournant vers l’interlocuteur, elle ajoute :
- M. Buehler, it’s Mister Clérin, euh…comment dit-on déja …?
Je la regarde sans pouvoir m’empêcher de sourire et lui répond :
- « Je crois que l’on dit « conservator » en anglais »
- « Nice to meet you ! » Puis de d’ajouter dans un français parfait « c’est bien le terme que nous utilisons aux Etats-Unis ».
Sans plus attendre nous sommes conduit dans la pièce d’à côté où sont disposé deux grandes caisses en bois peintes en vert. Deux gaillards de la société LP Art, munis de visseuses sans fil, patientent poliment.
- « Mister Clérin, that’s it ».



Le project curator me tend alors un carnet sur laquelle est inscrit « Revolver II – Robert Rauschenberg – 1965 ».


Doucement je tourne les pages et je découvre, tout en anglais, une succession de dessins et de schémas de moteurs, fils électriques, disques et fiches techniques. J’avais beau me donner toute la contenance dont j’étais capable, je transpirais la solitude. Vous connaissez sans doute ce célèbre tableau romantique de Gaspar David Friedrich, celui où un homme en redingote se tient au dessus de la brume, dos au spectateur, au sommet d’une montagne déserte. Et bien c’était moi.

Sensible à mon désarroi, le sympathique américain me pose alors une main compatissante sur l’épaule et me dit :
- « Ne vous inquiétez Mister Clérin. J’ai l’habitude ».

Et c’est vrai qu’il avait l’habitude. Je dois dire que le professionnalisme de cet homme chargé, je l’ai appris plus tard, de gérer la fondation de l’artiste américain, m’a vraiment impressionné. Les caisses par exemple, toutes faites sur mesures pour que chaque élément soit parfaitement calé. Parfois même certaines notices ou consignes de manutention étaient inscrites sur des papiers collés à l’intérieur des emplacements.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://conservateurs-restau.meilleurforum.com
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1021
Date d'inscription : 07/02/2008
Age : 51
Localisation : Gaillac

MessageSujet: Re: Revolver II - Robert Rauschenberg - 1965   Mer 8 Juil 2009 - 14:27

Après cette entrée en matière, je n’ai plus dis un mot. J’ai saisi mon appareil photo et j’ai regardé faire. Chaque élément a été précautionneusement sorti de son emballage puis transporté jusqu’au lieu d’exposition final. En gants blanc s’il vous plait !


Puis l’installation de l’ensemble a nécessité la présence de deux électriciens professionnels afin de réaliser le câblage adéquat.


Enfin avant la mise en place finale, Thomas Buehler doit effectuer une petite « restauration » in situ. Car après avoir examiner le support de l’installation, force était de constater qu’il manquait une vis sur l’un des assemblages.



Tout est maintenant près à ce que les 5 disques soient placés sur les axes rotatifs.



Voici l’œuvre installée. Comme vous l’aurez compris, il s’agit de 5 disques en plexiglass, d’environ 2 m de diamètre, encastrés dans un support contenant 5 moteurs. A l’aide d’une commande située à 2 m en avant, le spectateur peut à sa guise faire tourner indépendamment l’un ou l’autre des disques dans le sens qu’il souhaite.
Chaque disque est sérigraphié. Les images ont bien sûr été choisies par Rauschenberg afin qu'à partir des disques, traversés par la lumière et en fonction de leur emplacement sur le barillet, le spectateur puisse créer une nouvelle image. La raison de la présence de cette œuvre à cette exposition tient au fait que le premier disque du « Revolver II » montre « Le bain turque » d’Ingres.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://conservateurs-restau.meilleurforum.com
 
Revolver II - Robert Rauschenberg - 1965
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Revolver II - Robert Rauschenberg - 1965
» Le Vol du Phénix (Robert Aldrich, 1965) (= Le Vol du Phoenix)
» Darcy, Paul
» [Jordan, Robert] La Roue du Temps - tome 7: La montée des orages
» MALEVIL de Robert MERLE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Conservateurs - Restaurateurs :: TECHNIQUES DE LA CONSERVATION - RESTAURATION :: Examens-
Sauter vers: