Conservateurs - Restaurateurs

Forum des fêlés du scalpel et du clavier
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Première visite
 
Important :
depuis le 1 Août, l'inscription est obligatoire pour pouvoir poster un message.
A LIRE
Réponses et commentaires au questionnaire "peut-on effectuer un traitement "éthique" dans le cadre des marchés publics ?" par Danièle Amoroso
Derniers sujets
» Recherche infos sur armure sergé losangé
par CM Aujourd'hui à 9:58

» Votre retour d'expérience sur les biocides
par miniscalpel Hier à 14:55

» vernis effet laqué ?
par cc Mar 15 Nov 2016 - 14:05

» Ecoles "actives" pour la restauration des tableaux ?
par cc Mar 15 Nov 2016 - 13:48

» Cires CM17 ou Cosmoloid H80
par Mag31 Dim 13 Nov 2016 - 10:33

» Besoin d'aide !
par wilfried Ven 28 Oct 2016 - 12:26

» Présentation
par wilfried Dim 16 Oct 2016 - 16:31

La photo du mois


Pour en savoir plus
cliquez ici


Partagez | 
 

 Allègement d'un vernis au polyuréthane sur un tableau . (solubilité)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SCL



Nombre de messages : 83
Date d'inscription : 02/04/2008

MessageSujet: Allègement d'un vernis au polyuréthane sur un tableau . (solubilité)   Dim 20 Avr 2008 - 8:59

J’ai eu en restauration un tableau recouvert d’un vernis du type polyuréthane. Après décrassage, ce vernis donne un aspect de surface « plastifié », imperméable. Le problème majeur de cette résine est son irréversibilité vue qu’elle sert normalement à isoler le bois et des meubles de cuisine ou d ‘extérieur.C’est un vernis gras.
Le seul mélange de solvants ayant une légère action sur ce vernis (et utilisable en restauration) est toluène/ DMF (75/25). Après application du solvant et attente de 5 mn, le vernis commence à frisotter, pelucher mais ne se solubilise pas. Mon problème majeur était que la couche picturale était sensible à ces solvants (les couleurs claires ne bougent pas mais les couleurs sombres si).

Le tableau représentait Saint François, mesurait 190 x 170 cm et les ¾ du tableau étaient composés de tons allant du terre d’ombre au noir, donc très fragiles. Un dévernissage antérieur abusif avait usé fortement la couche peinte et laissait apparaître la préparation rouge sur de larges zones.
La solution qui m’est apparue la plus adéquate fut :
- pour les couleurs claires, la combinaison de solvants et d’une action mécanique. Après « ramollissement » du vernis par application de toluène/DMF (75/25) et attente de quelques minutes, j’ai pu « abraser » le vernis par frottement avec un stylet en fibres de verre ( stylet contenant un fuseau de fibres de verre que l’on déroule à la demande). Le traitement est très long, mais je suis arrivé à un résultat intéressant.
- Pour les couleurs sombres, l’utilisation de solvants était impossible. La fibre de verre n’avait pas d’action sans solvants car elle « glissait » sur le vernis sans l’abraser. La seule solution mécanique que j’ai trouvé fut le pelage du vernis au scalpel. Dans les zones où le vernis était épais, ce traitement fut plus aisé qu’ailleurs mais il resta extrêmement long et délicat.

La couche picturale étant poreuse, le vernis au polyuréthane avait imprégné toutes les strates du tableau. Il a même rendu la remise en plan de la toile difficile.
Les solvants présents dans le vernis à retoucher que j’ai appliqué ensuite, réactivait le polyuréthane, donnant un aspect brillant au tableau.

Sandrine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
françoise morin
Admin


Nombre de messages : 219
Date d'inscription : 26/02/2008

MessageSujet: Re: Allègement d'un vernis au polyuréthane sur un tableau . (solubilité)   Dim 20 Avr 2008 - 18:28

bonjour Sandrine,
je dois avouer que je n'ai jamais eu affaire à un vernis polyuréthane.
par contre je réagit à ton message par rapport au protocole que tu décris.

d'un point de vue esthétique, quelle est la raison pour laquelle tu veux éliminer cette couche de vernis polyuréthane, c'est seulement en raison de son aspect plastique ?
il s'agit donc de l'état de surface du vernis qui est en cause et non pas sa transparence.

les essais que tu as fait montrent que seul un mélange DMF(75%)-toluène (25%) attaquent ce vernis. mais si j'ai bien compris, en réalité, si le vernis est légèrement sensible à ton mélange de solvants, la couche picturale sous jacente l'est encore plus. si les couleurs claires sont plus résistantes que les sombres (comme souvent) c'est parce qu'elles contiennent du blanc de plomb qui est un siccatif de l'huile (le liant de la peinture).

d'autre part, à l'issue des test de nettoyage chimique qui s'avèrent assez terribles, pourquoi alors ne pas essayer de le recouvrir d'une nouvelle couche moins brillante ?

encore une chose, je ne pense pas que ton vernis de retouche réactivait le polyuréthane. lorsque tu n'a eu sur ce vernis polyuréthane qu'une action de surface : tu l'a rayée. En vernissant ta retouche, tu a rempli ces rayures d'une nouvelle couche de vernis, la brillance réapparait : normal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LN



Nombre de messages : 2495
Date d'inscription : 12/03/2008
Age : 49
Localisation : Gaillac

MessageSujet: Allègement d'un vernis au polyuréthane sur un tableau   Lun 21 Avr 2008 - 13:35

Chère Sandrine,

Quel enfer ! Pour ma part je n’ai jamais eu de vernis polyuréthane sur un tableau mais j’ai déjà eu des repeints très épais de nature huileuse sur une couche huileuse aussi (!!!) et donc sensibles aux mêmes solvants. J’avais, à l’époque, procédé avec des gels en modulant mon temps de pose puis en dégageant au scalpel. As-tu exploré cette possibilité ? En temps de travail ce n’est pas plus rapide mais peut-être que le dégagement aurait été un peu facilité.
Pour ce qui est de ta brillance de surface au revernissage, cela dépend peut-être aussi de ton mode d’application. Au pistolet avec une buse fine, une bonne distance par rapport à l’objet et un angle d’attaque à 45°, on arrive à des résultats satinés sans agent matant dans le vernis.
Je ne suis pas sure de t’avoir remonté le moral mais courage tout de même.
Amicalement
LN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin


Nombre de messages : 1021
Date d'inscription : 07/02/2008
Age : 50
Localisation : Gaillac

MessageSujet: Re: Allègement d'un vernis au polyuréthane sur un tableau . (solubilité)   Lun 21 Avr 2008 - 18:09

Salut Sandrine,
Comme LN je n’ai jamais rencontré de cas de tableau vernis à base de polyuréthane. Visiblement ce type de vernis, surtout utilisé pour les bateaux, fait partie de la famille des uréthanes (NH2-CO-O-R où R est un radical hydrocarboné) sont les esters de l'acide carbamique (NH2-CO-OH) inconnu à l'état naturel. Ce que l'on nomme plus couramment "uréthane" est un carbamate d'éthyle : C3H7NO2.
Voici ce que j’ai trouvé sur le site Dotapea.com et ArtRéalité.com (Documentation Technique sur les Arts Plastiques Et Avoisinants)

Les liants polyuréthanes
Les polyuréthanes (n.m.) sont des polymères associant méthane, azote et oxygène avec d'autres molécules hydrocarbonées, l'ensemble formant deux fonctions chimiques de base : les polyols et les isocyanates.
Ces produits ne sont pas anodins !
Les résidus de leur décomposition thermique sont l'eau, le cyanure, le méthane, le dangereux monoxyde de carbone, etc. On trouve en effet dans la formule du monomère les composants potentiels CH4, HCN, CO et H2O. Rapide exposé chimique imprécis et incomplet surtout destiné à rendre compte du fait majeur que les polyuréthanes ne sont pas des produits qui peuvent être employés avec autant de confort que l'aquarelle !
Certains d'entre eux - notamment des résines destinées à la sculpture, mais pas exclusivement - se présentent sous la forme de deux composants à mélanger. Ils doivent être manipulés avec de grandes précautions car l'un des deux est un composé à base de cyanure, l'autre, nommé "catalyseur", est une sorte de résine adjointe de stabilisants et produits divers, dont quelquefois, paraît-il, des hydrocarbures benzéniques. Les auteurs s'accordent à signaler que le bicomposant peut être dangereux alors que le composé unique est plus stable, bien que par exemple la découpe de polyuréthane même solide ou toute autre pratique produisant de la poussière peut provoquer des irritations des yeux et des voix respiratoires (source RepTox CSST). Il y a lieu de s'intéresser de près à la formulation chimique des bicomposants comme des monocomposants.
Il s'agit de liants gras dont les diluants, solvants et dissolvants sont les produits habituellement employés pour ce type de substances. On mentionne notamment un emploi courant de l'acétone. Cependant, il est difficile de décrire un cas général étant donné que ces molécules connaissent d'innombrables déclinaisons. Par exemple, certaines variétés sont diluables à l'eau, d'autres à l'essence.

Particulièrement adapté aux vernis et à la peinture sur supports métalliques, ce produit donne un grand nombre de matériaux. Sans vouloir faire un recensement exhaustif, nous avons créé une liste surtout basée sur des utilisations potentielles en arts plastiques et domaines voisins :
* un apprêt pour métaux
* une peinture destinée notamment aux carrosseries automobiles. Dans un premier temps, un produit pulvérulent est projeté sur la surface à peindre à l'aide d'un compresseur. Par la suite, pour fixer la "poudre", une résine polyuréthane très solide est projetée par-dessus, jouant le rôle de vernis. Ce vernis, comme tous les vernis polyuréthanes, a la réputation de jaunir
* un vernis très résistant (à l'eau de mer, etc.), mais jaunissant vite également. Il n'a plus tendance à craqueler (défaut de jeunesse qui a été éliminé)
* une longue liste de vernis plus fins destinés aux bois d'intérieur. Le polyuréthane constitue même l'essentiel de l'offre en terme de vernis à bois contemporains. On leur prête différents défauts : ils auraient une certaine tendance à jaunir ; corps gras, ils noirciraient les veines du bois (un traitement préalable à la poudre de ponce pourrait empêcher cela).
* des vernis composites dits "alkydes modifiés uréthane", souples et moins jaunissant
* des peintures composites dites "polyuréthane acrylique"
* des colles et des adhésifs. La colle utilisée dans la fabrication du bois MDF pourrait être une forme de polyuréthane ou un produit proche (on parle des colles "UF", urée-formol).
* de nombreux produits destinés au moulage (élastomères) et surtout au coulage (mousses, résines dures ou souples, parfois très résistantes, colorées ou transparentes).


Certains peintres travaillant sur des supports métalliques ou autres mentionnent l'emploi de :
* mastic polyester en préparation des volumes (il serait employé par les garagistes pour les carrosseries)
* d'un apprêt spécialement destiné à la peinture polyuréthane
* de peinture polyuréthane sous forme pulvérulente employée conjointement à un vernis-catalyseur polyuréthane.

Après une telle lecture, on comprend tes difficultés à l'enlever. As-tu essayé, comme le suggère la lecture de cette fiche technique, l'acétone ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://conservateurs-restau.meilleurforum.com
françoise morin
Admin


Nombre de messages : 219
Date d'inscription : 26/02/2008

MessageSujet: Re: Allègement d'un vernis au polyuréthane sur un tableau . (solubilité)   Ven 25 Avr 2008 - 20:40

chèèère Sandrine,
il semble, d'après les messages que je reçois, que le ton de ma réponse était peu propice à la discussion.
c'est bien dommage et pas volontaire du tout.

la critique est toujours plus facile que l'art dit la maxime, aussi j'ouvrirai prochainement une rubrique intitulée : "les pire interventions que vous avez faites"
il est vrai que je n'ai pas de vernis polyuréthane en magasin mais ....

à suivre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alchimie



Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 21/09/2009
Age : 31
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Allègement d'un vernis au polyuréthane sur un tableau . (solubilité)   Jeu 2 Déc 2010 - 11:19

Bonjour,

Je me permets de remonter le sujet.
J'ai eu moi aussi plusieurs cas de tableau vernis au polyuréthane. C'est une horreur et en général, on se contentait de vernir par dessus pour atténuer son aspect brillant. C'est la "meilleure" solution vu l'insolubilité de ce vernis.

Néanmoins, on nous a laisser à l'atelier des tableaux vernis au polyuréthane. Sachant qu'on n'avait proposé au client qu'un "re-vernissage" il nous a léguer sa paire de tableaux. Du coup on a voulut faire quelques tests Embarassed

(On avait souvent entendu parler de marchands peu scrupuleux qui passaient des vernis au polyuréthane pour "raviver" les couleurs et cacher les imperfections ...)

On a commencer avec un mélange de solvant DMF/Toluène mais comme a pu le vérifier SCL, le vernis a frisoter et il fallait l'enlever mécaniquement. Les couleurs foncés étant très fragile en dessous... après quelques "prise de tête" on c'est tourné vers les gels de solvants (gel d'acétone, fait avec carbopol et ethomeen) et on a obtenu de meilleurs résultats .
Mais c'est un travail vraiment long et il faut être assez pointilleux sur le temps de pose du solvant.

Autant dire est ce que retirer un vernis polyuréthane vaut vraiment le coup?
Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
françoise morin
Admin


Nombre de messages : 219
Date d'inscription : 26/02/2008

MessageSujet: Re: Allègement d'un vernis au polyuréthane sur un tableau . (solubilité)   Sam 4 Déc 2010 - 17:38

Dans la série les vernis pénibles, j'ai eu à l'atelier un tableau récent (XXè) peint à l'huile sur panneau et recouvert d'un vernis très jauni, presque brun.

j'ai fait un grand nombre de tests : en aqueux d'abord, pour constater que le vernis n'était pas encrassé, puis avec des solvants : white spirit, éthanol, acétone, alcool benzylique, DMF. Des mélanges par 2 ou 3, sous forme de gels, d'émulsions, avec des enzymes et au final en reprenant les solutions aqueuses, j'ai constaté une certaine sensibilité de la résine aux solutions acides.

J'ai nettoyé le tableau avec un gel de Klucel fait avec une solution aqueuse à PH=5 avec une concentration mesurée à 7mS.








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
françoise morin
Admin


Nombre de messages : 219
Date d'inscription : 26/02/2008

MessageSujet: Re: Allègement d'un vernis au polyuréthane sur un tableau . (solubilité)   Dim 12 Déc 2010 - 17:14

Pour preuve ...

avant



après
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Allègement d'un vernis au polyuréthane sur un tableau . (solubilité)   Aujourd'hui à 23:05

Revenir en haut Aller en bas
 
Allègement d'un vernis au polyuréthane sur un tableau . (solubilité)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Allègement d'un vernis au polyuréthane sur un tableau . (solubilité)
» Dosage composant vernis polyuréthane
» vernis Polyuréthane
» peinture materiaux souple (pare chocs polyuréthane)
» pas a pas Mousse de Polyuréthane

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Conservateurs - Restaurateurs :: TECHNIQUES DE LA CONSERVATION - RESTAURATION :: Interventions-
Sauter vers: