Conservateurs - Restaurateurs

Forum des fêlés du scalpel et du clavier
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Première visite
 
Important :
depuis le 1 Août, l'inscription est obligatoire pour pouvoir poster un message.
A LIRE
Réponses et commentaires au questionnaire "peut-on effectuer un traitement "éthique" dans le cadre des marchés publics ?" par Danièle Amoroso
Derniers sujets
» Recherche infos sur armure sergé losangé
par CM Hier à 9:58

» Votre retour d'expérience sur les biocides
par miniscalpel Jeu 8 Déc 2016 - 14:55

» vernis effet laqué ?
par cc Mar 15 Nov 2016 - 14:05

» Ecoles "actives" pour la restauration des tableaux ?
par cc Mar 15 Nov 2016 - 13:48

» Cires CM17 ou Cosmoloid H80
par Mag31 Dim 13 Nov 2016 - 10:33

» Besoin d'aide !
par wilfried Ven 28 Oct 2016 - 12:26

» Présentation
par wilfried Dim 16 Oct 2016 - 16:31

La photo du mois


Pour en savoir plus
cliquez ici


Partagez | 
 

 pompe à vide

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mélirose



Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 12/10/2009

MessageSujet: pompe à vide   Lun 12 Oct 2009 - 15:45

Bonjour à tous!

Je souhaiterai ouvrir mon atelier de restauration de tableaux et j'aurai besoin de votre aide. En effet, je suis entrain de constituer ma liste de matériel et ne sais pas quel type de pompe à vide je dois acheter. Pourriez vous me conseiller?

CTS propose 3 modèles différents et m'ont dit de me renseigner auprés des professionels pour savoir ce qui irait le mieux pour un petit atelier. A votre avis quel débit de pompes à vide conviendrai mieux? (3m3/h ; 6m3/h ; 10m3/h ou autre... ). Sachant que je ne pourrait restaurer que des tableaux de taille résonnable (pour vous donner une idée, mon plus grand bâti fait environ 1m X 1m).
D'aprés CTS un débit de 10m"/h ou de 6m"/h serait trop important (risque d'effet moiré). Quand pensez-vous?
J'espère de tout coeur que vous pourrez m'aider car cela fait déjà plusieurs mois que je mène l'enquète et même l'école dans laquelle j'ai effectué ma formation n'a pas souhaiter me renseigner.

Je vous remercie d'avance pour l'attention que vous porterez à mon message.

flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CM



Nombre de messages : 345
Date d'inscription : 18/03/2008

MessageSujet: Re: pompe à vide   Mar 13 Oct 2009 - 21:19

Bonjour Mélirose,

tout d'abord bienvenue sur le forum. Ta question demande quelques précisions. A quoi est destinée cette pompe à vide?
A fonctionner avec une table basse pression?
Dans ce cas, ce qui compte en premier lieu pour une pompe destinée à travailler au doublage sous basse pression, c'est la dépression qu'elle peut fournir et en second lieu le volume d'air aspiré par heure.
Les trois modèles que tu cites et qui sont commercialisés par CTS, offrent la même dépression selon leur catalogue: environ 80 mbar. C'est une valeur assez faible et même si l'on s'efforce de réduire la pression sur les tables et donc les risques inhérents à ce facteur, cette valeur risque d'être limite pour certaines opérations .
Les débits d'air annoncés sont il me semble, beaucoup trop faibles. Si la valeur du débit d'air de la pompe n'a pas d'importance quand une membrane assure l'étanchéité lors d'un doublage à chaud, elle acquière une grande importance lors des opérations de refixage ou de séchage sans membrane. Je doute sincèrement que tu puisses faire pénétrer correctement un fixatif dans une œuvre dans de telles conditions.
Il faut garder à l'esprit, que la dépression est inversement proportionnelle au débit d'air de la pompe. Quand tu travailles avec une membrane, le débit est nul ou presque car il y a toujours des fuites et la dépression est maximale. Mais pour un refixage, le débit sera maximum (seulement 10 m3/heure pour la VTS 10) et la dépression nulle. Il n'est même pas certain que ton tableau reste plaqué, ou tu seras obligée de travailler sur de très faibles surfaces à la fois pour faire remonter la dépression.
A titre de comparaison, les aspirateurs de 1000W offre souvent une dépression autour de 160/180mbar pour un débit de 120/140 m3/heure. Et en plus il font la poussière! cheers
Pour les effets de moiré et d'une façon générale pour tous les phénomènes d'écrasements ou de surimpressions etc..., le débit d'air n'intervient pas. C'est la dépression et éventuellement la chaleur qui provoquent ces dégâts.
Mais as tu déjà une table basse pression ou désires tu travailler uniquement en enveloppes souples ?
Je suis à ta disposition pour d'autres renseignements
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélirose



Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 12/10/2009

MessageSujet: Re: pompe à vide   Mer 14 Oct 2009 - 16:54

bonjour et merci beaucoup pour votre aide!

Alors je vais vous expliquer pourquoi je suis perdu avec ces histoires de pompes à vide. En fait à l'école où j'ai suivie ma formation, on effectuait nos doublages sous vide sur une table propre recouverte d'un silicone. Le tableau était posé face contre silicone puis du carton ondulé était posé sur les lattes du bâti pour créer une voie d'accée pour la pompe à vide.
L'ensemble de l'installation était recouverte avec du Mélinex que l'on scotchait à la table. puis le chef d'atelier mettait la pompe en route, (apparement on tavaillait entre 500 et 600 mbar) on enlevait les plies du mélinex et on passait le fer . Les élèves ne touchaient jamais à la pompe et on nous a jamais expliqué quoi que se soit sur ce type d'appareil.
Alors aujourd'hui je suis bloquée car je dois faire une imprégnation au béva et je voudrai réactiver l'adhésif en utilisant cette méthode mais quand j'ai voulu acheter la pompe à vide c'est là que je me suis aperçu que c'était pas aussi simple que ça.

Concernant la table à basse pression, il y en avait aussi une à l'école et même chose, personne n'avait le droit de la toucher à part le chef d'atelier. On se contenter de poser les tableaux dessu avec le Mélinex et il s'occupait du reste. par ailleurs il nous à dit qu'on aurrait surement jamais les moyens de s'en acheter une, du coup je ne me suis même pas interessé aux tables.

J'espère que ce complément d'explication vous permettra de m'aider d'avantage Razz

Merci encore
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amélie



Nombre de messages : 278
Date d'inscription : 16/05/2009

MessageSujet: pardon   Mer 14 Oct 2009 - 17:25

Mélirose,
je sais que cette remarque ne va pas beaucoup vous avancer dans votre recherche mais je ne peux pas m'en empêcher,
je trouve que l'argument pédagogique de votre prof qui consiste à vous empêcher de vous servir d'une table basse-pression sous prétexte que vous n'aurez jamais les moyens de vous en acheter une, me laisse sans voix...
bon courage pour votre installation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amélie



Nombre de messages : 278
Date d'inscription : 16/05/2009

MessageSujet: et en plus   Mer 14 Oct 2009 - 17:27

non contente de ne pas vous aider je viens de faire une phrase totalement mal construite, l'indignation sans doute...
quand je pense que je fais faire de la grammaire à mon fils en ce moment, ça fait rêver, comme quoi la pédagogie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CM



Nombre de messages : 345
Date d'inscription : 18/03/2008

MessageSujet: Re: pompe à vide   Jeu 15 Oct 2009 - 6:51

Bonjour Mélirose,

je ne rentrerai pas ici dans le sujet passionnant des différentes méthodes de doublages mises en œuvre par les uns et les autres, cela fera peut être l'objet d'un autre sujet.
Deux remarques cependant sur la technique pratiquée durant tes études et que tu désires renouveler.
La pression: tes souvenirs en matière de pression sont sans doute (je l'espère) un peu trompeurs. Une telle pression ou dépression, environ la moitié de la pression atmosphérique risque bien de ne laisser aucune chance aux empâtements et autres effets de matière sur la surface de la peinture.
La surface de travail: ici, une table préparée avec un film de mélinex. Si aucune couche "d'amortissement" n'est disposée entre la table et la peinture, le risque d'écrasement des reliefs de la peinture est important, sans compter le facteur chaleur.

Pour en revenir aux pompes à vide, le terme de vide me parait ici exagéré au regard des performances de ces pompes (différentiel de 80 mbar), leur emploi peut être envisagé dans la configuration d'un doublage à chaud, couche picturale renversée sur une table protégée ou avec une enveloppe souple. Car dans ce cas, le débit d'air n'interviendra pas, tu mettras simplement plus de temps à atteindre la dépression (quelque secondes) et celle ci, si elle ne dépasse pas les 80mbar ne devrait pas endommager la surface peinte.

Mais une telle pompe te sera inutile pour un refixage (débit trop faible) ou pour un doublage sans membrane (pression trop faible).
Ne vas pas croire que je suis un maniaque de la poussière, mais si tu en es à l' installation de ton atelier, l'achat d'un bon aspirateur polyvalent est sans doute plus judicieux.

Si l'utilisation du vide sert dans ton cas uniquement à maintenir la toile au moment de l'introduction de la chaleur, pourquoi ne pas travailler avec les toiles sécurisées sur des bâtis de travail. Quelques lampes infrarouge te permettront de monter progressivement la température de l'œuvre, et de limiter ainsi des déformations difficiles à gérer au moment du "repassage". Sur de petites surfaces tu parlais d'un mètre carré environ, il ne devrait pas y avoir de difficultés.
Attention tout de même si tu désires doubler ainsi des toiles anciennement rentoilées à la colle de pâte et qui restent extrêmement réactives à la chaleur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélirose



Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 12/10/2009

MessageSujet: Re: pompe à vide   Jeu 15 Oct 2009 - 13:06

Re bonjour!!

Je m'excuse pour ce que j'ai dit sur la pression, c'est moi qui est rajouté des "0" en trop Embarassed Je viens de m'en apercevoir (quelle tête en l'aire) , alors sur mes cours il y a bien écrit, "avec la pompe à vide, on va travailler entre 50 et 60mbar" "avec une table en basse pression , entre 50 et 100 mbar".

En ce qui concerne La surface de travail (pour le doublage), on posait une couverture épaisse "en sandwich" entre la table et le silicone pour éviter d'écraser les reliefs de la peinture (j'avais oublié de le préciser).

Bref, serait'il possible de faire le point, pour voir si j'ai tout saisi comme il faut scratch
Si je comprend bien le top du top c'est la table basse pression.
Concernant les pompes à vides de CTS elles seront juste interessantes dans certains cas, et peuvent être "remplacées" par un bon aspirateur...

Finalement, je vais bien réfléchir à tout ça et je pense que je reviendrai plus tard pour vous enquiquiner avec les tables basses pressions lol!

Mais franchement merci beaucoup pour toutes ces infos study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CM



Nombre de messages : 345
Date d'inscription : 18/03/2008

MessageSujet: Re: pompe à vide   Jeu 15 Oct 2009 - 16:37

Le forum est destiné aux discutions et au partage des informations, à bientôt donc.

Pour info, les actes déjà anciens de la conférence de Greenwich sont une bonne approche des techniques de travail en enveloppe souple et sur table basse pression.

"Lining paingting"
Papers from the Greenwich conference on comparative lining techniques.
Edited by Caroline Villers.
Archetype publications.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: pompe à vide   Aujourd'hui à 8:51

Revenir en haut Aller en bas
 
pompe à vide
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pompe à vide
» Vends pompe à vide ( VENDUE )
» Pompe à vide de réfrigérateur
» pompe shego m2k3 pour pompe à vide
» pompe à vide

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Conservateurs - Restaurateurs :: TECHNIQUES DE LA CONSERVATION - RESTAURATION :: Matériel, fournisseurs, labos, commandes groupées ...-
Sauter vers: