Conservateurs - Restaurateurs

Forum des fêlés du scalpel et du clavier
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Première visite
 
Important :
depuis le 1 Août, l'inscription est obligatoire pour pouvoir poster un message.
A LIRE
Réponses et commentaires au questionnaire "peut-on effectuer un traitement "éthique" dans le cadre des marchés publics ?" par Danièle Amoroso
Derniers sujets
» Recherche infos sur armure sergé losangé
par CM Aujourd'hui à 9:58

» Votre retour d'expérience sur les biocides
par miniscalpel Hier à 14:55

» vernis effet laqué ?
par cc Mar 15 Nov 2016 - 14:05

» Ecoles "actives" pour la restauration des tableaux ?
par cc Mar 15 Nov 2016 - 13:48

» Cires CM17 ou Cosmoloid H80
par Mag31 Dim 13 Nov 2016 - 10:33

» Besoin d'aide !
par wilfried Ven 28 Oct 2016 - 12:26

» Présentation
par wilfried Dim 16 Oct 2016 - 16:31

La photo du mois


Pour en savoir plus
cliquez ici


Partagez | 
 

 Le refixage et le décrassage d'une couche peinte mate, à base de gomme, sur tôle de fer... . (Mowital)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
maudza



Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 17/12/2008

MessageSujet: Le refixage et le décrassage d'une couche peinte mate, à base de gomme, sur tôle de fer... . (Mowital)   Mer 20 Jan 2010 - 13:37

Bonjour,
je suis étudiante en dernière année à l'école d'art d'Avignon. Mon sujet de mémoire porte sur l'étude et la conservation-restauration de deux marionnettes à transformation, en tôle peinte. Elles datent de la première moitié du XIXe et ont toutes deux un lien étroit avec le monde forain. Autant la première peinte à l'huile, ne présente quasiment aucun problème de conservation, autant la seconde...

La couche peinte, en tout cas la dernière couche, puisque l'ensemble a été repeint plusieurs fois, est mate, à base de gomme (gouache j'imagine, dernier repeint date de début XXe, fait par les forains eux-mêmes...). Les problèmes d'adhésion entre ce qu'on peut assimiler à une "préparation colorée" tant qu'à une couche de protection du fer et la couche peinte, ont provoqué des soulèvements, souvent instables, allant jusqu'à la perte totale de matière à certains endroits. Le support est corrodé à certains endroits et surtout en périphérie. La corrosion est ponctuellement active.
Je cherche un adhésif pour le refixage, sachant que je veux garder une certaine matité, et que l'utilisation de solvants polaires avec une couche picturale à base de gomme, bof bof!

J'avais pensé à utiliser des acryliques tel que le paraloïd B44, utilisé surtout en restauration de métaux archéologiques. Le problème reste la brillance.
- Ma première question (!) : je sais que pour matifier on peut ajouter de la cire. Mais, si j'envisage ensuite un décrassage (et c'est le cas), la cire ne va-t-elle pas m'empécher d'effectuer ce décrassage correctement?
Après plusieurs recherches, je me suis arrêtée sur le Mowital B60HH, un polyvinylbutyral, soluble dans les alcools. Bon, les alcools c'est polaire, d'ailleurs ma couche picturale y est sensible. Mais:
- Ma deuxième question : Lorsque j'ajoute un hydrocarbure aromatique, tel que le toluène, à mon alcool, ma couche ne présente plus aucune sensibilité. Pourquoi ?
Je ne sais pas si quelqu'un a déjà utilisé le Mowital mais il paraît qu'avec ajout d'un hydrocarbure aromatique, le résultat est suffisamment mate (en plus d'une très bonne réversibilité, stabilité, transparence et faible retrait).
J'ai d'ailleurs trouvé des infos très complètes sur internet, mais je ne sais pas si je peux joindre des fichiers avec mon message...

Après vient la question du décrassage, mais chaque chose en son temps. Si quelqu'un pouvait m'éclairer, ou si vous avez d'autres solutions à me proposer... merci beaucoup!
Maud.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin


Nombre de messages : 1021
Date d'inscription : 07/02/2008
Age : 50
Localisation : Gaillac

MessageSujet: Re: Le refixage et le décrassage d'une couche peinte mate, à base de gomme, sur tôle de fer... . (Mowital)   Mer 20 Jan 2010 - 16:04

Bonjour et bienvenu sur forum Maud,

Ton sujet tombe à pic puisque je suis en train de rédiger un petit compte-rendu pour le forum sur un refixage d’une peinture non vernie (donc mate) à l’aide justement d’une Mowital B60 HH.
Donc patience …

Mais avant d’aller plus avant dans la discussion, peux-tu nous apporter quelques précisons. Lorsque tu dis « Les problèmes d'adhésion entre ce qu'on peut assimiler à une "préparation colorée" tant qu'à une couche de protection du fer et la couche peinte, ont provoqué des soulèvements, souvent instables, allant jusqu'à la perte totale de matière à certains endroits » qu’entends-tu par là ? Connais-tu la nature de cette couche de préparation j’imagine posée sur le métal même ? Est-elle colorée ? Est-ce un minium de couleur orangé ? Pourrais-tu nous poster une photo (j’adore les photos et en plus ça fait joli sur le forum)?

Pour ta première question concernant l’adjonction de cire au Paraloïd B44, je n’ai jamais essayé mais oui je pense que cela limitera ton décrassage futur, ce d’autant que ta couche finale est peut-être une gouache (donc ne supportera pas une action trop prolongée en phase aqueuse). En tout cas il me semble indispensable de faire quelques essais préliminaires avant intervention.

Pour la deuxième question tu nous dis que « Lorsque j'ajoute un hydrocarbure aromatique, tel que le toluène, à mon alcool, ma couche ne présente plus aucune sensibilité. » Que veux-tu dire par là ? Que la couche devient insensible à l’eau ?
Ce qu’indique la fiche technique de Hoecht (le fabriquant) c’est que les différents type de Mowital se dissolvent très mal ou ne font que gonfler dans les hydrocarbures aromatiques tel que le toluène ou le xylène. D’où la nécessité de les utiliser comme diluant en combinaison avec les alcools.
A quelle concentration as-tu utilisé ta Mowital dans de l’alcool (de l’éthanol ?) et quelle est la part du toluène ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://conservateurs-restau.meilleurforum.com
maudza



Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 17/12/2008

MessageSujet: Re: Le refixage et le décrassage d'une couche peinte mate, à base de gomme, sur tôle de fer... . (Mowital)   Mer 20 Jan 2010 - 18:45

bonsoir et merci pour cette réponse si prompte !
J'ai tenté d'insérer deux images mais je ne suis pas sûre que ça ait fonctionné...

Si oui, la première représente une des "faces" de la marionnette où se posent les problèmes de conservation. En fait, cet homme est pour ainsi dire coupé à la taille par un système de paumelles sur axe, le volet en tôle du bas - c'est à dire du ventre jusqu'aux pieds du personnage, peut pivoter sur cet axe, et lorsque le marionnettiste tirait sur un fil relié à ce volet, celui-ci remontait pour laisser place à une chaise. Le volet du bas de l'homme devenant ainsi le volet du haut de la chaise. Oui, c'est compliqué à expliquer! et, au dos de cette première métamorphose, s'en trouve une deuxième avec le même système ; une femme qui se transforme en pendule.

file:///Users/maudzannoni/Desktop/turc%20DR.jpg

La seconde est une vue sous binoculaire du pantalon rouge de cet homme, avec, là où il y a perte de matière colorée rouge, cette fameuse couche, qui n'est pas à base de minium puisque verte très sombre. Elle est très fine, régulière et mate. c'est probablement une couche à base d'huile (les tests de platine chauffante et tests à la goutte tendent à confirmer. Je ne ferai les tests de coloration que la semaine prochaine...) En plus de cela, l'autre marionnette que j'étudie, celle peinte à l'huile, possède cette même couche.
Il faut savoir que ces deux marionnettes sont faites exactement sur le même système, avec à la base, l'existence quasi sûre d'un gabarit. Mais pas peintes avec la même technique.


file:///Users/maudzannoni/Desktop/prépa%20verte.jpg

J'espère être toujours claire.
Pour la deuxième question, lorsque je parle d'insensibilité, je parle de ma couche peinte. Après un petit test isopropanol/toluène, en mélange 75/25, je n'ai plus aucune réaction de sensibilité de ma couche peinte à la part d'alcool... enfin bon, sans insister non plus...

J'ai en effet vu, dans un dossier de la société KSE (PDF téléchargeable sur internet) qui commercialise nombre de Mowital, que le Mowital B60HH reste soluble dans un hydrocarbure aromatique à partir du moment où il y a au moins 10% d'alcool.
Pour ce qui est des proportions résine dans mon solvant, j'avais, il y a quelque temps, testé à 2,5% et à 5%, avec un, puis deux passages mais seulement dans l'alcool. Ca n'était pas pour ces marionnettes, mais des tests faits à l'école, en atelier.
L'ajout d'hydrocarbure aromatique, m'a-t-on dit, permet d'avoir un résultat plus mate. Je suis entrain de faire mes mélanges pour voir si cela est vrai, mais j'avoue que je n'ai aucune idée de la part d'aromatique à ajouter. Certains professionnels m'ont conseillé de tester avec un mélange isopropanol/toluène 90/10, 80/20 et 75/25, mais sans pouvoir m'expliquer pourquoi en ces proportions, et je ne pourrais ni ne voudrais me résoudre à le faire sans vraiment le comprendre... c'est pourquoi j'aimerais savoir ce qu'ajoute le toluène à mon solvant de base...
Bref, beaucoup de questions !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maudza



Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 17/12/2008

MessageSujet: Re: Le refixage et le décrassage d'une couche peinte mate, à base de gomme, sur tôle de fer... . (Mowital)   Mer 20 Jan 2010 - 18:49

Et bien sûr je n'en suis qu'à la phase recherche, il n'est pas encore du tout question d'intervenir. Pas encore...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LN



Nombre de messages : 2495
Date d'inscription : 12/03/2008
Age : 49
Localisation : Gaillac

MessageSujet: Re: Le refixage et le décrassage d'une couche peinte mate, à base de gomme, sur tôle de fer... . (Mowital)   Jeu 21 Jan 2010 - 7:33

Bonjour Maud,

Pour le Mowital, je ne suis pas compétente pour répondre, je ne l’ai jamais utilisé.
Par contre pour en revenir au Paraloïd que tu évoques dans ton premier message, je ne sais pas si je tenterais un fixage avec du B 44. Je crois que je ferais plutôt des essais avec du B 72.
Quand à l’ajout de cire, j’éviterais cette piste pour du fixage.
Si l’ajout d’une cire microcristalline (type Cosmolloïd 80) peut-être envisager pour la réalisation d’un vernis mat, je crains que pour du fixage il ne t’apporte rien, voir même entrave ton action. Les cires microcristallines n’ont pas de pouvoir adhésif, elle n’offre donc pas d’intérêt pour le fixage. De plus si elle est ajoutée en trop grande quantité, elle risque d’augmenter la viscosité du mélange, donc limiter la pénétration de l’adhésif.
Voilà bon courage pour la suite.

P.S. As-tu essayé de prendre contact avec Christie Douet – ancienne étudiante d’Avignon. Elle a travaillé sur les arts forains. Je crois que dans son cas, il s’agissait d’éléments de manège.

PPS : Merci de refaire un petit essai pour les photos. Les liens postés ne fonctionnent pas. On est donc un peu frustré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maudza



Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 17/12/2008

MessageSujet: Re: Le refixage et le décrassage d'une couche peinte mate, à base de gomme, sur tôle de fer... . (Mowital)   Jeu 21 Jan 2010 - 8:10

https://i17.servimg.com/u/f17/14/77/37/04/turc_d12.jpg

https://i17.servimg.com/u/f17/14/77/37/04/prapa_10.jpg

Et comme ça?
Sinon, peut-être une âme charitable pour m'expliquer comment faire?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin


Nombre de messages : 1021
Date d'inscription : 07/02/2008
Age : 50
Localisation : Gaillac

MessageSujet: Re: Le refixage et le décrassage d'une couche peinte mate, à base de gomme, sur tôle de fer... . (Mowital)   Jeu 21 Jan 2010 - 9:46

Merci pour les photos :



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://conservateurs-restau.meilleurforum.com
LN



Nombre de messages : 2495
Date d'inscription : 12/03/2008
Age : 49
Localisation : Gaillac

MessageSujet: Re: Le refixage et le décrassage d'une couche peinte mate, à base de gomme, sur tôle de fer... . (Mowital)   Jeu 21 Jan 2010 - 16:19

Super les photos.
Mais une petite question avant de poursuivre sur le fixage et décrassage.
Tu dis que tu as plusieurs repeints et que le dernier - possiblement XX° siècle - est à base de gomme : gouache ?
Gardes-tu ces repeints, où y a-t-il une perspective d'essais de dégagement pour revenir à une une plus ancienne ?

Enfin, autre question. La couche que tu souhaites aujourd'hui fixer est seulement soulevée ou est-elle aussi pulvérulente par endroit. Je m'interroge en voyant le grossissement sur ta photo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maudza



Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 17/12/2008

MessageSujet: Re: Le refixage et le décrassage d'une couche peinte mate, à base de gomme, sur tôle de fer... . (Mowital)   Jeu 21 Jan 2010 - 18:41

Bonsoir, merci pour mes photos !

Et bien, ce dernier repeint a été réalisé dans les années 1920 par Monsieur Roussel, le dernier de la génération de cette grande famille de forains.
À cette époque, Roussel a changé l'éclairage au gaz jusqu'alors utilisé, par un éclairage à l'électricité. La lumière n'étant plus la même, la perception des couleurs s'en est donc trouver changée. Ce qui, à mon sens, explique en partie ce repeint avec changement de couleurs et de facture. Il fait donc partie de l'histoire de cet objet et en cela doit être conservé.
Par contre, les nombreuses lacunes permettent de reconstituer une grande partie des différentes couches colorées antérieures, je compte donc réaliser, à la manière de ce qui se fait pour les statues polychromes, ce qui a pu être donné à voir à un moment donné.
Des observations sous lumière infra-rouges, pourront peut-être, je l'espère, me montrer à quoi aurait pu ressembler ce turc avant qu'il ne soit repeint. Une lacune au niveau du visage laisse apparaître une autre couleur de peau. Et puis je ne sais pas dans quel état se trouve la couche antérieure...

Par contre, la couche n'est pas pulvérulente, comme pourrait le laisser croire la photo, et les soulèvements ne sont pas tous instables.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amélie



Nombre de messages : 278
Date d'inscription : 16/05/2009

MessageSujet: fixage   Jeu 21 Jan 2010 - 21:31

Bonjour,

moi j'ai entendu parler de mélanger le B72 avec un éther de cellulose type klucel pour diminuer la matité.
Je ne sais pas ce que ça donne pour le vieillissement.

Sinon on peut trouver des adhésifs qui se solubilisent dans des solvants aromatiques, c'est le cas du paraloïd B67 mais il faut se renseigner sur son vieillissement ou bien le Plexisol (dans le white spirit).
Evidemment ce sont des pistes à explorer, je n'ai pas de documentation précise sur le sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin


Nombre de messages : 1021
Date d'inscription : 07/02/2008
Age : 50
Localisation : Gaillac

MessageSujet: Re: Le refixage et le décrassage d'une couche peinte mate, à base de gomme, sur tôle de fer... . (Mowital)   Ven 22 Jan 2010 - 10:32

De mon côté je suis en train de réaliser quelques tests avec du Mowital et je te tiens au courant dès que possible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://conservateurs-restau.meilleurforum.com
Admin
Admin


Nombre de messages : 1021
Date d'inscription : 07/02/2008
Age : 50
Localisation : Gaillac

MessageSujet: Re: Le refixage et le décrassage d'une couche peinte mate, à base de gomme, sur tôle de fer... . (Mowital)   Lun 25 Jan 2010 - 17:01

J’ai profité du week-end pour faire quelques tests. J’ai subtilisé les gouaches de mes chères têtes blondes et hop ! Je me suis retrouvé 20 ans en arrière à réaliser des plaquettes d’essais.
Voici, je l’espère, quelques pistes de réponses à tes questions. Mais comme toujours les résultats appèlent d’autres questions …

J’ai préparé une plaquette à l’aide d’une préparation blanche acrylique puis j’ai peints des bandes horizontales avec 5 couleurs gouaches Lefranc Bourgeois. J’ai d’abord passé au pinceau une couche de Mowital B 60 HH diluée à 5% dans de l’éthanol (2ième colonne verticale à gauche) puis 3 colonnes avec une Mowital diluée cette fois à 2,5% dans un mélange variable d’isopropanol + toluène (92,5% - 7,5% puis 85% - 15% et enfin 70%- 30%)



Première remarque : à ta question « L'ajout d'hydrocarbure aromatique, m'a-t-on dit, permet d'avoir un résultat plus mate » ma réponse est non. D’ailleurs et de façon général il faut tempérer le caractère mat du Mowital car le film déposé en surface (il est vrai au pinceau) uniquement dans de l’éthanol montre une surface que je qualifierais de satiné. Ce qui est évident sur les tests c’est que l’adjonction d’une part de toluène ne rend pas l'aspect plus mat.

Deuxième constat : plus la concentration en toluène augmente, plus la gouache s’est montré sensible au frottement du pinceau. Pour vérifier j’ai réalisé une 2ième plaquette uniquement constituée de gouache de couleur noire et j’ai recommencé les tests avec le même résultat.


Je te laisse tirer les conclusions de mes modestes essais mais a priori je ne vois pas l’utilité d’introduire dans le solvant de mise en œuvre une part d’aromatique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://conservateurs-restau.meilleurforum.com
maudza



Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 17/12/2008

MessageSujet: Re: Le refixage et le décrassage d'une couche peinte mate, à base de gomme, sur tôle de fer... . (Mowital)   Jeu 28 Jan 2010 - 13:39

Bonjour et merci à toutes les personnes qui m'ont répondu !

J'ai en effet moi aussi mené mes petits tests concernant ces questions que je me posais.
J'ai essayé d'utiliser le mowital tant dans l'isopropanol que dans l'éthanol. J'ai une légère impression de différence de "brillance", mais en effet les deux sont plutôt satinés.

J'ai pu également remarquer que l'ajout d'hydrocarbure aromatique sensibilise ma couche peinte, et n'ajoute en rien un caractère mate à la résine.

J'ai également pu lire que l'ajout d'éther de cellulose pouvait jouer sur le caractère mate. Comme ce que Amélie me suggérait il y a quelques jours. Je suis donc entrain de faire d'autres tests. Après, il faut voir lorsque Feller précise que le vieillissement des ethers de cellulose n'est pas extraordinaire... au niveau de la stabilité? esthétiquement?... (faut que je creuse le pourquoi du comment du pour quel résultat...)

Alors en effet d'autres questions ; pourquoi la couche peinte sur la marionnette ne présente-t-elle pas (ou peu) de sensibilité au toluène? (est-ce dû au vieillissement de cette couche?)
Pourquoi la gouache, qui est soluble à l'eau (et donc aux solvants polaires (?), ne se montre pas sensible à mes alcools sur mes tests? Est-ce que la vitesse d'évaporation entre en jeu?...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amélie



Nombre de messages : 278
Date d'inscription : 16/05/2009

MessageSujet: Re: Le refixage et le décrassage d'une couche peinte mate, à base de gomme, sur tôle de fer... . (Mowital)   Jeu 28 Jan 2010 - 22:50

Pour ce qui est de la sensibilité au toluène de ta couche, je pense que Françoise maîtrise bien mieux le triangle de Teas que moi mais spontanément je dirais que la gomme ne doit pas être dans la zone de solubilité des aromatiques (c'est de la famille de polysaccharides non ? donc pour l'avoir vérifié récemment ce n'est pas sensible aux aromatiques).

D'où l'idée de chercher un adhésif soluble dans les aromatiques... (cf. ma précédente suggestion). Le plexisol est utilisé en consolidation des cuirs usés, donc comme ça bêtement je me disais que ça devait être assez souple et plutôt mat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LN



Nombre de messages : 2495
Date d'inscription : 12/03/2008
Age : 49
Localisation : Gaillac

MessageSujet: Re: Le refixage et le décrassage d'une couche peinte mate, à base de gomme, sur tôle de fer... . (Mowital)   Ven 29 Jan 2010 - 7:24

Je ne savais pas que le Plexisol était utilisé pour les cuirs.
Personnellement je ne pense pas que cela donne quelque chose de mat sur une gouache.
A 4 % dans du white spiril cela donne un film satiné et cela fait un refixage super leger (voire si la couche est épaisse, un refixage insuffisant).
Si on augmente la concentration, ou qu'on multiplie l'application (pulvérisation), le film devient brillant.

Mais il faudrait ici encore faire des essais pour le cas précis de Maude
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
françoise morin
Admin


Nombre de messages : 219
Date d'inscription : 26/02/2008

MessageSujet: Re: Le refixage et le décrassage d'une couche peinte mate, à base de gomme, sur tôle de fer... . (Mowital)   Ven 29 Jan 2010 - 8:05

maudza a écrit:

Pourquoi la gouache, qui est soluble à l'eau (et donc aux solvants polaires (?), ne se montre pas sensible à mes alcools sur mes tests? Est-ce que la vitesse d'évaporation entre en jeu?...

Quelques extraits de l'article sur la gouache et la gomme arabique dans le "Perego".

Dictionnaire des matériaux du peintre par François Perego, Ed Belin, 2005.


La gouache pages 341-342
Peinture à l'eau, ... est constituée de pigments, et de charges détrempés avec de la gomme arabique ou de la dextrine (parfois de la gomme adragante), additionnés de plastifiants hygroscopiques (glycerine, sucre...), de conservateurs et de mouillants. Pour favoriser une opacité maximale, on adopte une concentration volumétrique pigmentaire supérieure au seuil critique.

Gomme arabique
(pages 335-336)

Caractéristiques chimiques

Solubilité et comportement des solutions

Elle se dissout assez lentement mais facilement dans deux parts d'eau, on peut préparer des solutions à plus de 50%. Toute fois, même la meilleure qualité n'est pas entièrement soluble dans l'eau froide ou chaude. Elle contient environ 1% d'insoluble qui, en se dispersant, rend la solution opalescente. Privée de cette fraction, la dissolution est limpide. La plus part des gommes de qualité inférieure donne des solutions glaireuses et gluantes avec l'eau, qui une fois diluées, laisse un dépôts gélatineux d'insolubles. Elle est aussi très lentement soluble dans le glycérine à chaud (saturée à 5%), insoluble dans les solvants organiques usuels. L'alcool fort la précipite des solutions aqueuses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maudza



Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 17/12/2008

MessageSujet: Re: Le refixage et le décrassage d'une couche peinte mate, à base de gomme, sur tôle de fer... . (Mowital)   Ven 29 Jan 2010 - 17:50

Bonsoir,
il est vrai que j'avais, au tout début, envisagé aussi le plexisol, mais c'est en effet trop brillant par rapport à ce que je recherche...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amélie



Nombre de messages : 278
Date d'inscription : 16/05/2009

MessageSujet: un petit lien pour étoffer ta doc   Lun 15 Mar 2010 - 10:57

sur la restauration de 2 peintures à l'huile sur zinc, c'est un peu différent mais ça peut donner des idées.

http://www.informaworld.com/smpp/section?content=a914988392&fulltext=713240928
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le refixage et le décrassage d'une couche peinte mate, à base de gomme, sur tôle de fer... . (Mowital)   Aujourd'hui à 23:06

Revenir en haut Aller en bas
 
Le refixage et le décrassage d'une couche peinte mate, à base de gomme, sur tôle de fer... . (Mowital)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le refixage et le décrassage d'une couche peinte mate, à base de gomme, sur tôle de fer... . (Mowital)
» Méthodes de décrassage à sec appliquées à des peintures modernes non vernies - INP - 20 et 21 janvier 2011
» Formation INP: le refixage et la consolidation des peintures non vernies, juin 2008
» Les méthodes aqueuses utilisées dans le décrassage, l’enlèvement des vernis et des repeints : solutions, gels et émulsions ; INP, 5, 6 et 7 juillet 2011
» Peinture murale à la colle, consolidation couche picturale, décrassage . (sous-couche)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Conservateurs - Restaurateurs :: TECHNIQUES DE LA CONSERVATION - RESTAURATION :: Interventions-
Sauter vers: